Categories

Recherche

Les vers fils de fer peuvent vous donner du fil à retordre!

On les trouve dans nos jardins et nos pelouses, mais là où ils dérangent le plus, c’est quand ils sont présents dans notre potager. Il s’agit des taupins ou vers fil de fer. Apprenons à les connaître pour mieux les contrôler. L’adulte du taupin est un petit coléoptère allongé noir ou brun, habituellement de moins de 2 cm de longueur. Et il a une caractéristique surprenante: celle de pouvoir, quand il est sur le dos, se projeter en l’air avec un déclic sonore et retomber sur ses pattes. Les anglophones l’appellent, pour cette raison, «click beetle». Malgré cet effet spécial, on note rarement la présence du terne et très discret adulte plutôt nocturne, mais plutôt sa larve, appelée ver fil de fer. D’habitude jaune, orangée ou marron, segmentée, elle ressemble à un ver (lombric). Mais seulement superficiellement, car elle possède trois paires de pattes fixées aux premiers segments et les vers ne possèdent pas de pattes. De plus, son corps est... Lire la suite >

Patates-pièges pour vers fil-de-fer

Les vers fil-de-fer sont fréquemment trouvés dans le potager où ils s’attaquent aux racines des semis, notamment celles des cucurbitacées (courges, concombres, melons, etc.), du maïs, des betteraves, des haricots et des pois, les faisant mourir, et percent des trous dans les racines, bulbes et tubercules de nos légumes, notamment les pommes de terre, les oignons et les carottes. Ainsi, ils peuvent causer de sérieux dégâts et même anéantir la récolte. Il ne s’agit pas de vers dans le sens de lombrics, mais plutôt de larves longues et minces d’apparence coriace, habituellement de couleur brune, orange ou ocre. Ils mesurent de 1 à 4 cm de longueur, selon leur espèce et leur maturité. Ce sont les larves de taupins, ces coléoptères allongés de la famille des élatéridés. Il en existe des milliers d’espèces et au moins une dizaine causent des dommages aux légumes de nos jardins. On trouve souvent les vers fil-de-fer en quantité importante dans les potagers nouvellement convertis... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!