Une fausse fougère

Par défaut

Sélaginelle panachée (Selaginella martensii ‘Variegata’), vendue sous le nom Frosty Fern. Photo: http://www.harster.ca

Question: J’ai reçu une petite fougère pour Noël portant le nom Frosty Fern. J’aimerais savoir si c’est une plante facile d’entretien. Aussi, en périphérie de la plante, il y a de minces tiges sans feuille, comme des échasses. De quoi s’agit-il?

Catherine Beaumont

Réponse: La Frosty Fern n’est pas une fougère du tout et le nom Frosty n’est même pas véritablement un nom commun: c’est une marque de commerce récente choisie par un marchand pour mettre en valeur une plante normalement appelée sélaginelle panachée (Selaginella martensii ‘Variegata’). Il s’agit d’une plante primitive classée entre les fougères et les mousses. On la vend souvent à Noël car, avec ses tiges arquées recouvertes d’écailles vertes et aux extrémités panachées de blanc, elle peut faire un peu penser à un mini-conifère recouvert de neige. 

Difficile à réussir

Et non, la sélaginelle n’est pas d’entretien facile, car elle a besoin d’une très forte humidité. On la cultive souvent en terrarium, justement parce que l’air y est très humide. Pour la cultiver à l’air libre, augmentez l’humidité avec un humidificateur et placez-la sur un plateau humidifiant

Aussi, elle préfère un terreau toujours humide, contrairement à la plupart des plantes d’intérieur. On peut même laisser en permanence de l’eau dans sa soucoupe, ce qui serait à proscrire avec les autres plantes d’intérieur. 

Du bon côté, cette plante n’est pas du tout exigeante quant à l’éclairage. Tout emplacement relativement clair, même sans aucun soleil direct, lui convient. Idem pour la température: si vous êtes à l’aise, votre plante aussi sera à l’aise. Par contre, sous les températures estivales plus chaudes (plus de 21 ˚C), elle peut temporairement perdre sa panachure blanche et devenir entièrement verte. Sa coloration bicolore reviendra avec le retour de températures plus fraîches. 

Attention lors de la fertilisation: les engrais trop riches en azote (le 1er chiffre) peuvent aussi la faire verdir. La solution la plus facile est alors de la fertiliser très rarement et même là, à seulement un quart de la dose recommandée.

Sur des échasses

Notez bien les racines aériennes. Photo: Valleyview Gardens

Les minces tiges qui rappellent des échasses et qui vous intriguent sont en fait des racines aériennes. Elles descendent des tiges arquées et prennent racine dans le terreau. Cela permet à la plante de s’élargir. Dans la nature, c’est une plante couvre-sol, formant un tapis dans son milieu naturel, soit les forêts tropicales d’Amérique centrale. Si leur présence vous dérange, vous pouvez les supprimer au sécateur.

La fougère givrée: mystérieuse plante du temps des Fêtes

Par défaut

20161214A.jpg

La sélaginelle ‘Frosty’ est souvent vendue avec des décorations des Fêtes pour stimuler la vente.

Parmi les plantes vendues pendant le temps des Fêtes, la soi-disant «fougère givrée» est certainement la plus mystérieuse, car on trouve si peu d’information à son sujet. D’ailleurs, la plupart des marchands ne savent même pas comment l’appeler!

En fait, cette plante n’est pas une fougère du tout, mais une sélaginelle, spécifiquement Selaginella martensii ‘Frosty’. Souvent on le vend sous le nom de S. kraussiana ‘Frosty Fern’, mais en fait S. kraussiana est une plante nettement rampante, rarement plus de 5 cm de haut, et forme un tapis rampant, alors que notre espèce, S. martensii, est plus dressée (il peut même atteindre jusqu’à 30 cm de hauteur sous de très bonnes conditions, mais une hauteur de 15 à 20 cm est plus courante) et pousse plutôt en touffe.

Une famille très ancienne

Les sélaginelles sont des «plantes primitives»: sans fleur, elles produisent des spores plutôt que graines. Leur famille, les Sélaginellacées, a évolué il y a plus de 400 millions d’années et est considérée plus étroitement apparentée aux lycopodes qu’aux fougères. On remarque aussi une nette ressemblance avec les mousses (bryophytes), leurs ancêtres.

20161214F.jpeg

Notez les racines aériennes en forme d’échasse.

Les tiges de la sélaginelle ‘Frosty’, d’abord dressées, puis arquées à l’extrémité, se ramifient pour former un éventail aplati et sont couvertes de petites feuilles rappelant des écailles, ce qui donne une nette ressemblance avec une branche de thuya (Thuja). Curieusement, elle produit à l’occasion de longues racines aériennes qui descendent des tiges comme autant d’échasses.

Le nom « Frosty » (givré) vient de la coloration des feuilles à l’extrémité des tiges. Blanches au début, elles contrastent avec la coloration vert foncé des feuilles plus matures, ce qui donne effectivement une allure givrée à la plante.

21061214d

S. martensii ‘Variegata’ offre une panachure mois égale et qui n’est pas limitée à l’extrémité des tiges.

S. martensii ‘Frosty’ diffère d’une autre sélaginelle panachée, S. martensii ‘Variegata’ (‘Albomarginata’), en ce qui sa panachure se limite à l’extrémité des tiges. La panachure de ‘Variegata’ est plus irrégulière (seulement certaines tiges sont touchées), mais couvre une plus grande surface des tiges atteintes. Quant à S. martensii ‘Jori’, il est très similaire à ‘Frosty’, mais les feuilles à l’extrémité de ses tiges sont jaunes plutôt que blanches.

Une forte humidité en tout temps

Même si on voit couramment la sélaginelle ‘Frosty’ en jardinerie, elle n’est pas nécessairement de culture très facile. Elle réussit bien dans la serre de vente à cause de la forte humidité qui y règne, mais à la maison, la plante tend à dépérir assez rapidement. Sans une très forte humidité, de l’ordre de 70%, la sélaginelle ‘Frosty’ meurt peu à peu, s’asséchant à partir des extrémités.

Il faut donc toujours cultiver cette plante au-dessus d’un plateau humidifiant ou dans un terrarium ouvert ou fermé. Ou la serrer dans un sac de plastique transparent l’hiver. Elle réussit aussi très bien en serre humide. Et non, la brumiser quotidiennement n’aidera pas, pas plus que faire fonctionner un humidificateur domestique, car plupart des humidificateurs ne produisent pas assez d’humidité pour la contenter cette plante fort avide d’air presque saturé en eau, originaire des jungles moites du Mexique.

Une fois que le problème d’humidité est réglé…

20161214b-pick-ontario

Selaginella martensii ‘Frosty’. Photo: Pick Ontario

Quand vous rencontrez ses exigences pour une forte humidité atmosphérique, la sélaginelle ‘Frosty’ est beaucoup plus accommodante.

Côté éclairage, par exemple, elle se contente d’un éclairage moyen ou même faible. Aucun soleil direct n’est nécessaire ni même souhaitable, bien que les jardiniers des régions nordiques ne doivent pas craindre de l’exposer au soleil direct l’hiver, tellement le soleil est faible à cette saison dans leur région.

Le terreau doit demeurer humide en tout temps. Il peut alors être nécessaire d’arroser plus d’une fois par semaine si la plante est exposée à l’air libre, soit dès que le terreau paraît le moindrement sec au toucher. Les plantes cultivées à l’étouffé (en terrarium fermé ou dans un sac de plastique) peuvent par contre passer des mois sans arrosage.

Il ne faut pas vous inquiéter si votre sélaginelle ‘Frosty’ perd sa coloration givrée l’été. Il le fait quand les températures diurnes sont trop chaudes (plus de 21˚C). Son givrage reviendra quand les températures baissent à l’automne.

20161214E.jpg

Les tiges rappellent celles d’un thuya.

Attention lors de la fertilisation: les engrais trop riches en azote (le 1er chiffre) peuvent aussi la faire verdir. La solution la plus facile est alors de la fertiliser très rarement. D’ailleurs, la plante a besoin de très peu d’engrais: une ou deux applications annuelles d’un engrais très dilué lui suffiront amplement.

Une petite mise en garde supplémentaire: il y a risque que cette sélaginelle devienne envahissante si vous la plantez à l’extérieur dans un climat tropical humide (zone de rusticité 10 et plus).

Enfin, la sélaginelle souffre rarement de problèmes d’insecte ou de maladie. Et ne craignez pas pour vos enfants, votre  cabot ou votre minou: la sélaginelle ‘Frosty’ n’est pas toxique.

Multiplication

La multiplication de la sélaginelle ‘Frosty’ par bouture de tige est facile et rapide: il suffit de presser une section de tige contre un terreau humide et de maintenir une forte humidité ambiante en couvrant le contenant d’un dôme ou d’un sac transparent (culture à l’étouffée).


Voilà: un portrait plus complet d’une plante de Noël largement disponible, mais si peu connue. J’espère maintenant que vous saurez bien la réussir!20161214c.jpeg