Categories

Recherche

Peut-on produire sa propre pyréthrine?

Par Larry Hodgson À la suite de l’article paru le 30 juin 2021 sur l’origine de l’insecticide pyréthrine, j’ai reçu plusieurs questions sur la possibilité de cultiver le pyrèthre de Dalmatie (Tanacetum cinerariifolium) et de s’en servir pour fabriquer un insecticide maison. Et la réponse est oui, on peut cultiver cette plante et donc éventuellement produire son propre insecticide… mais il y a certains obstacles à surmonter.  D’abord, il faut de préférence trouver «le vrai pyrèthre», soit le pyrèthre de Dalmatie (Tanacetum cinerariifolium). Si vous demandez du pyrèthre dans une pépinière, la plupart vous vendront plutôt le pyrèthre rose (T. roseum) dont l’effet insecticide est minimal. Les plantes de pyrèthre de Dalmatie ne sont essentiellement jamais offertes en pépinière (du moins, pas au Canada ni en Europe), mais on peut trouver des semences sur Internet. Si possible, trouvez des semences provenant de sources africaines, notamment du Kenya ou de la Tanzanie, où les variétés cultivées sont reconnues pour leur haut taux de pyréthrine.... Lire la suite >

D’où vient la pyréthrine ?

Les scientifiques cherchent des moyens de produire plus de ce pesticide naturel Par Susan Fisk  L’un des insecticides biologiques les plus utilisés est la pyréthrine, un composé naturel. (En fait, il existe six variantes de pyréthrine naturelles, classées sous les noms pyréthrine I et pyréthrine II). C’est un nom que vous allez voir de plus en plus souvent, car la pyréthrine remplace progressivement les organophosphates et les organochlorés comme pesticide de choix, et ce, un peu partout dans le monde. C’est qu’il a été démontré que ces derniers composés ont des effets toxiques importants et persistants pour l’humain, alors que la pyréthrine, lorsqu’utilisée attentivement, est plus sécuritaire. Ses origines Mais d’où vient ce pesticide populaire? Peu de jardiniers se doutent qu’il est en fait dérivé d’une jolie fleur, le pyrèthre de Dalmatie (pour sa région d’origine dans les Balkans). Cette plante s’appelle maintenant Tanacetum cinerariifolium, mais fut longtemps connue sous les noms Pyrethrum cinerariifolium, d’où le nom commun pyrèthre, et aussi, pendant quelques... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!