Faut-il tailler le saule-crevette à l’automne?

Par défaut

Le saule-crevette est très joli, mais peut nécessiter une certaine taille de valorisation. L’automne, par contre, n’est pas la bonne saison pour y procéder. Source: springmeadownursery.com

Question: J’ai planté un saule-crevette cet été. Dois-je le tailler à l’automne? Est-ce qu’il a besoin de protection hivernale?

Lili

Réponse: D’abord, le saule-crevette (Salix integra ‘Hakuro-nishiki’*) est un arbuste qu’on appelle aussi saule maculé ou saule Arlequin. Il est populaire pour son feuillage étroit maculé de blanc et de rose au printemps. À mesure que le printemps avance, le rose disparaît, laissant une coloration blanc et vert, puis le blanc disparaît aussi, laissant les feuilles entièrement vertes à partir de la fin de l’été. Il n’y a pas de coloration notable à la chute des feuilles à l’automne, mais les tiges rougeâtres nouvellement poussées offrent un certain attrait hivernal.

*S. integra ‘Flamingo’ est aussi largement vendu et serait une version améliorée de ‘Hakuro-nishiki’, avec une meilleure coloration rose au printemps. Je dois admettre cependant que je ne vois aucune différence entre les deux et que la Société royale d’horticulture d’Angleterre semble être d’accord avec moi, car elle donne S. integra ‘Nishiki Flamingo’ comme synonyme de S. integra ‘Hakuro-nishiki’.

On taille ou on ne taille pas?

«Dois-je le tailler à l’automne?»

Je ne trouve pas que vous posez la bonne question. La question devrait être «est-ce que je dois le tailler?», car l’un des principes du jardinier paresseux est qu’on ne taille jamais pour rien. Il faut avoir une bonne raison pour le faire.

Et les jardiniers ont habituellement deux raisons pour vouloir tailler le saule-crevette.

20181104F tellurianflora.wordpress.com.jpg

Sans taille, l’arbuste prend ses dimensions normales, soit celles d’un grand arbuste. Source: tellurianflora.wordpress.com

D’abord, on le taille pour maintenir un port dense et compact. En effet, le saule-crevette est naturellement un grand arbuste au port un peu diffus pouvant atteindre environ 3,5 m de hauteur et 2,5 m de diamètre si on ne le taille jamais. Personnellement, je l’aime comme cela et ne taille pas le mien. Il atteint environ 2,5 m de hauteur et 1,5 m de diamètre après 18 ans, ce que je juge très approprié. D’ailleurs, je l’ai planté en compagnie d’autres grands arbustes dans un endroit où l’accès pour la taille serait difficile de toute façon. Ça me plaît de n’avoir aucun entretien à lui prodiguer.

La taille du printemps

20181104C www.obsessiveneuroticgardener.com.jpg

Typiquement, on rebat le saule-crevette très court au printemps pour produire un arbuste plus compact. Source: http://www.obsessiveneuroticgardener.com

Je suis toutefois une exception à la règle. La plupart des gens traitent le saule-crevette comme un «arbuste à recéper», c’est-à-dire qu’ils le rabattent à 8 à 15 cm du sol annuellement. Cela donne un petit arbuste plutôt arrondi d’environ 1,2 à 1,5 m de hauteur et de diamètre.

20181104H www.willowsvermont.com.jpg

Les fleurs discrètes du saule-crevette indiquent qu’il est temps de tailler, si tel est votre choix. Source: www.willowsvermont.com

Habituellement, cette taille se fait non pas à l’automne, mais au début du printemps, à la fonte des neiges, environ au même moment où il fait sa floraison discrète (de petits chatons peu remarquables).

Mon attitude de jardinier paresseux dans une situation semblable est que, si je veux un arbuste de 1,5 m de hauteur et de diamètre, je plante un arbuste qui est naturellement de ces dimensions. Pourquoi forcer une plante à garder des dimensions qui sont contre sa nature? Vivre et laisser vivre!

La taille de mi-été

20181104E Salicyna, Wikiimedia Commons

Après une taille estivale, la panachure rose réapparaît pendant une courte période. Source: Salicyna, Wikimedia Commons

Deuxièmement, certains jardiniers beaucoup plus forcenés que moi le taillent une deuxième fois à la mi-été (juillet, début d’août) quand son feuillage a perdu une bonne partie de sa panachure. C’est une taille plus légère, raccourcissant les rameaux de 15 cm environ. Cela stimule rapidement une repousse plus dense, aussi colorée qu’au printemps, mais de moindre durée. (La coloration rose fane rapidement sous l’effet du soleil estival.) En taillant un saule-crevette de cette façon, on obtient quelque chose qui ressemble à un pompon rose… Pas très naturel pour mon décor «plus vrai que nature!»

Quand le saule pousse en sucette

20181104B p23mega.by

Saules-crevette greffés sur les tiges d’un autre saule. Source: p23mega.by

Le saule-crevette est souvent vendu greffé sur tige pour former un petit arbre : il ressemble alors à une sucette au moment de l’achat. Est-ce que cela change quelque chose dans la taille de la plante?

Pas vraiment, sauf que si vous ne le taillez jamais, il tend à devenir un petit arbre légèrement pleureur avec le temps,  mais restera en boule si on le taille fréquemment (une ou deux fois par année).

20181104G www.louistheplantgeek.com.jpg

L’hiver, on peut voir le résultat des tailles sévères répétées sur le saule greffé en tête: un amas de branches minces toutes environ de la même longueur. On appelle cette forme un têtard. Source: www.louistheplantgeek.com

La culture du saule-crevette en quelques mots

Plantez le saule-crevette au soleil ou, à la rigueur, à la mi-ombre, dans un sol de toute qualité, un peu humide, mais quand même bien drainé. Il peut être utile de l’arroser plusieurs fois la première année, le temps qu’il s’enracine bien. Un bon paillis pour garder le sol frais et plus humide est toujours apprécié. La plante, originaire des régions froides de l’Eurasie, dont la Sibérie, n’a aucun besoin de protection hivernale et est rustique en zone 3b*.

*Attention! Bien que S. integra soit très rustique, les arbres greffés en tête (les sucettes) sont souvent greffés sur un porte-greffe moins résistant au froid. Si vous vivez dans un climat froid, assurez-vous que le porte-greffe est au moins aussi résistant que le greffon au-dessus!

Notez que, contrairement aux grands saules arborescents, le système racinaire de ce petit saule est peu envahissant.

Attention aux engrais riches en azote avec cette plante : ils stimulent une croissance fulgurante… mais on perd le beau coloris rose et blanc. Préférez un engrais biologique à dissolution lente dont le premier chiffre (le taux d’azote) est inférieur à 8. D’ailleurs, cet arbuste n’a pas besoin de beaucoup d’engrais pour bien pousser : une application d’engrais à dissolution lente tous les trois ou quatre ans devrait amplement suffire.

20181104I www.limecross.co.uki.jpg

Malgré qu’ils soient bien mignons, il faut se rappeler que les arbres greffés en tête sont rarement de très longue vie. Source: http://www.limecross.co.uk

Enfin, le saule-crevette greffé sur tige est porté à produire des branches sur le tronc. Ces branches viennent du porte-greffe, pas du saule-crevette, et ne porteront pas des feuilles panachées, mais plutôt des feuilles entièrement vertes. Il faut bien sûr supprimer ces réversions pour maintenir le port en sucette et la coloration panachée tant désirés.


Le saule-crevette : qu’on le taille ou pas, il fait une attrayante plante vedette.

Publicités