Des plantes couvre-sol pour le soleil

Par défaut
20170426A.jpg

Différents thyms utilisés comme couvre-sols.

Vous cherchez une plante tapissante pour un emplacement ensoleillé ou mi-ensoleillé? Peut-être parce que le gazon n’y pousse pas bien ou que l’endroit est difficile à tondre… ou que vous ne tenez pas à tondre? Voici une liste de plantes qui pourraient convenir:

  1. Acéna à petites feuilles (Acaena microphylla), zone 4b, résistance au piétinement: faible
  2. Alchémille molle (Alchemilla mollis), zone 3, résistance au piétinement: nulle
  3. Armoise de Steller naine (Artemisia stelleriana ‘Boughton Silver’, syn. ‘Silver Brocade’), zone 3, résistance au piétinement: nulle
  4. Aspérule odorante ou gaillet odorant (Galium odoratum), zone 3, résistance au piétinement: nulle
  5. Bergenia (Bergenia crassifolia, syn. B. cordifolia), zone 2, résistance au piétinement: nulle20170426WFR.jpg
  6. Brunelle à grandes fleurs (Prunella grandiflora), zone 4, résistance au piétinement: nulle
  7. Bugle rampante (Ajuga reptans), zone 3, résistance au piétinement: moyenne
  8. Céraiste tomenteux (Cerastium tomentosum), zone 2, résistance au piétinement: faible
  9. Chrysogonum (Chrysogonum virginianum), zone 4, résistance au piétinement: faible
  10. Cœur saignant (Dicentra formosa et D. eximia), zone 3, résistance au piétinement: nulle
  11. Comptonie voyageuse (Comptonia peregrina), zone 2, résistance au piétinement: nulle
  12. Corbeille d’or (Aurinia saxatilis, syn. Alyssum saxtile), zone 3, résistance au piétinement: nulle
  13. Coronille bigarrée (Coronilla varia), zone 4, résistance au piétinement: nulle
  14. Cotonéastre de Dammer (Cotoneaster dammeri), zone 5b, résistance au piétinement: nulle

    20170426B Crusier, WC.jpg

    Le cyprès de Sibérie (Microbiota decussata) fait un couvre-sol tellement dense qu’il étouffe toutes les mauvaises herbes. Photo: Crusier, Wikimedia Commons

  15. Cyprès de Sibérie (Microbiota decussata), zone 3, résistance au piétinement: nulle
  16. Delosperme de Cooper (Delosperma cooperi), zone 5b, résistance au piétinement: faible
  17. Épimède rouge (Epimedium x rubrum), zone 3, résistance au piétinement: nulle
  18. Fraisier décoratif (Fragaria x rosea), zone 3, résistance au piétinement: moyenne
  19. Fusain de Fortune (Euonymus fortunei), zone 5b, résistance au piétinement: moyenne
  20. Genêt poilu (Genista pilosa), zone 5, résistance au piétinement: faible
  21. Genévrier horizontal (Juniperus horizontalis), zone 2, résistance au piétinement: faible
  22. Géranium à gros rhizome (Geranium macrorrhizum), zone 3, résistance au piétinement: nulle
  23. Géranium de Cambridge (Geranium x cantabrigiense), zone 3, résistance au piétinement: nulle
  24. Géranium Rozanne™ (Geranium ‘Gerwat’), zone 4, résistance au piétinement: nulle

    20170425C European Environment Agency.jpg

    Herbe aux écus dorée (Lysimachia nummularia ‘Aurea’)

  25. Herbe aux écus (Lysimachia nummularia), zone 3, résistance au piétinement: moyenne
  26. Herbe-aux-goutteux (Aegopodium podagraria ‘Variegatum’), zone 3, résistance au piétinement: faible
  27. Herniaire glabre (Herniaria glabra), zone 4, résistance au piétinement: bonne
  28. Heuchère (Heuchera cvs), zone 3, résistance au piétinement: nulle
  29. Hosta (Hosta), zone 3, résistance au piétinement: nulle
  30. Iris crêté (Iris cristata), zone 3, résistance au piétinement: nulle
  31. Joubarbe (Sempervivum spp. ), zone 3, résistance au piétinement: nulle
  32. Lamier maculé (Lamium maculatum), zone 2, résistance au piétinement: nulle
  33. Léptinelle noire (Leptinella squalida ‘Platt’s Black’), zone 4, résistance au piétinement: bonne
  34. Lierre (Hedera helix et autres), zone variable selon l’espèce: 4-9, résistance au piétinement: faible
  35. Liriope (Liriope muscari), zone 6 ou 7, résistance au piétinement: nulle
  36. Lotier corniculé (Lotus corniculatus ‘Pleniflorus’, syn. ‘Plenus’, zone 3, résistance au piétinement: bonne
  37. Millepertuis à grandes fleurs (Hypericum calycinum), zone 6, résistance au piétinement: nulle
  38. Mousse écossaise (Sagina subulata glabrata ‘Aurea’), zone 3, résistance au piétinement: moyenne
  39. Muguet (Convallaria majalis), zone 3, résistance au piétinement: nulle

    Nepeta x faassenii 'Six Hills Giant'

    Népéta hybride (Nepeta faassenii). Photo: Wouter Hagens, Wikimedia Commons

  40. Népéta hybride (Nepeta x faassenii), zone 3, résistance au piétinement: nulle
  41. Onoclée sensible (Onoclea sensibilis), zone 3, résistance au piétinement: nulle
  42. Ophiopogon noir (Ophiopogon plansicapus ‘Nigrescens’), zone 7, résistance au piétinement: nulle
  43. Oreilles d’agneau (Stachys byzantina ‘Silver Carpet’), zone 3, résistance au piétinement: nulle
  44. Origan (Origanum vulgare), zone 4, résistance au piétinement: nulle
  45. Ortie jaune (Lamium galeobdolon), zone 2, résistance au piétinement: nulle
  46. Pachysandre du Japon (Pachysandra terminalis), zone 4, résistance au piétinement: nulle
  47. Petite pervenche (Vinca minor), zone 2b, résistance au piétinement: moyenne
  48. Phlox mousse (Phlox subulata), zone 2, résistance au piétinement: nulle
  49. Raisin d’ours (Arctostaphylos uva-ursi), zone 2, résistance au piétinement: moyenne
  50. Renouée du Népal (Persicaria affinis, syn. Polygonum affine), zone 3, résistance au piétinement: moyenne
  51. Sédum bâtard (Sedum spurium), zone 3, résistance au piétinement: nulle

    20170426E Maja Dumat, WC.jpg

    Sédum orangé (Sedum kamtschaticum ‘Weihenstephaner Gold’). Photo: Maja Dumat, Wikimedia Commons

  52. Sédum orangé (Sedum kamtschaticum), zone 3, résistance au piétinement: nulle
  53. Sédum rupestre ‘Angelina’ (Sedum rupestre ‘Angelina’), zone 3, résistance au piétinement: nulle
  54. Stéphanandra crispé (Stephanandra incisa ‘Crispa’), zone 3b, résistance au piétinement: nulle
  55. Thym laineux (Thymus pseudolanuginosus), zone 3, résistance au piétinement: moyenne
  56. Thym serpolet (Thymus serpyllum), zone 3, résistance au piétinement: moyenne
  57. Tiarelle cordifoliée (Tiarella cordifolia), zone 3, résistance au piétinement: nulle
  58. Trèfle blanc (Trifolium repens), zone 3, résistance au piétinement: moyenne
  59. Véronique rampante (Veronica repens), zone 2, résistance au piétinement: moyenne
  60. Violette du Labrador (Viola riviniana ‘Purpurea’, syn. V. labradorica), zone 4, résistance au piétinement: nulle
  61. Waldsteinie (Waldsteinia spp.), zone 4, résistance au piétinement: faible

Un peu de contrôle

La plupart des plantes couvre-sol sont un peu à très envahissantes. C’est presque innée chez une plante qui tapisse le sol que ses tiges s’enracinent au contact avec le sol et donc qu’elle peut envahir l’espace des autres végétaux. Il est donc toujours sage de prévoir une barrière quelconque autour d’un secteur où vous planterez des couvre-sols pour limiter leur tendance à vagabonder. Il peut s’agit d’un sentier, de pavés, d’une bordure à gazon, de plantations denses plus hautes, etc.

Couvre-sols pour l’ombre

Si vous cherchez des plantes couvre-sols pour l’ombre, veuillez consulter l’article Des plantes couvre-sols pour l’ombre.

couvre-solEnfin, pour plus de détails sur les couvre-sols, consultez le livre Couvre-sols et grimpantes de Larry Hodgson, disponible dans toute bonne librairie.20170426A

La plante aspirateur

Par défaut
20161205A.JPG

À la fin de novembre, les feuilles mortes ont déjà presque toutes été aspirées par le pachysandre.

Parfois, je pense que les plantes sont mal nommés. La terriblement envahissante renouée du Japon (Fallopia japonica), qui anéantit tout sur son chemin, devrait par exemple s’appeler plante rouleau compresseur, n’est-ce pas? Et je trouve que le pachysandre du Japon (Pachysandra terminalis) mérite vraiment le nom plante aspirateur.

Il est formidable de voir cette petite plante couvre-sol à l’œuvre. On l’utilise habituellement en sous-bois, au pied des arbres caduques, où il forme de vastes tapis. Puis arrive l’automne et les feuilles commencent à tomber par milliers.

Tout autre plante serait enterrée par cette masse de feuilles brunes, mais pas le pachysandre. Ses tiges sont courtes, mais néanmoins solidement dressées, alors que ses feuilles persistantes se penchent un peu vers le bas sous le poids des feuilles. Ainsi, les feuilles mortes glissent graduellement vers le bas, à travers le feuillage, pour s’accumuler à son pied, puis ses feuilles vertes se redressent et cachent les feuilles mortes des arbres. Comme résultat, son effet de tapis vert est maintenu et toutes ces feuilles mortes disparaissent de vue, comme s’il les avait aspirées. Puis elles se décomposent en toute douceur hors de vue.

C’est formidable pour le jardinier paresseux, car il n’y a aucun ménage à faire, ni à l’automne, ni au printemps, sauf parfois ramasser de grosses branches tombées des arbres au-dessus au cours de l’hiver, car même les petits rameaux tombés sont, eux aussi, «aspirés» par cette plante cache-tout.

Cultiver la plante aspirateur

20161205Cjpg.jpg

La plante aspirateur en fleurs.

Plantez le pachysandre assez densément, soit à environ 15 à 30 cm de d’espacement, car il n’est pas envahissant comme tant d’autres plantes couvre-sol et ne s’étend que lentement par de courts rhizomes souterrains. Même à 30 cm d’espacement, il prendra environ 3 ou 4 ans pour former un tapis complet.

C’est une plante de sous-bois qui préfère l’ombre et la mi-ombre, mais elle peut tolérer le soleil direct aussi dans les régions aux étés frais. Elle tolère presque tout sol, riche ou pauvre, tant qu’il est bien drainé et elle compose parfaitement avec la présence de racines d’arbres. Aucun entretien n’est nécessaire, même pas l’arrosage, du moins une fois qu’elle est bien établie (il serait toutefois sage de l’arroser en période de sècheresse le premier été). Les feuilles tombées des arbres produisent tout l’engrais dont la plante aspirateur pourrait avoir besoin.

Côté rusticité, on peut le cultiver dans les zones 4 et plus chaudes.

On peut la multiplier par division au printemps ou à l’automne.

Son apparence

20161205B.jpg

Pachysandre vu de près.

Honnêtement, on cultive cette plante comme tapis vert (et il est vert à l’année!) et l’apparence de la plante individuelle importe peu, mais essentiellement, il s’agit d’une petite plante dressée de 20 à 30 cm de hauteur portant des feuilles ovales dentées vert foncé portées en verticille à l’extrémité de la tige. Les fleurs blanches printanière sont relativement insignifiantes: il faut les regarder de près pour pouvoir les apprécier.

Il y quelques cultivars aussi, comme ‘Green Carpet’, plus compact que l’espèce (15 cm), ‘Green Sheen’, aux feuilles plus lustrées et ‘Variegata’ (‘Silver Edge’) aux feuilles ourlées de blanc.


Si ramasser les feuilles à l’automne vous ennuie royalement, sachez que la plante aspirateur est prête à faire le travail pour vous, parole de jardinier paresseux!