Catégories

Recherche

Des plantes aux noms qui font peur!

Source: www.succesrama.com C’est l’Halloween. Ce soir, de petits fantômes et de petits monstres sonneront à nos portes dans des costumes conçus pour nous effrayer. Les plantes aussi ont parfois des noms à vous glacer le sang. Voici une sélection de végétaux aux noms horrifiants qui semblent avoir été spécialement conçus pour l’Halloween. Sanguinaire (Sanguinaria canadensis) Commençons par la sanguinaire. Elle est courante dans les forêts feuillues un peu partout dans l’est de l’Amérique du Nord et fait une excellente fleur vivace pour les jardins de sous-bois. La fleur blanc immaculé de la petite plante n’a rien de sanguin, toutefois. C’est en tranchant le rhizome que vous verrez couler la sève rouge sang qui lui a valu son nom. La sanguinaire a autrefois servi en médecine traditionnelle pour traiter les maladies sanguines et les cancers, mais son extrême toxicité la met au ban de la médecine moderne. Plante fantôme (Monotropa uniflora) La plante fantôme, ou monotrope uniflore, doit son nom funeste à sa coloration blanc... Lire la suite >

Déjà des semis à faire en janvier?

La nouvelle année vient à peine de commencer, mais il est déjà temps de semer certaines graines à l’intérieur. On ne sème si tôt qu’un groupe très limité de plantes particulièrement lentes à arriver à une taille de repiquage raisonnable, car autrement en janvier il est beaucoup trop tôt pour faire des semences. On les fera plutôt en mars ou en avril, même en mai. Il faut toutefois environ quatre à cinq mois de culture à l’intérieur pour les sept plantes suivantes, donc il est temps de sérieusement penser à les semer en janvier ou, au plus tard, au début de février. Agastache (Agastache foeniculum) Bégonia tubéreux (Begonia × tuberhybrida) Datura (Datura metel) Linaire à feuilles d’origan (Chaenorrhinum origanifolium, syn. glaerosum) Lisianthus (Eustoma grandiflora) Dracéna des jardins (Cordyline australis, syn. indivisa) Kniphofia ou tritome (Kniphofia ) Semis hâtifs: tout un défi! Démarrer des semences en janvier dans les régions septentrionales de l’hémisphère Nord n’est pas si simple. Les jours sont... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!