Categories

Recherche

Pas de panique quand les feuilles de l’oignon s’écrasent!

L’oignon a une façon bien dramatique de montrer que son bulbe est mûr, une façon qui peut être bien alarmante si personne ne vous en avait prévenu. C’est que ses feuilles se couchent toutes seules au sol comme si la plante était en train de mourir. Mais l’oignon n’est pas mourant: ce phénomène n’est qu’une étape dans la maturation de son bulbe. Une vieille tradition veut que, quand les feuilles de la moitié des oignons sont couchées, il faille utiliser un râteau de jardin pour coucher les autres. C’était censé stimuler une maturation plus rapide. Les maraîchers ne le font pas et pourtant, leurs oignons sont très beaux. Et pourquoi faire cet effort supplémentaire s’il ne donne aucun avantage? Une semaine ou deux après que le feuillage de la plupart des oignons se soit couché au sol, déterrez les bulbes et laissez-les exposés au soleil, racines à l’air, pendant deux ou trois jours. Cela les endurcit, stimulant le bulbe à... Lire la suite >

Quand récolter les oignons?

L’oignon (Allium cepa) est l’un des légumes les plus populaires du potager. Par contre, les jardiniers — et surtout les novices — peuvent avoir de la difficulté à savoir quand le récolter. Voici alors quelques conseils. Trois stades pour trois utilisations D’abord, vous pouvez, si vous le désirez, récolter les oignons en presque toute saison. Si vous les récoltez très jeunes, avant qu’un bulbe véritable se soit formé (on parle alors d’une «récolte en vert»), vous aurez ce qu’on appelle des oignons verts ou oignons à botteler (au Québec, on l’appelle par erreur «échalotes») et l’on consomme le fût et le feuillage. Vous pouvez aussi récolter les oignons quand le bulbe est bien formé, mais de petite taille (juin, juillet, début août). On les appelle alors oignons nouveaux. Parfois, s’ils ont petits, mais bien ronds, on les appelle oignons grelots, mais le véritable oignon grelot est en fait une autre espèce (A. ampeloprasum sectivum). Sachez que si les oignons récoltés... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!