Categories

Recherche

Laissez les muscaris guider vos plantations!

Un cercle de muscaris indiquera où les autres bulbes sont plantés. Source: www.dobies.co.uk Vous voilà dehors à l’automne avec votre pelle et vos bulbes d’automne, prêt à rajouter encore plus de couleur à votre plate-bande. Il y a juste un hic. Vous avez planté des bulbes les années précédentes (tulipes, narcisses, jacinthes, etc.) et savez qu’ils dorment sous le sol de votre plate-bande… mais où exactement? Au printemps, c’est évident : leurs feuilles et leurs fleurs sont bien visibles! Mais à l’automne, on ne voit strictement rien : les bulbes sont complètement cachés sous le sol. Et vous ne voulez pas déterrer les «vieux» bulbes par accident en allant planter les nouveaux! Voici un vieux truc à essayer : quand vous plantez des bulbes, entourez-les d’un cercle de bulbes de muscari, aussi appelé jacinthe à grappe (Muscaria armeniacum), un petit bulbe bon marché. Il se trouve que les muscaris, contrairement aux autres bulbes plantés à l’automne et dont le feuillage ne sort qu’au printemps,... Lire la suite >

Déjà des semis à faire en janvier?

La nouvelle année vient à peine de commencer, mais il est déjà temps de semer certaines graines à l’intérieur. On ne sème si tôt qu’un groupe très limité de plantes particulièrement lentes à arriver à une taille de repiquage raisonnable, car autrement en janvier il est beaucoup trop tôt pour faire des semences. On les fera plutôt en mars ou en avril, même en mai. Il faut toutefois environ quatre à cinq mois de culture à l’intérieur pour les sept plantes suivantes, donc il est temps de sérieusement penser à les semer en janvier ou, au plus tard, au début de février. Agastache (Agastache foeniculum) Bégonia tubéreux (Begonia × tuberhybrida) Datura (Datura metel) Linaire à feuilles d’origan (Chaenorrhinum origanifolium, syn. glaerosum) Lisianthus (Eustoma grandiflora) Dracéna des jardins (Cordyline australis, syn. indivisa) Kniphofia ou tritome (Kniphofia ) Semis hâtifs: tout un défi! Démarrer des semences en janvier dans les régions septentrionales de l’hémisphère Nord n’est pas si simple. Les jours sont... Lire la suite >

À la recherche de la fleur bleue

Le bleu est parmi les plus rares des couleurs florales; seulement le noir est plus élusif. Et c’est probablement à cause de la complexité chimique impliquée dans sa production, car les abeilles, les papillons et les autres pollinisateurs distinguent très bien le bleu et visitent facilement les rares plantes qui produisent des fleurs bleues. Donc, l’évolution aurait pu mener à des fleurs bleues aussi facilement qu’aux les fleurs roses, blanches et jaunes si courantes. Curieusement, la couleur bleue chez les plantes vient d’un pigment qui donne normalement les teintes rouge et violettes: l’anthocyanine (du grec pour bleu foncé). Pour simplifier un phénomène beaucoup plus complexe et qui implique diverses molécules et certains ions métalliques, c’est essentiellement dans des conditions alcalines que la couleur bleue des anthocyanes ressort… et la plupart des fleurs ont une sève acide. Chez les fleurs, le bleu n’est pas une couleur indépendante, c’est plutôt un genre de co-pigmentation. C’est pour cette raison que beaucoup de plantes... Lire la suite >

Les feuilles de vos bulbes sortent à l’automne? Pas de panique!

À tous les ans, je reçois de multiples courriels de jardiniers inquiets, car certains de leurs bulbes commencent à produire déjà des feuilles à l’automne. Généralement ils attribuent cette croissance à une jacinthe, mais en fait, ce n’est pas exactement une jacinthe… En fait, ce phénomène est dû à un bulbe assez particulier: le muscari d’Arménie, Muscari armeniacum, souvent appelée jacinthe à grappes à cause de sa floraison en épi  qui rappelle vaguement celle d’une jacinthe. Ce bulbe est unique (ou presque: certaines autres espèces de muscari font la même chose) en ce qu’il commence à produire ses feuilles, une touffe de feuilles étroites, à l’automne quand les températures commencent à baisser, souvent peu après la plantation. Ces feuilles persistent alors tout l’hiver (et si jamais elles sont endommagées par le froid, ce n’est pas grave, car la plante en rajoutera de nouvelles au printemps) et la plante fleurit normalement au printemps. Le muscari fait la même chose à tous... Lire la suite >