Sève d’asclépiade contre herbe à la puce : pas une bonne idée!

Par défaut
20180705A Emma Pelton:Xerces Society.jpg

N’appliquez pas la sève laiteuse de l’asclépiade sur les irritations cutanées! Source: Emma Pelton/Xerces Society

On voit parfois la recommandation de traiter les irritations causées par un contact cutané avec l’herbe à la puce (Toxicodendron radicans, anciennement Rhus radicans) en applicant une goutte ou deux de sève d’asclépiade (Asclepias spp.), aussi appelée petits cochons, sur la blessure. On prétend que non seulement cette sève blanche et collante réduit l’irritation, mais qu’elle accélère la guérison. Mais appliquer de la sève d’asclépiade sur la peau, c’est jouer avec le feu!

20180705B Judy Gallagher, WC.jpg

Par ses couleurs vives, la chenille du monarque indique aux prédateurs: «ne me mangez pas, je suis toxique!» Sa toxicité vient des feuilles d’asclépiade qu’elle mange. Source: Judy Gallagher, Wikimedia Commons

Il faut comprendre que la sève d’asclépiade est toxique. La toxicité varie selon l’espèce, mais c’est néanmoins une caractéristique du genre Asclepias. D’ailleurs, c’est en mangeant des feuilles d’asclépiade, la seule nourriture des chenilles du papillon monarque (Danaus plexippus), que cette chenille devient toxique à son tour et se protège ainsi contre ses ennemis.

Normalement, il faut ingérer la sève d’asclépiade pour s’empoisonner*, mais certains individus plus sensibles réagissent tout simplement au contact de la sève. Donc, appliquer la sève d’asclépiade risque d’empirer la situation, provoquant une irritation encore plus sévère.

*C’est vrai que les Amérindiens consommaient certaines espèces d’asclépiade, notamment l’asclépiade commune (A. syriacus), comme légume, mais alors, ils faisaient cuire la plante pour neutraliser la toxine avant de la manger. Certaines autres asclépiades, par contre, sont tellement toxiques que leur consommation n’est jamais recommandée, même après cuisson.
20180705C www.firmoo.com.jpg

Quand la sève d’asclépiade aboutit dans les yeux, l’irritation peut être sévère. Source: www.firmoo.com

Le risque principal en appliquant de la sève d’asclépiade sur la peau est toutefois de la transférer accidentellement aux yeux par la suite. Là, la réaction est beaucoup plus sévère. Irritation, larmoiement, douleur extrême, même vision embrouillée et aveuglement (temporaire, mais persistant jusqu’à trois jours) sont presque assurés.

Pas touche!

Donc, évitez si possible de manipuler l’asclépiade et, lorsque vous n’avez pas le choix de le faire, portez des gants, des manches longues et des lunettes de protection ou, à tout le moins, lavez-vous les mains immédiatement après l’action. Surtout, ne portez jamais une main souillée de sève d’asclépiade à vos yeux!

20180705G Fritz Geller-Grimm, WC.jpg

La sève de l’impatiens du Cap (Impatiens capensis) peut vraiment aider à réduire l’irritation causée par l’herbe à la puce. Source: Fritz Geller-Grimm, Wikimedia Commons

Quant aux irritations causées par un contact avec l’herbe à la puce, commencez par vous laver immédiatement après le contact à l’eau savonneuse, puis consultez un pharmacien pour un traitement médicinal fiable si ce premier traitement s’est avéré inefficace. Si vous tenez à une solution naturelle, la sève de l’impatiens du Cap (Impatiens capensis) a la réputation de soulager l’irritation… et n’est pas toxique pour les humains!20180705A Emma Pelton:Xerces Society.jpg

Publicités