Catégories

Recherche

Enfin, un prédateur des scarabées japonais!

Depuis que le scarabée japonais (Popillia japonica) a fait son apparition au New Jersey (États-Unis) en 1912, les jardiniers cherchent une solution pour le contrôler. Désormais présent dans une bonne partie de l’Amérique du Nord et maintenant en Europe aussi (en Italie, en Russie et, depuis 2017, en Suisse), ce ravageur avide de feuillage et de fleurs d’une vaste gamme de plantes (lisez Les plantes que les scarabées japonais adorent) peut provoquer une défoliation massive, et ce, en plein été, justement quand les jardins devraient être à leur plus beau! Dans son pays d’origine (le Japon, bien sûr), il y a plusieurs prédateurs qui contrôlent la population de scarabées japonais. À partir de 1927, des chercheurs américains ont essayé plusieurs fois d’en introduire dans leur pays, apparemment sans succès. Mais un insecte, une mouche tachnide appelée mouche du scarabée (Istocheta aldrichi), s’est mieux adaptée qu’on ne le pensait au début. Malgré un apparent échec initial au New Jersey où, à... Lire la suite >

Plantes que les scarabées japonais n’aiment pas

La saison des scarabées japonais (Popilia japonica) est arrivée ou arrivera bientôt, selon votre lieu de résidence. Non pas que cet insecte est présent partout (en fait, sa distribution tend à être plutôt sporadique), mais il se propage rapidement à travers l’Europe et l’Amérique du Nord depuis quelques années et les chances sont malheureusement bonnes que, si votre jardin n’est pas encore attaqué, il le soit un jour. Le problème avec cet insecte vorace qui dévore feuilles et fleurs est qu’il a une large gamme d’hôtes: plus de 300 espèces de plantes, y compris des légumes, des annuelles, des vivaces, des grimpantes, des arbres, des arbustes et même des conifères … eh bien, il n’aime pas trop les conifères à feuilles persistantes, mais adore ceux qui perdent leurs aiguilles l’hiver (mélèze, cyprès chauve, etc.). Les seules plantes qu’il semble éviter complètement sont les plantes aquatiques: dodu comme il est, il a de la difficulté à enfiler un habit de scaphandrier!... Lire la suite >

Pour contrôler le scarabée japonais

Il n’est pas facile de contrôler le scarabée japonais (Popillia japonica), un coléoptère  introduit accidentellement du Japon au New Jersey aux États-Unis en 1916 (oui, c’est son 100e anniveraire!) et en progression constante depuis ce temps. Il est maintenant largement distribué dans tous les états américains à l’ouest du Mississipi et en Nouvelle-Écosse et, depuis environ une décennie, gagne massivement le Québec, l’Ontario et le Nouveau-Brunswick. Il n’en reste que, au Québec, sa présence demeure très localisée: vous pouvez très bien avoir un problème majeur avec cet insecte alors que personne dans la paroisse voisine ne l’a jamais vu. On le trouve surtout dans le centre et sud-ouest de la province: Sorel-Tracey, rive sud de Montréal, Drummondville et par endroits en Estrie et en Lanaudière. Il ne semble pas présent, ou du moins il ne persiste pas jusqu’à ici, dans l’est et le nord du Québec Le scarabée japonais est bien établi aussi en Italie depuis quelques années et on... Lire la suite >

Au piège de l’amour

Un piège aux phéromones est un piège à insectes en forme de boîte, de bouteille ou de sac qui est amorcé avec des phéromones (substances chimiques comparables aux hormones) qui attirent l’insecte que l’on veut prévenir. Les phéromones peuvent imiter l’odeur de la proie préférée de l’insecte (fruit, fleur, etc.), mais souvent les phéromones utilisées dans les pièges sont un peu plus osées que ça: elles imitent les phéromones sexuelles de l’insecte, normalement celle de la femelle. Ainsi, les mâles viennent de loin, attirés par l’odeur de ce qu’ils pensent est une séduisante jeune vierge. En pénétrant le piège, les mâles restent prisonniers et ne peuvent plus féconder les femelles, ce qui, en théorie, fera chuter la population d’insectes dans le secteur. Notez de plus que, pour un attrait supplémentaire, le piège est souvent de couleur jaune, bleue, verte ou violette, selon la couleur préférée de l’insecte. Un piège pour chaque insecte Les pièges à phéromones sont très spécifiques: chacun vise un type... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!