Catégories

Recherche

Chenille à tente estivale : moins nuisible qu’elle n’en a l’air

La chenille à tente estivale (Hyphantria cunea) est le stade larvaire d’un papillon de nuit blanc plutôt discret. Sa petite taille dément le dommage qu’elle fait ou, devrais-je dire, qu’elles font, car elles sont très grégaires et vivent en colonie : souvent d’énormes tentes de soie remplies de feuilles minées jusqu’à ne laisser que les nervures, de fientes abondantes et de 200 à 300 chenilles. Malgré son nom, la chenille à tente estivale (Hyphantria cunea) est souvent plus automnale qu’estivale dans les régions septentrionales, car elle apparaît à la fin d’août ou en septembre. D’ailleurs, en anglais, on l’appelle «?fall webworm?» (tisseuse d’automne). Contrairement à la livrée de forêts (Malacosoma spp.), plus courante, qui apparaît au début de l’été et qui mange les feuilles à l’extérieur de sa tente, la chenille à tente estivale recouvre de sa tente de soie une ou deux branches, généralement à partir de leur extrémité, et consomme les feuilles à l’intérieur de sa tente. À mesure... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!