Catégories

Recherche

Conseils et astuces pour des semis de qualité

Si vous êtes comme moi, vous cultivez chaque année des dizaines de plantes à partir de graines à l’intérieur – annuelles, légumes, herbes aromatiques et vivaces – mais vous ne pouvez pas vous empêcher d’être légèrement déçu par les résultats. Au moment de la plantation, les plantes sont généralement grêles et pâles, et ne ressemblent guère aux plantes luxuriantes et saines que l’on trouve dans les pépinières locales. Vous découvrirez que vos semis timides s’améliorent rapidement une fois qu’ils sont plantés, mais… n’y a-t-il pas un moyen de rendre vos bébés plus heureux lorsqu’ils sont à l’intérieur? Bien sûr que oui! En fait, il y a plusieurs choses que vous pouvez faire. Mais il faut d’abord comprendre pourquoi les semis que nous cultivons à la maison ne soutiennent pas la comparaison avec ceux qui sont cultivés dans les jardineries. Il y a en fait deux raisons principales: les nôtres reçoivent moins de lumière et subissent des températures plus chaudes. Plein... Lire la suite >

La fièvre des semis

Cela fait un certain temps déjà que j’en aperçois les symptômes autour de moi. Au début, c’était une commande de semences à l’Halloween par ici, ou un plan de jardin préparé pendant le temps des Fêtes par là. Un peu précoce, mais pas encore de raison de s’inquiéter. Cependant, au mois de février, toutes les sortes imaginables de contenants recyclés ont commencé à s’accumuler sur les comptoirs : « Tu peux mettre des semis dedans! »  Les sachets de semences, quant à eux, sont un peu trop soigneusement organisés dans une boîte ou dans un album, en ordre de date de plantation, alphabétique ou taxonomique : « la carotte, le panais, le céleri, le fenouil, le persil, le céleri rave vont ici, avec les apiacées; le brocoli, les choux de Bruxelles, le chou, le chou-fleur, le chou frisé, le chou-rave, le radis, le rutabaga, le navet vont là-bas, avec les brassicacées. » Puis, on demande sans cesse « Je peux commencer mes semis maintenant? ». Et... Lire la suite >

Réussir ses semis : passer au niveau supérieur

Toute personne qui commence à s’intéresser au jardinage finit inévitablement par essayer de faire des semis. On commence par des tomates et des poivrons, qui sont assez simples à réussir, puis on tente sa chance avec des plantes de plus en plus difficiles. Arrive un moment où les plantes qu’on essaie de faire germer sont des plantes uniques, rares ou ayant des exigences particulières. Pour ces semis de niveaux avancés, il existe une ressource: Le Seed Germination: Theory and Practice de Norman C. Deno. C’est quoi ce truc? Publié pour la première fois en 1993, sous la forme d’un cahier d’environ 240 pages, cet ouvrage est devenu un incontournable pour quiconque souhaite faire germer des plantes un peu plus difficiles à réussir. C’est donc un vaste répertoire regroupant environ 2500 plantes issues de 145 familles botaniques différentes. Pour chacune, il donne LA recette! Quelle température? Pour combien de temps? Quel est le taux de germination? Quel est le temps de... Lire la suite >

Pourquoi faire des semis à l’intérieur??

Les jardiniers chevronnés connaissent déjà les avantages de démarrer des semences d’annuelles, de légumes et d’autres plantes à l’intérieur, mais si vous êtes nouveau dans le monde du jardinage, vous vous demandez peut-être s’il vaut la peine de vous y lancer. Voici quelques explications qui confirment que le jeu en vaut la chandelle. Parce que la saison de jardinage locale n’est pas assez longue. Beaucoup de légumes et de plantes annuelles ont besoin d’une longue saison de croissance avant de commencer à bien performer : tomates, poivrons, pétunias, bégonias, etc. Si vous les semez en pleine terre, ils n’auront pas le temps de produire plus que du feuillage. Bien sûr, si vous profitez d’une très longue saison de croissance (par exemple, si vous habitez la Côte d’Azur), vous pouvez les semer directement à l’extérieur, mais pour la majorité des lecteurs de ce blogue, qui vivent sous un climat tempéré, il faut vraiment donner à ces végétaux quelques semaines, voire quelques mois,... Lire la suite >

Démarrer des semences, simple comme bonjour!

Texte traduit et adapté d’un communiqué de presse de la Home Garden Seed Association. Si vous n’avez jamais semé de graines, vous serez peut-être surpris de la facilité avec laquelle vous pouvez démarrer, au printemps, un beau jardin estival productif à partir de quelques simples sachets de semences. Utilisez des semences de qualité. Vous pourriez être tenté d’utiliser des semences des années précédentes, mais si elles ont été conservées dans un garage, où la température varie beaucoup, ou qu’elles ont plus de deux ans, leur pouvoir germinatif pourrait avoir beaucoup diminué. En cas de doute, achetez des semences fraîches auprès d’un vendeur de semences de confiance. Maximisez la lumière. Qu’il soit naturel ou artificiel, un éclairage adéquat est essentiel pour une bonne croissance des plantules. Ne commencez pas vos semis à l’intérieur trop tôt. Plus vous démarrez vos semences tôt dans la saison, plus il y a de risques que les semis soient chétifs et faibles. Pour déterminer la bonne date... Lire la suite >

Semences à ne pas recouvrir

En général, quand vous achetez des semences, la profondeur et l’espacement des semis sont indiqués sur le sachet. Sinon, vous trouverez ces détails dans un bon livre ou sur Internet. Ou suivez la règle suivante: semez à une profondeur égale à 3 ou 4 fois le diamètre des graines et laissez 1 cm entre les graines (2 cm pour les grosses graines). N’enterrez pas les graines très fines, cependant, celles qui sont presque comme de la poussière: leur petitesse indique que, dans la nature comme au jardin ou en pot, elles préfèrent germer à la surface du sol. Aussi, ces mêmes semences ont généralement besoin de lumière pour germer alors, quand vous les semez à l’intérieur, il faut toujours placer leur pot dans un emplacement bien éclairé, même avant la germination. Il s’agit tout simplement de: 1. Remplir le pot ou un plateau de terreau humide et égaliser. 2. Éparpiller les graines de la façon la plus égale possible à la surface... Lire la suite >

Semis à faire à l’intérieur au début de mai

Vous pensiez que la saison des semis à l’intérieur était terminée? Mais pas du tout! Il y a encore une foule de plantes qu’il vaut la peine de semer à l’intérieur. Il s’agit typiquement des plantes à croissance rapide qu’il ne faut pas semer trop tôt, sinon ils s’étiolent dans la maison, mais qui profitent quand même d’un semis fait à la chaleur, ce qu’on ne peut pas encore garantir si on les sème à l’extérieur. En voici des exemples: Agérate (Ageratum houstonianum) Alysse odorante (Lobularia maritima) Amarante (Amaranthus spp.) Balsamine (Impatiens balsamina) Basilic (Ocimum basilicum) Brachyscome (Brachyscome iberidifolia) Célosie (Celosia argentea et autres) Centaurée annuelle (Centaurea cyanus et autres) Chou d’ornement (Brassica olearcea acephala) Chou de Bruxelles (Brassica oleracea gemmifera) Chou-rave (Brassica olearcea gognylode) Ciboulette (Allium schoenoprasum) Ciboulette ail (Allium tuberosum) Citrouille (Cucurbita pepo) Cléome (Cleome hasslerana) Cosmos (Cosmos bipinnatus et C. sulphureus) Courge et courgette (Cucurbita pepo) Épinard (Spinacia oleracea) Félicia (Felicia bergeriana, F. heterophylla) Fenouil (Foeniculum vulgare)... Lire la suite >

Semis à faire à l’intérieur à la mi-avril

Nous voilà au cœur de la saison des semis intérieur. Il y a désormais autant de variétés à semer à cette saison que des variétés que, théoriquement, vous auriez dû déjà avoir semées. Pour voir les «rendez-vous manqués», allez voir Semis à faire à l’intérieur au début d’avril, Semis à faire à l’intérieur à la mi-mars, Semis à faire à l’intérieur au début de mars, etc. Voici les semis à faire à l’intérieur à partir de la mi-avril : Aneth (Anethum graveolens) Arabette (Arabis caucasica et autres) Arachide (Arachis hypogaea) Arctotide (Arctotis x hybrida, anc. Venidium) Argémone (Argemone mexicana et autres) Aster (Aster spp. (incluant Symphtrichon, Eurybia et autres) Astilbe (Astilbe spp.) Aubrétie (Aubrieta spp.) Aulnée (Inula spp.) Baptisia ou faux indigotier (Baptisia spp.) Belle-de-jour (Convolvulus tricolor) Bident (Bidens aurea, B. ferulifolia et autres) Buglosse d’Italie (Anchusa azurea et autres) Camomille allemande ou matricaire (Matricaria recutita, syn. Matricaria chamomilla) Céraiste tomenteux (Cerastium tomentosum) Cerfeuil (Anthriscus cerefolium) Chardon écossais (Onopordum acanthium) Chou frisé ou kale (Brassica oleracea acephala) Chrysanthème annuel (Glebionis carinatum (anc. Chrysanthemum carinatum) et autres) Clarkia élégant (Clarkia unguiculata, syn. C. elegans) Cœur saignant (Dicentra... Lire la suite >

Semis à faire à l’intérieur à la mi-mars

Le choix de semis à faire à l’intérieur explose à la mi-mars! C’est vraiment le moment pour débuter les semis de bien des plantes… mais noter que plusieurs variétés sont toujours absentes de la liste. Tomates, œillets d’Inde, concombres, etc. Pourquoi?! C’est encore trop tôt! On se rappelle que, idéalement, les semis seront au stade «jeune et fringant» au moment où on les repique, pas au stade «vieux, fatigué et étiolé». Pour les semis, on peut être un peu en retard (un retard, ça se rattrape), mais trop tôt n’est jamais bon! Pour plus de renseignements sur la culture des semis, je vous suggère le livre Les idées du Jardinier paresseux: Semis de Larry Hodgson. Amsonie (Amsonia) Asclépiade de Curaçao (Asclepias curassavica) Bacopa (Sutera cordata) Campanule (Campanula spp.) Cardon (Cynaera cardunculus) Centaurée vivace (Centaurea) Chardon bleu (Echinops) Cloches d’Irlande (Moluccella laevis) Cobée (Cobaea scandens) Delphinium ou pied-d’alouette (Delphinium) Dichondra (Dichondra repens) Digitale pourpre (Digitalis purpurea) Ficoïde glaciale (Dorotheanthus bellidiformis, Mesembryanthemum crystallinum) Fraisier... Lire la suite >

Semis à faire à l’intérieur au début de février

C’est encore très tôt pour faire des semis. Les jours sont courts et le soleil, encore assez faible, ce qui ne stimulera pas une croissance très robuste. Mieux vaut faire les semis très hâtifs sous une lampe fluorescente ou une lampe horticole DEL, réglant la minuterie à 14 à 16 heures. Rappelez-vous que le but de faire des semis pour le jardin extérieur n’est pas de produire de grands plants dégingandés déjà en fleurs, car un plant aussi développé s’acclimatera mal aux conditions d’extérieur, mais plutôt d’avoir des jeunes plants sains et robustes, pleins d’énergie, qui prendront rapidement leur élan une fois qu’on les repique en pleine terre. Partir les semis trop tôt mène généralement au désastre: il faut les semer au bon moment. Même les semis faits un peu en retard donnera de meilleurs résultats que les semis faits trop tôt! À semer au début de février Si vous suivez ce blogue, sachez je vous donnerai aux deux semaines les... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!