Catégories

Recherche

Le côté sombre des vers de terre

Les jardiniers nord américains sont si enthousiastes au sujet des vers de terre qu’il paraît un peu méchant de les désillusionner, mais il faut souligner que les vers de terre n’ont pas que de bonnes qualités. La triste réalité est que les lombrics typiques de des jardins nord-américains sont tous des importés et qu’ils font beaucoup de dégâts aux milieux naturels en Amérique du Nord. En effet, avant l’arrivée des Européens, il n’y avait presque pas de vers de terre au-delà du 45e parallèle en Nord de l’Amérique du Nord (les espèces qui y vivaient autrefois ayant été éliminées par les glaciations)… et même les espèces du Sud du continent étaient moins «travaillants» que les vers de terre européens. Aujourd’hui on calcule que des 182 espèces de lombrics présents au Canada et aux États-Unis, 60% viennent de l’Europe et de l’Asie. Dans un jardin typique canadien, tous les vers de terre sont des espèces envahissantes. La forêt nord-américaine a cependant évolué... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!