50 pommetiers sans complications

Par défaut

 

20180629A Purple_prince Bruce Martin, WC.JPG

Malus ‘Purple Prince’ est seulement un exemple parmi des dizaines de pommetiers résistants aux maladies. Source: Bruce Martin, Wikimedia Commons

Il y a peu d’arbres ornementaux qui causent autant de maux de tête à leurs propriétaires que les pommetiers (pommiers ornementaux). En effet, les pommetiers vous font payer pour leur belle, mais brève floraison, en attrapant toutes sortes de maladies et d’insectes, incluant, en passant, la très désagréable tavelure qui peut, dans ses pires années d’infestation, faire chuter presque toutes les feuilles en plein été. Ainsi, beaucoup de propriétaires de pommetiers se sentent obligés de vaporiser leurs pommetiers de produits antiparasitaires plusieurs fois par année.

Mais il y a une bonne nouvelle : il existe maintenant des pommetiers qui sont très résistants aux maladies les plus courantes (blanc, brûlure bactérienne, rouille et tavelure) et peu susceptibles d’être attaqués par des insectes. En voici une courte liste : toutes les variétés nommées ont une résistance variant de bonne à excellente* pour les quatre maladies.

  1. M. ‘Adams’ – zone 4
  2. M. ‘Adirondack’ – zone 4
  3. M. American Spirit™ (‘Amerspirzam’) – zone 4
  4. M. baccata ‘Jackii’ – zone 3
  5. M. ‘Cardinal’ – zone 4

    20180629C M. David www.cirrusimage.com.JPG

    Malus ‘David’. Source: www.cirrusimage.com

  6. M. ‘David’ – zone 4
  7. M. ‘Dolgo’ – zone 2b
  8. M. ‘Donald Wyman’ – zone 4
  9. M. Emerald Spire® (‘Jefgreen’) – zone 3
  10. M. floribunda – zone 4b
  11. M. Gladiator® (‘Durleo’) – zone 2
  12. M. Golden Raindrops® (‘’Schmidtcultleaf’’) – zone 3
  13. M. ‘Henry Kohankie’ – zone 4
  14. M. Holiday Gold™ (‘Hozam’) – zone 4
  15. M. ‘Indian Summer’ – zone 3
  16. M. Ivory Spear™ (‘JFS KW214MX’) – zone 4
  17. M. Lancelot (‘Lanzam’) – zone 4
  18. M. ‘Liset’ – zone 4
  19. M. Lollipop® (‘Lollizam’) – zone 3
  20. M. ‘Louisa’ – zone 4
  21. M. Madonna™ (‘Malzam’) – zone 4
  22. M. Marilee® (‘Jarmin’) – zone 4
  23. M. ‘Maybride’ – zone 4

    20180629B Malus Molten Lava, plants.gertens.com .jpg

    Malus ‘Molten Lava’. Source: plants.gertens.com

  24. M. ‘Molten Lava’ – zone 4
  25. M. ‘Ormiston Roy’ – zone 4
  26. M. Perpetu ‘Evereste’ – zone 4
  27. M. Pom’zai® (‘Courtabri’) – zone 4b
  28. M. Pink Princess™ (‘Parrsi’) – zone 5
  29. M. ‘Pink Spires’ – zone 2
  30. M. ‘Prairifire’ – zone 4
  31. M. ‘Professor Sprenger’ – zone 4
  32. M. ‘Purple Prince’ – zone 3b
  33. M. Purple Spire® (‘Jefspire’) – zone 3
  34. M. Raspberry Spear (‘JFS KW123MX’) – zone 4
  35. M. Rejoice™ (‘Rejzam’) – zone 4
  36. M. ‘Robinson’ – zone 4
  37. M. ‘Royal Beauty’ – zone 2
  38. M. Royal Mist® (‘Jefmist’) – zone 2

    20180629D Malus-Royal-Raindrops bettenlandscapedesign.com.jpg

    Malus Royal Raindrops™. Source: bettenlandscapedesign.com

  39. M. Royal Raindrops™ (‘JFS-KW5’) – zone 4
  40. M. ‘Royal Splendor’ – zone 3
  41. M. Ruby Dayze™ (‘JFS KW139MX’) – zone 4
  42. M. Ruby Tears™ (‘Bailears’) – zone 4
  43. M. ‘Rudolph’ – zone 2
  44. M. sargentii – zone 4
  45. M. sargentii Firebird (‘Select A’) – zone 3
  46. M. sargentii ‘Tina’ – zone 4
  47. M. ‘Sentinel’ – zone 4
  48. M. ‘Sir Lancelot’ – zone 3
  49. M. ‘Sparkling Sprite™ (‘JFS-KW207’) – zone 4
  50. M. ‘Strawberry Parfait’ – zone 4
  51. M. Starlite® (‘Jefstar’) – zone 2

    20180620E Sugar Tyme plants.stonegategardens.com.jpg

    Malus Sugar Time®. Source: plants.stonegategardens.com

  52. M. Sugar Tyme® (‘Sutyzam’) – zone 4
  53. M. Winter Gem™ (‘Glen Mills’) – zone 3b
  54. M. x zumi ‘Calocarpa’ – zone 5
*Excellente résistance : généralement, aucun symptôme de la maladie et aucune mesure de lutte n’est nécessaire.
Bonne résistance : occasionnellement, des symptômes mineurs de la maladie sont présents, mais aucune mesure de lutte n’est nécessaire.

Genévriers et pommetiers: pas un bon mélange

Par défaut
20160410A

Rouille sur les feuilles d’un pommier.

Deux de végétaux ornementaux les plus cultivés au Canada sont les genévriers et les pommetiers. On les voit dans toutes les jardineries, on les voit ensemble dans les mêmes aménagements et pourtant, on ne devrait pas les cultiver près l’un de l’autre. D’ailleurs, on recommande de les espacer d’au moins 150 m (soit plus 3 fois plus que le largeur d’un terrain moyen!). Autrement dit, vous ne devriez pas cultiver des pommetiers si votre deuxième voisin a un genévrier et vice versa.

20160410B

Galle sur un genévrier.

C’est que la rouille du genévrier (Gymnosporangium juniperi-virginianae) est une maladie avec deux hôtes alternes. Une année il attaque les genévriers (Juniperus spp.), provoquant la croissance de gales crevassées et pustulentes; l’année suivante, la maladie doit nécessairement infester un pommier ou un pommetier (Malus spp.) où elle crée de taches orange sur les feuilles. Dans les pires cas, il peut même faire chuter le feuillage du pommetier ou de pommier. Il est bien sûr possible de traiter aux deux semaines du printemps la fin de l’été avec un fongicide comme le produits à base de soufre, mais à quoi bon? Il est tellement pus facile de ne pas planter les genévriers et les pommetiers/pommiers près l’un de l’autre.

Il existe toutefois des genévriers résistants à la rouille (les espèces asiatiques et européennes y semblent moins sensibles que les espèces nord-américains) et également des pommiers et pommetiers résistants à la rouille. Alors, si vous trouvez un marchand très informé sur le sujet, il pourrait vous aider à faire un choix éclairé.

D’autres rouilles

Rouille aubépine.jpg

Rouille sur une aubépine.

Il y a des maladies très similaires (toujours des rouilles du genre Gymnosporangium) dont les hôtes alternes sont d’autres arbres et arbustes de la famille des Rosacées : aubépines, amélanchiers, sorbiers, poiriers et cognassiers.

Donc, pour avoir la paix, il ne faut jamais les planter à proximité de genévriers non plus!