Saouler les insectes pour les contrôler

Par défaut

Ill.: Claire Tourigny, tirée du livre Les 1500 trucs du jardiner paresseux

Si vous cherchez un remède maison pour contrôler les insectes, pourquoi ne pas essayer l’alcool à friction (alcool isopropylique) à 70%?

Alcool isopropylique. Photo: http://www.lifesupply.ca

Mélangez 1 partie d’alcool à 7 parties d’eau et vaporisez-en les plantes affectées par les pucerons, les cochenilles, les thrips ou les aleurodes. L’alcool fera fondre la cire protectrice de certains insectes et asséchera les corps mous d’autres. De plus, il tend à faire bouger les insectes, notamment les cochenilles farineuses, les poussant à sortir de leurs cachettes sur la plante, ce qui facilite leur répression. 

Vaporisez à saturation, couvrant toutes les surfaces, dont les tiges, les deux côtés des feuilles et surtout l’aisselle de feuilles. 

On peut aussi ajouter quelques cuillerées d’alcool aux savons insecticides et aux insecticides maison pour augmenter leur efficacité.

Ce traitement ne touche normalement que les nymphes, les adultes et, dans les cas des cochenilles, les œufs. Les pupes et les œufs des autres espèces ne seront pas affectés. Ainsi faut-il répéter le traitement aux 2 semaines jusqu’à ce que vous ne voyiez plus de prédateurs.

Notez aussi qu’une solution d’alcool aussi diluée est sans danger pour les plantes.

Ou avec la vodka?

Toute eau-de-vie aura le même effet: vodka, cognac, gin, whiskey, etc. Mais l’alcool isopropylique coûte plusieurs fois moins cher, donc je recommande de l’utiliser sur les plantes, gardant le spiritueux pour votre propre plaisir.

Traitement déconseillé: alcool et coton-tige

Traiter les insectes un par un avec un coton-tige trempé dans l’alcool est une perte de temps. Photo: getbusygardening.com

Vous verrez, sur d’autres sites Web, la recommandation qu’on peut aussi contrôler les cochenilles farineuses en touchant à chacune avec un coton-tige imbibé d’alcool… mais je ne vous ferai pas perdre votre temps. Cela peut éliminer les insectes les plus visibles, certes, mais n’arrêtera pas l’infestation, car il y aura toujours des cochenilles cachées pour les remplacer. 

Vaporiser une solution d’alcool sur la plante est beaucoup plus efficace, risquant d’atteindre tous les insectes, et de surcroit prend moins de temps à appliquer aussi!

Attention aux intoxications

Ouvrez toujours une fenêtre quand vous traitez avec de l’alcool. Photo: http://www.maidtoclean.com

On peut s’intoxiquer aux vapeurs d’alcool isopropylique ou de spiritueux si on l’emploie dans un endroit clos. Pas de problème quand vous faites le traitement en plein air, mais dans la maison, aérez toujours la pièce durant le traitement.

N.D.L.R. Texte adapté d’un billet originalement publié le 3 mars 2016