Catégories

Recherche

2023: l’année de la rudbeckie

Qui n’aime pas une masse de fleurs jaune vif qui bourdonne avec les pollinisateurs dans le jardin l’été ? Il n’est pas étonnant que la rudbeckie, toujours très populaire, ait été choisie comme vivace de l’année, en raison de ses couleurs vives, de sa facilité de culture et de la vaste gamme de variétés, anciennes et nouvelles, parmi lesquelles choisir. Essayez de la cultiver une fois et vous serez accroché pour toujours à cette plante originaire d’Amérique du Nord. Aperçu et historique La robustesse, la tolérance à la chaleur extrême et la puissance des fleurs tout au long de l’été font de la rudbeckie l’une des plantes vivaces les plus populaires vendues aujourd’hui dans de nombreuses régions d’Amérique du Nord. Ce n’est pas étonnant puisqu’on le trouve naturellement et qu’il prospère dans les 48 états contigus et dans les 10 provinces du Canada. Grâce au botaniste nord-américain John Bartram, des graines de notre Rudbeckia indigène ont été envoyées en Europe... Lire la suite >

Comment distinguer une échinacée d’une rudbeckie?

Par Larry Hodgson Question: J’ai fait une recherche sur votre site concernant la différence entre une échinacée et une rudbeckie et je n’ai rien trouvé. J’ai été surprise, car ça me semble être une question de débutant et je ne suis certainement pas la première personne qui vous la pose.  Diane de la Chevrotière Réponse: En fait, vous êtes la première personne à m’avoir posé cette question.  Pour être honnête, je n’avais même pas réalisé qu’il pouvait y avoir de la confusion. Pour moi, elles sont clairement différentes, mais il faut admettre que je les cultive depuis au moins 40 ans. Pour moi, une échinacée est évidemment une échinacée et une rudbeckie ne peut pas être autre chose qu’une rudbeckie. Je ne serais pas plus susceptible de les confondre qu’un fermier ne confondrait un mouton avec une chèvre.  Ce n’est qu’en réfléchissant à la manière de répondre à votre question que j’ai réalisé que c’était vous qui aviez raison : elles sont vraiment très similaires!... Lire la suite >

Déjà des semis à faire en janvier?

La nouvelle année vient à peine de commencer, mais il est déjà temps de semer certaines graines à l’intérieur. On ne sème si tôt qu’un groupe très limité de plantes particulièrement lentes à arriver à une taille de repiquage raisonnable, car autrement en janvier il est beaucoup trop tôt pour faire des semences. On les fera plutôt en mars ou en avril, même en mai. Il faut toutefois environ quatre à cinq mois de culture à l’intérieur pour les sept plantes suivantes, donc il est temps de sérieusement penser à les semer en janvier ou, au plus tard, au début de février. Agastache (Agastache foeniculum) Bégonia tubéreux (Begonia × tuberhybrida) Datura (Datura metel) Linaire à feuilles d’origan (Chaenorrhinum origanifolium, syn. glaerosum) Lisianthus (Eustoma grandiflora) Dracéna des jardins (Cordyline australis, syn. indivisa) Kniphofia ou tritome (Kniphofia ) Semis hâtifs: tout un défi! Démarrer des semences en janvier dans les régions septentrionales de l’hémisphère Nord n’est pas si simple. Les jours sont... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!