Categories

Recherche

Que des fleurs mâles sur vos cucurbitacées ? C’est normal!

Par Larry Hodgson Si vous êtes assez nouveau dans la culture de légumes, vous trouverez peut-être un peu exaspérant le développement des cucurbitacées (concombres, courges, melons, pastèques, etc.). C’est que les premières fleurs qui apparaissent sont des mâles. Que des mâles! Elles s’ouvrent magnifiquement, laissant espérer des fruits à venir, puis tombent sans rien produire. C’est frustrant! Mais ne vous inquiétez pas : tout cela fait partie du plan de mère Nature. La stratégie «Mâles d’abord» En effet, la production de fleurs mâles nécessite relativement peu d’énergie, de sorte que la plante peut en générer abondamment dès le début de la saison. Pourquoi avant l’apparition des fleurs femelles? Afin de créer une habitude chez les abeilles visiteuses, car les fleurs de cucurbitacées ne sont pas si attrayantes pour la plupart des pollinisateurs. Donc, la plante essaie de les fidéliser. En produisant des fleurs mâles en abondance croissante dès le début de la saison et toujours des fleurs fraîches chaque jour, la... Lire la suite >

Mes courges ne produisent que des fleurs mâles!

Au début de la saison, les courges ne produisent que des fleurs mâles. Photo: extension.unh.edu Question: Je pense que quelque chose ne va pas avec mes plants de courge. Ils ne produisent que des fleurs mâles. C. Carmichael Réponse: Soyez patient: les fleurs femelles viendront! Les courges (courgettes, pâtissons, citrouilles, etc.), ainsi que la plupart des autres cucurbitacées (concombres, melons, pastèques, etc.), produisent des fleurs unisexuées — fleurs mâles et femelles séparées — sur la même plante. On peut facilement distinguer les deux par l’ovaire avec la forme du futur fruit (rond, allongé, pâtisson, etc.) trouvé à la base des fleurs femelles. Et que des fleurs femelles.  Les fleurs mâles n’ont pas d’ovaire et ne produisent, bien sûr, aucun fruit. Par contre, elles sont essentielles, car elles fournissent le pollen dont les fleurs femelles ont besoin pour produire des fruits. Mère Nature a fait en sorte que les courges produisent d’abord des fleurs mâles et ceci, afin de commencer à attirer les pollinisateurs. La production... Lire la suite >

Faites l’abeille pour assurer des fruits chez les courges, les concombres et les melons

Vous avez sûrement remarqué que les courges (courge, citrouilles, etc.), les concombres, les melons et les autres cucurbitacées ont à la fois des fleurs femelles et des fleurs mâles. Les femelles sont peu nombreuses, mais faciles à voir car elles portent déjà, à la base du fruit, un ovaire qui ressemble au fruit à venir, mais en miniature: rond dans le cas d’une citrouille, allongé dans le cas d’un concombre, aplati dans le cas d’un pâtisson, etc. Au centre de la fleur femelle, il y a un stigmate en forme de couronne. Les fleurs mâles, très nombreuses, n’ont rien à la base, mais une «boule» de pollen jaune sur une étamine au centre de la fleur. Or, pour produire un fruit, du pollen du mâle doit se rendre chez le stigmate de la fleur femelle. Ce transfert doit d’ailleurs se faire rapidement, dans la même journée, car chaque fleur de curcurbitacée ne dure qu’une seule journée. Il arrive cependant que les... Lire la suite >

Fruits qui tombent chez les cucurbitacées

Les jardiniers ont fréquemment un problème avec la production de fruits chez les courges, les concombres, les melons et d’autres plantes de la famille des cucurbitacées. On voit bien un petit fruit, mais, après une journée ou deux, l’extrémité brunit et il tombe de la plante. Que s’est-il passé? Essentiellement, le fruit avorte faute de fécondation. C’est habituellement causé par une pollinisation inadéquate de la fleur. On appelle cela la coulure ou encore, on dit que le fruit n’a pas noué. Absence de pollinisateurs Chez les cucurbitacées, c’est habituellement les abeilles qui assurent la pollinisation, mais elles peuvent être essentiellement absentes du secteur (parfois le cas dans les situations urbaines ou quand on jardine sur un balcon) ou ne passent pas à cause d’une température inclémente (les abeilles restent chez elles les jours de pluie). Or chaque fleur femelle ne dure qu’une journée. Si les abeilles sont absentes, ou si elles ne font pas bien la pollinisation, c’est au jardinier... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!