Dans la plate-bande, attention où vous mettez le pied!

Par défaut

Des pas japonais posés dans une plate-bande vous permettront un accès facile tout en protégeant les plantes. Photo: ediblelandscapingmadeeasy.com

Il vaut mieux ne pas mettre les pieds dans vos parterres de fleurs. Du moins, pas directement sur le sol. Oui, je sais que vous venez de perdre 10 kilos et êtes aussi léger qu’une plume, mais marcher ou même se tenir debout sur le sol le compacte, le faisant durcir s’il contient des particules d’argile. Même si le sol est sablonneux, poser votre poids sur le sol le comprime, réduisant l’espace disponible pour que l’oxygène et l’eau atteignent les racines des plantes. Et créant parfois une barrière infranchissable pour le développement des racines. 

Plus vous marchez dans un jardin, plus la structure du sol est abîmée. Et cela, bien sûr, a un impact sur les plantes qui y poussent: elles réussissent beaucoup mieux dans un sol bien aéré et non compacté.

Puisqu’il y aura des moments où vous devrez pénétrer dans n’importe quel parterre (pour planter, désherber, expulser le chat du voisin, etc.), la solution simple est d’y installer des pas japonais: des pierres plates ou des dalles où vous pourrez toujours mettre vos pieds quand vous y serez. Ces pas distribueront votre poids sur une plus grande superficie et réduiront alors énormément la compaction du sol. 

Chaque pierre devrait être assez grande pour vos deux pieds (les gars avec de gros pieds auront besoin de grosses dalles!), car vous devrez peut-être placer les deux pieds dessus lorsque, par exemple, vous vous accroupirez pour désherber. Et les pas n’ont pas besoin de former un chemin très visible ou même de conduire à une destination en particulier: ils doivent simplement être placés là où ils peuvent permettre l’accès au jardin, partout dans le jardin.

Des pas japonais peuvent également être pratiques dans la pelouse, car le passage constant des pieds aux mêmes endroits l’endommagera aussi. Photo: http://www.familyhandyman.com

Dans la plupart des plates-bandes, votre sentier d’accès de pas japonais disparaîtra de vue assez rapidement à mesure que les végétaux se développeront, donc leur effet esthétique sera nul. Mais l’important est que vous, le jardinier, sachiez où ces pas se trouvent et que vous puissiez y placer les pieds chaque fois que vous avez besoin d’entrer dans le jardin.

Comme projet d’été, donc, pensez rajouter des pas japonais pour donner accès à vos aménagements. Vos plantes vous en remercieront!

Ne marchez pas dans le jardin!

Par défaut

20150307CIl n’est jamais bon de marcher dans un jardin. En le faisant, vous comprimez sérieusement le sol, qui devient dur et compact, ce qui réduit la circulation de l’air et de l’eau, nuit à la pénétration des racines et peut même augmenter l’érosion. Plus vous y circulez, pire sera la qualité du sol. Idéalement vous ne mettrez jamais le pied dans une plate-bande; encore moins dans un potager où la qualité de sol est primordiale! Vous trouverez que vos plantes poussent plus vigoureusement quand vous ne pilez pas sur leurs racines!

2105037DL’une des raisons pour lesquelles le potager en carré donne de si bons résultats est qu’il y a accès de tous les côtés. Comme il ne mesure normalement que 120 cm par 120 cm, une personne de taille normale peut toujours garder ses pieds sur le paillis autour; jamais il n’a à y poser les pieds. Et si les aficionados des potagers plus classiques (en longs rangs étroits) se sentent obligés de passer annuellement le motoculteur (rotoculteur), c’est en très bonne partie dans une tentative assez vaine pour réparer les dégâts causés tout l’été précédent par leur circulation entre les rangs.

20150307Dans le cas d’une plate-bande étroite, vous pouvez aussi y travailler sans y mettre le pied, mais plus plate-bande est large, plus vous avez besoin de d’y marcher. Ainsi, il est toujours sage de prévoir de petits sentiers à travers une vaste plate-bande. Il peut s’agir de simples passe-pieds de dalles ou de pas japonais et ils n’ont même pas besoin d’être très visibles, pour autant que vous, le jardiner, savez où ils se trouvent. L’idée est de toujours poser les pieds sur ces pierres pour ne pas avoir à les poser sur le sol de la plate-bande en travaillant.