Catégories

Recherche

Quand les aiguilles des conifères jaunissent à l’automne

Par Larry Hodgson Souvent, les jardiniers s’inquiètent quand ils voient les aiguilles des conifères jaunir à l’automne, puis tomber. Après tout, n’est-ce pas que les conifères sont toujours verts? Oui, mais… Il y a bien, parmi les conifères, les mélèzes (Larix spp.), les cyprès chauves (Taxodium spp.) et le métaséquoia (Metasequoia glyptostroboides) qui perdent toutes leurs aiguilles chaque automne… mais ce sont les plus importantes exceptions à la règle de base. La vaste majorité des conifères sont sempervirents. En fait, les conifères sont toujours verts (sempervirents) dans le sens que la plupart gardent assez d’aiguilles l’hiver pour en paraître toujours bien couverts, mais les vieilles aiguilles tombent quand même et plus souvent à l’automne qu’aux autres saisons. Les aiguilles peuvent durer seulement 2 ou 3 ans pour certaines espèces, tandis qu’elles persistent 4 ou 5 ans chez d’autres. Le record va au pin Bristlecone (Pinus longaeva) dont les aiguilles peuvent durer 45 ans. Habituellement, elles jaunissent d’abord, puis prennent une couleur brun... Lire la suite >

Quand les aiguilles des conifères jaunissent et tombent

Souvent les jardiniers s’inquiètent quand ils voient les aiguilles des conifères jaunir à l’automne, puis tomber. Après tout, n’est pas que les conifères sont toujours verts? Oui, mais… Il y a bien, parmi les conifères, les mélèzes (Larix spp.), les cyprès chauves (Taxodium spp.) et le métaséquoia (Metasequoia glyptostroboides) qui perdent toutes leurs aiguilles chaque automne… mais ce sont les plus importantes exceptions à la règle de base. La vaste majorité des conifères sont sempervirents. En fait, les conifères sont toujours verts (sempervirents) dans le sens que la plupart gardent assez d’aiguilles l’hiver pour en paraître toujours bien couverts, mais les vieilles aiguilles tombent quand même et plus souvent à l’automne qu’aux autres saisons. Les aiguilles peuvent durer seulement 2 ou 3 ans pour certaines espèces, tandis qu’elles persistent 4 ou 5 ans chez d’autres. Le record va au pin Bristlecone (Pinus longaeva) dont les aiguilles peuvent durer 45 ans. Habituellement elles jaunissent d’abord, puis prennent une couleur brun roux... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!