Categories

Recherche

Sauvez ails et oignons de la teigne

La teigne du poireau (Acrolepiopsis assectella, syn. Acroplepia assectella), aussi appelée ver du poireau, semble encore plus abondante que jamais cette année. Dire qu’aussi peu que 5 ou 6 ans, on pouvait cultiver les alliacées (oignons, poireaux, ails, etc.) au Québec presque sans problème et que maintenant les cultiver approche l’impossible dans bien des régions. Savoir reconnaître votre ennemi Vous saurez que vos alliacées sont atteintes de cet insecte quand le feuillage commence à paraître troué ou grugé. La petite chenille vit à l’extérieur des alliacées à feuilles plates (poireaux, ail, etc.) au début de la saison, migrant éventuellement au cœur de la plante, mais pénètre carrément à l’intérieur des feuilles des alliacées à feuilles tubulaires (ciboule, oignon, etc.) pour les vider par l’intérieur, laissant des «fenêtres» translucides. Elle creuse aussi dans la tige florale de l’ail, la fauchant (adieu récolte de fleur de l’ail!) et parfois descend aussi dans le bulbe (le fût dans le cas des poireaux). Les... Lire la suite >