Catégories

Recherche

Savoir appeler les rosiers par leur nom

Les rosiers figurent parmi les fleurs de jardin les plus populaires et, avec plus de 300 espèces et quelque 20 000 cultivars, ce n’est pas le choix qui manque! Et d’ailleurs, cela pose problème. Comment se démêler avec toutes ces variétés? Depuis longtemps, les horticulteurs tentent de créer des classifications pour mieux encadrer les rosiers, les regroupant d’après leur histoire, leur parenté, leur capacité ou non de refleurir, leur port, leur rusticité, etc. Cependant, comme les rosiers s’entrecroisent allègrement, créer des catégories incontestables n’est pas chose facile. Il en résulte plusieurs systèmes de classification, certains comprenant jusqu’à 35 catégories, mais le regroupement simplifié qui suit correspond assez bien à la classification des rosiers actuellement sur le marché. 1. Rosiers botaniques poussent spontanément dans la nature fleurs simples, parfumées ou non fleurissent une fois par année portent des noms d’espèce (Rosa blanda, Rosa glauca, etc.) fruits (cynorhodons) souvent ornementaux rusticité variable (zone 1 à 10, selon l’espèce) 2. Rosiers anciens datent d’avant 1867... Lire la suite >

Rosiers: des étiquettes qui mentent

Attention lorsque vous achetez un rosier buisson, soit un rosier hybride de thé, grandiflora ou floribunda: la zone de rusticité indiquée sur l’étiquette n’est pas la bonne! On y marque généralement zone 5, mais ces plantes sont, pour la plupart, de zone 7 ou même de zone 8 (l’équivalent de la Virginie ou de la Caroline du Nord). Pourquoi alors ce mensonge flagrant? Ce qu’il est sous-entendu dans l’industrie horticole canadienne que ces rosiers ont besoin de protection hivernale partout dans le pays et que cette information est bien connue. Ainsi, il serait «acceptable» de mettre une étiquette zone 5 sur ces rosiers. Après tout, ils peuvent généralement (mais pas toujours) survivre à l’hiver en zone 5 avec une protection adéquate, notamment un cône à rosier bien rembourré. Mais qui explique cela au jardinier novice? Il voit un rosier «de zone 5», s’imagine alors que, puisqu’il réside en zone 5, aucune protection hivernale ne sera nécessaire. Alors la plante meurt au cours de l’hiver... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!