Pourquoi ma pivoine ne fleurit-elle pas?

Par défaut
20180619A Renee Firmingham. www.publicdomainpictures.net.jpg

La plupart des pivoines fleurissent annuellement, sinon… lisez plus loin. Source: Renee Firmingham. http://www.publicdomainpictures.net

La pivoine des jardins (Paeonia lactiflora) est parmi les vivaces les plus populaires et les plus fiables. La plupart des jardiniers sont plus que satisfaits des résultats : leurs plantes fleurissent à tous les ans, au début de l’été, et produisent une profusion de grosses fleurs, souvent doubles, souvent parfumées, souvent en quantité suffisante pour permettre la fabrication de bouquets. Et la plante est de vie très longue : des plantes de 40 ans et plus fleurissent annuellement sans plus de soins qu’un certain désherbage.

Pourtant, tous les jardiniers n’ont pas autant de succès. Leurs pivoines fleurissent peu ou pas du tout. Regardons pourquoi :

9 raisons pour lesquelles votre pivoine ne fleurit pas

Problème 1 : Plante trop jeune

20180619B www.southernpeony.com.jpg

Division de pivoine avec seulement un œil (et d’ailleurs, une seule racine très mince). Il faudra plusieurs années avant qu’elle fleurisse. Source: www.southernpeony.com

D’abord, les semis de pivoine peuvent facilement prendre 3 à 5 ans avant de commencer à fleurir et 7 à 8 ans avant de fleurir abondamment. Mais peu de gens cultivent des pivoines par semis, donc c’est un moindre problème. Toutefois, toute pivoine récemment plantée, surtout une petite division avec seulement un ou deux yeux (bourgeons), peut prendre 2 ou 3 années avant de s’acclimater et de bien fleurir.

Solution

Patientez! La floraison viendra!


Problème 2 : Plantation trop profonde

20180619C statebystategardening.com.JPG

Plantez toujours les pivoines de façon à ce que les yeux soient enterrés à moins de 5 cm de profondeur. Source: statebystategardening.com, montage: jardinierparesseux.com

En plantant une pivoine, on doit enterrer les «yeux» (bourgeons) à une profondeur de 2 à 5 cm, mais jamais plus. Sinon, le feuillage sortira en parfait état, mais il n’y aura pas de fleurs… ou très peu.

Solution

Déterrez et replantez la pivoine à la bonne profondeur, de préférence au début de l’automne. Ou attendez. Car une pivoine plantée trop profondément se corrigera avec le temps… mais vous pourriez devoir attendre 10 ans ou plus avant que cela se fasse.


Problème 3 : Transplantation sans division

20180619KK www.southernpeony.com.jpg

Mieux vaut diviser les pivoines matures comme celle-ci plutôt que de les transplanter intactes. Source: www.southernpeony.com

Les pivoines n’aiment pas la transplantation et les plantes matures, avec des dizaines de racines longues et épaisses comme des carottes, encore moins que les plantes plus jeunes. Il arrive très souvent donc qu’une plante mature (en terre depuis 7 ans et plus) ne fleurisse plus à la suite d’une transplantation, du moins avant plusieurs années. Souvent, les jardiniers constatent que, lorsqu’ils transplantent plusieurs pivoines matures, au moins une se remettra à fleurir comme si de rien n’était, mais que la majorité refuse obstinément de fleurir, même 4 ou 5 ans plus tard.

Solution

Les pivoines matures divisées reprennent beaucoup mieux que les plantes matures transplantées intactes. Diviser une pivoine la renvoie en enfance, pour ainsi dire, donnant une plante jeune et vigoureuse qui devrait fleurir l’année suivante. Visez des divisions portant trois à cinq yeux. Si vous divisez en éclats plus petits (un ou deux yeux), vous vous retrouverez avec une plante trop rajeunie (problème 1) qui n’est pas encore prête à fleurir. Il faut donc viser le juste milieu : une pivoine ni  mature ni très jeune, mais adolescente, quoi! Pour savoir quand et comment diviser une pivoine des jardins, lisez C’est à l’automne qu’on divise les pivoines.


Problème 4 : Trop d’ombre

20180619D www.pinterest.ca.jpg

La pivoine des bois (Paeonia obovata) est l’une des rares espèces qui réussit bien à l’ombre. Source: www.pinterest.ca

La pivoine aime le soleil et tolère la mi-ombre (avec une baisse de floraison conséquente, toutefois), mais dans un endroit vraiment ombragé, les tiges s’étiolent et la floraison s’arrête.

Solution

Déplacez la pivoine ou réduisez l’ombre, peut-être en supprimant les branches d’arbre surplombantes. Ou plantez des pivoines adaptées à l’ombre, comme la pivoine des bois (Paeonia obovata).


Problème 5 : Feuillage supprimé trop tôt

20180619E www.southernpeony.com.jpg

On peut couper le feuillage des pivoines, mais pas avant septembre. Source: www.southernpeony.com

Après la floraison, la pivoine refait ses forces grâce à la photosynthèse de ses feuilles. Ainsi, il faut les laisser intactes jusqu’à la fin de la saison, soit au moins jusqu’au début de septembre. Si vous les fauchez par accident avec la tondeuse en juillet ou août, ça n’ira pas très bien pour la floraison de l’année suivante!

Solution

L’an prochain, laissez le feuillage intact jusqu’à ce qu’il change de couleur à l’automne, signe que son travail est terminé.


Problème 6 : Trop d’engrais

20180619F FR courses.cit.cornell.edu.jpg

Les engrais trop riches en azote peuvent nuire à la floraison. Source: courses.cit.cornell.edu, montage jardinierparesseux.com

C’est rare qu’une pivoine manque tellement de minéraux que cela anéantisse la floraison, mais trop d’engrais peut avoir cet effet, notamment les engrais très riches en azote (le premier des trois chiffres qu’on voit sur l’étiquette d’engrais). Le grand coupable est habituellement l’engrais à gazon appliqué trop généreusement juste à côté.

Solution

La pivoine n’est pas si gourmande. Des fertilisations à la moitié de la dose recommandée suffisent généralement, surtout si le premier chiffre est supérieur à 10, comme le 20-5-10.


Problème 7 : Gel tardif

20180619G www.southernpeony.com.jpg

Un gel profond quand le bouton floral est présent peut mettre fin à la floraison pour l’année. Source: www.southernpeony.com

La pivoine est relativement résistante au froid, mais un gel sévère au moment où les boutons floraux sont en formation peut les tuer et alors, il n’y aura pas de fleurs cette année.

Solution

Si vous savez qu’un gel sévère aura lieu alors que les boutons floraux sont visibles, vous pouvez couvrir les plantes d’une vieille couverture ou d’une autre toile, utilisant des piquets pour en supporter le poids. Habituellement, cependant, il est plus facile d’accepter stoïquement que dame Nature nous joue parfois de mauvais tours et de patienter jusqu’à la floraison de l’année suivante.


Problème 8 : Conditions de culture inacceptables

20180619H classroomclipart.com, www.clipartpanda.com & www.kisspng.com

Les pivoines n’aiment ni les conditions désertiques ni la chaleur omniprésente des tropiques. Source: classroomclipart.com, http://www.clipartpanda.com & http://www.kisspng.com, montage: jardinierparesseux.com

Les pivoines aiment un sol riche, profond et meuble, toujours au moins un peu humide et d’un pH d’environ 6 à 7. De plus, le climat doit être tempéré, avec un hiver assez froid (elle pousse mieux dans les zones de rusticité 2 à 7). Dans les conditions extrêmes (climat tropical ou subtropical, grande aridité, sol rocailleux, très alcalin ou acide ou envahi de racines d’arbre, etc.), elles ne sont pas très heureuses et alors, fleurissent peu ou pas.

Solution

Si vous n’avez pas les conditions nécessaires pour réussir les pivoines, cultivez autre chose!


Problème 9 : Maladies

20180619I www.oakleafgardening.com

Pourriture grise sur un bouton floral de pivoine. Source: http://www.oakleafgardening.com

La pivoine est sujette à différentes maladies, dont la pourriture grise (Botrytis paeoniae), qui peuvent tuer ou abîmer les boutons floraux en développement. Elles sont surtout fréquentes par temps frais et humide.

Solution

Coupez les boutons morts dès que vous les voyez. La plante a quand même besoin de ses feuilles, même si elles sont abîmées par une maladie, pour faire de la photosynthèse pendant l’été, mais coupez et détruisez les feuilles malades à la fin de la saison. Appliquez un paillis frais (il aide à empêcher les spores de migrer du sol aux feuilles) à l’automne. Assurez la meilleure aération possible et un bon drainage, quitte à transplanter votre pivoine ailleurs. Si la situation se répète annuellement, appliquez un fongicide aux deux semaines.


20180619J mbgna.umich.edu.jpg

Pour la plupart des jardiniers, les pivoines fleurissent abondamment tous les ans! Source: Nichols Arboretum Peony Garden, mbgna.umich.edu

Et voilà! Un tour de table sur les raisons pour lesquelles les pivoines ne fleurissent pas. Mais ne paniquez pas à la vue de toutes ces possibilités de désastre! La plupart des jardiniers n’ont jamais de difficultés avec leurs pivoines, qui refleurissent d’année en année sans problème. Elles sont même parmi les vivaces les plus faciles qu’on peut cultiver!20180619A Renee Firmingham. www.publicdomainpictures.net

Publicités

Déjà des semis à faire en janvier?

Par défaut
20180103 worldartsme.com, rdkate.blogspot.ca & mzayat.com.jpg

Source: worldartsme.com, rdkate.blogspot.ca & mzayat.com

La nouvelle année vient à peine de commencer, mais il est déjà temps de semer certaines graines à l’intérieur.

On ne sème si tôt qu’un groupe très limité de plantes particulièrement lentes à arriver à une taille de repiquage raisonnable, car autrement en janvier il est beaucoup trop tôt pour faire des semences. On les fera plutôt en mars ou en avril, même en mai. Il faut toutefois environ quatre à cinq mois de culture à l’intérieur pour les sept plantes suivantes, donc il est temps de sérieusement penser à les semer en janvier ou, au plus tard, au début de février.

  1. Agastache (Agastache foeniculum)
  2. Bégonia tubéreux (Begonia × tuberhybrida)
  3. Datura (Datura metel)
  4. Linaire à feuilles d’origan (Chaenorrhinum origanifolium, syn. glaerosum)
  5. Lisianthus (Eustoma grandiflora)
  6. Dracéna des jardins (Cordyline australis, syn. indivisa)
  7. Kniphofia ou tritome (Kniphofia )

Semis hâtifs: tout un défi!

20171126b

Les semis faits en janvier auront besoin d’un éclairage supplémentaire. Source: Les Idées du jardinier paresseux: Semis

Démarrer des semences en janvier dans les régions septentrionales de l’hémisphère Nord n’est pas si simple. Les jours sont courts, le soleil est faible et, dans de nombreuses régions, le temps est plus souvent gris qu’ensoleillé, ce qui signifie que les semis souffriront d’un sérieux manque de lumière. De plus, les températures devant le rebord de la fenêtre, où la plupart des jardiniers placent leurs plateaux de semences, sont souvent froides et variables alors que presque toutes les semences ont besoin de chaleur et de températures assez uniformes pour bien germer. En conséquence, vous n’avez pas vraiment d’autre choix que de démarrer les semences de janvier (et de février) sous un éclairage artificiel, tel que les lampes de culture fluorescentes ou DEL, et ce, de plus, dans l’emplacement le plus chaud de votre demeure.

20180103D www.amazon.fr.jpg

Cultivez les semis à l’étouffée, avec un tapis chauffant si nécessaire. Source: www.amazon.fr

Commencez toujours les semences d’hiver «à l’étouffée» (en les couvrant d’un dôme ou d’un sac de plastique transparent) pour maintenir une humidité élevée et des températures stables et placez-les dans une pièce qui est au moins modérément chaude (21 à 24 °C). Une autre option pour les réchauffer est de les placer sur un tapis chauffant (un modèle spécialement conçu pour les plantes). Utilisez une minuterie pour régler la durée d’éclairage de la lampe à 14 heures par jour afin de simuler les longues journées d’été et placez les contenants de semences fraîchement semées sous la lampe à environ 15 à 30 cm de la source de lumière. Maintenant, attendez patiemment la germination. (Une raison pour laquelle certaines semences ont besoin d’un semis hivernal est qu’elles sont lentes à germer.)

Semis qui nécessitent un traitement au froid

20180103C.jpg

Pour faire germer les semences de plusieurs végétaux, il faut leur donner un traitement au froid de plusieurs semaines. Source: Les 1500 trucs du jardinier paresseux

Janvier est également, avec d’ailleurs les mois de décembre et de février, un bon moment pour semer les graines qui ont besoin d’un prétraitement au froid (stratification froide) afin de bien germer. Ce groupe comprend la plupart des arbres et arbustes de climats froids et tempérés, ainsi que de nombreuses vivaces et même quelques annuelles.

Ces semences ne germeront pas tant qu’elles n’auront pas reçu un nombre donné de jours de fraîcheur combinés avec de l’humidité. Il peut s’agir d’aussi peu qu’une ou deux semaines ou de quatre mois ou plus. Cette information vitale paraît normalement sur le sachet de semences. Si vous avez récolté les semences vous-même et ne connaissez pas la durée du traitement au froid nécessaire, je vous suggère de calculer, pour les vivaces, de six à huit semaines: c’est suffisant pour la plupart des espèces. Pour les arbres et arbustes, offrez plutôt 12 semaines.

Notez que le nombre de semaines de froid cité pour une espèce quelconque est toujours le minimum qu’il faut pour assurer la germination, mais qu’il n’y a pas de risque à prolonger le séjour au froid. Donc, si vous démarrez plusieurs semences différentes, chacune avec une durée de traitement différente, vous pouvez toutes les laisser au froid jusqu’à ce que les dernières aient terminé leur plein traitement, puis les faire germer toutes en même temps.

Pour donner une stratification froide, il suffit de semer les graines dans un récipient, exactement comme vous le feriez pour toute autre semence, puis de sceller le contenant dans un sac en plastique transparent et de le placer au réfrigérateur ou dans un caveau à légumes pendant au moins le nombre minimum de semaines. Ensuite, déplacez-le dans un endroit chaud et bien éclairé, comme sur le rebord d’une fenêtre ou sous une lampe de culture, pour que la germination commence.

100 semences qui ont besoin d’un traitement par le froid

Voici 100 plantes qui germent mieux avec un prétraitement au froid, mais il ne s’agit que de la pointe de l’iceberg: il en existe des milliers d’autres. Consultez l’enveloppe des semences ou le site Web du fournisseur de semences pour plus d’informations.

  1. Abies (sapin)
  2. Acer (érable à sucre et plusieurs autres espèces)
  3. Aconitum (aconit)
  4. Alchemilla (alchémille)
  5. Allium (allium ornemental)
  6. Amelanchier (amélanchier)
  7. Aquilegia (ancolie)
  8. Asclepias (asclépiade)
  9. Astrantia (astrance)
  10. Baptisia (faux lupin)
  11. Buddleia (buddleia)
  12. Caltha (populage des marais)
  13. Caryopteris (caryoptère)
  14. Cercis canadensis (gainier du Canada)
  15. Chelone (galane)
  16. Cimicifuga (cierge d’argent)
  17. Clematis (clématite)
  18. Cornus (cornouiller)
  19. Corydalis (fumeterre)
  20. Delphinium (delphinium, pied d’alouette)
  21. Dicentra spectabilis, maintenant Lamprocapnos spectabilis (cœur saignant)
  22. Dictamnus (fraxinelle)
  23. Dodecatheon (gyroselle)
  24. Echinacea (échinacée)
  25. Eremurus (lis à queue de renard)
  26. Eryngium (érynge, panicaut)
  27. Eupatorium (eupatoire)
  28. Filipendula (reine-des-prés)
  29. Forsythia (forsythia)
  30. Fragaria (fraisier)
  31. Fuchsia (fuchsia)
  32. Gentiana (gentiane)
  33. Geranium (géranium)
  34. Goniolimon (statice)
  35. Helianthemum (hélianthème)
  36. Helianthus (tournesol vivace)
  37. Heliopsis (héliopside)
  38. Helleborus (hellébore, rose de Noël)
  39. Hemerocallis (hémérocalle)
  40. Heuchera (heuchère)
  41. Hibiscus moscheutos (hibiscus vivace)
  42. Hypericum (millepertuis)
  43. Iberis (corbeille d’argent)
  44. Ilex* (houx)
  45. Iris (iris, la plupart des espèces)
  46. Incarvillea (incarvillée)
  47. Kirengeshoma (kirengeshoma)
  48. Knautia (knautie)
  49. Lathyrus (pois vivace)
  50. Lavandula (lavande)
  51. Leontopodium (edelweiss)
  52. Lobelia (lobélie, espèces rustiques)
  53. Lonicera (chèvrefeuille)
  54. Macleaya (macleaya)
  55. Magnolia* (magnolia)
  56. Malus (pommier, pommetier)
  57. Mazus (mazus rampant)
  58. Mertensia (mertensia)
  59. Muscari (jacinthe à grappe)
  60. Myrrhis odorata (cerfeuil musqué)
  61. Nepeta (népéta)
  62. Oenothera (onagre)
  63. Opuntia* (opuntia rustique)
  64. Paeonia* (pivoine)
  65. Penstemon (penstemon)
  66. Persicaria (renouée)
  67. Phlox (phlox)
  68. Persicaria orientalis, syn.Polygonum orientale (renouée orientale)
  69. Physalis (coqueret, lanterne chinoise)
  70. Picea(épinette, épicéa)
  71. Platycodon (playcodon)
  72. Primula (primevère)
  73. Pulsatilla (pulsatille)
  74. Quercus (chênes rouges et noirs)
  75. Ranunculus (bouton d’or)
  76. Ratibida (sombrero mexicain)
  77. Rosa (rosier)
  78. Rudbeckia (rudbeckie)
  79. Sambucus (sureau)
  80. Sanguinaria (sanguinaire)
  81. Sanguisorba (sanguisorbe)
  82. Saponaria (saponaire)
  83. Saxifraga (saxifrage)
  84. Scabiosa (scabieuse)
  85. Sedum (sédum, orpin)
  86. Sempervivum (joubarbe)
  87. Sidalcea (sidalcée)
  88. Stokesia (stokésie)
  89. Syringa (lilas)
  90. Thalictrum (pigamon)
  91. Tiarella (tirarelle)
  92. Tricyrtis (lis des crapauds)
  93. Trillium* (trille)
  94. Trollius (trolle)
  95. Tsuga (pruche)
  96. Vernonia (vernonie)
  97. Veronica (véronique)
  98. Viburnum* (viorne)
  99. Viola (violette)
  100. Vitis (vigne, certaines espèces)
*Ces espèces ont besoin d’une double stratification froide, c’est-à-dire de deux traitements au froid séparés par un traitement au chaud, pour stimuler leur germination. Essayez deux à trois mois de froid suivis de deux mois de chaleur, puis d’encore deux à trois mois de froid. Lorsque vous exposerez ces semences assez uniques à la chaleur après ces traitements répétés, la plupart germeront assez prestement.

Bon succès avec tous vos semis!20180103 worldartsme.com, rdkate.blogspot.ca & mzayat.com

Des pivoines sans tuteur

Par défaut
20150627A

De telles pivoines auraient dû être retirées du marché il y a longtemps. C’est une honte de les voir encore vendues!

Les pivoines ont la réputation de toujours nécessiter un tuteur. Pourtant, ce n’est pas du tout vrai. Il existe des centaines de pivoines aux tiges solides et pour lesquelles un tuteur n’est jamais nécessaire, même par temps venteux ou pluvieux.

Si vous jardinerie locale n’en offre pas (et c’est curieux comme les producteurs de vivaces semblent convaincus que les gens veulent des pivoines qui s’écrasent au sol!), contactez l’un des fournisseurs spécialisés en pivoines comme la Pivoinerie D’Aoust, la Pivoinerie Martinus, Jardins Osiris et Pivoines Capano. Habituellement ils indiquent que la plante n’a pas besoin de tuteur dans la description («tiges rigides», «tiges fortes», «tuteur: non», «aucun tuteur requis», etc.). Sinon, demandez leur avis avant d’acheter. Ils se feront plaisir de vous conseiller de bonnes variétés solides de la couleur et de la forme de votre choix!

Voici quelques exemples de pivoines qui n’ont pas besoin de tuteur:

  • Paeonia ‘Athena’

    Pivoine ‘Bowl of Beauty’: une variété qui n’a pas besoin de tuteur.

  • Paeonia ‘Alexander Woolcott’
  • Paeonia ‘Big Ben’
  • Paeonia ‘Blaze’
  • Paeonia ‘Bowl of Beauty’
  • Paeonia ‘Bride’s Dream’
  • Paeonia ‘Buckeye Belle’
  • Paeonia ‘Bu-te’
  • Paeonia ‘Claire de Lune’
  • Paeonia ‘Cora Louise’
  • Paeonia ‘Coral ‘n Gold’
  • Paeonia ‘Dandy Dan’
  • Paeonia ‘Do Tell’
  • Paeonia ‘Etched Salmon’
  • Paeonia ‘First Arrival’
  • Paeonia ‘Flame’
  • Paeonia ‘Garden Treasure’
  • Paeonia ‘Gary Paree’
  • Paeonia ‘Gold Standard’
  • Paeonia ‘Jacorma’
  • Paeonia ‘Julia Rose’
  • Paeonia ‘Krinkled White’
  • Paeonia ‘Laura Dessert’
  • Paeonia ‘Lavender’
  • Paeonia ‘Le Charme’
  • Paeonia ‘Mahogany’
  • Paeonia ‘Nice Gal’
  • Paeonia ‘Paula Fay’
  • Paeonia ‘Pink Hawaiian Coral’
  • Paeonia ‘Red Red Rose’
  • Paeonia ‘Roselette’
  • Paeonia ‘Roy Person’s Best Yellow’
  • Paeonia ‘White Sands’