Le muguet de mai

Par défaut
20170501A.jpg

Le premier mai est la Fête du muguet en France et en Belgique.

Alors que, en Amérique du Nord, le muguet (Convallaria majalis) est une plante couvre-sol parmi tant d’autres, en France et en Belgique, il est presque vénéré. À tous les ans, le premier mai, on célèbre la Fête du muguet. De petits bouquets de muguet si parfumés sont vendus dans la rue, des potées de muguets remplissent les étals des marchés publics et les hommes portent un brin de muguet à leur boutonnière. Pourquoi?

Voici un petit portrait de cette tradition.

Dans les temps anciens

20170501C.jpg

Statue de Flora, déesse des fleurs.

Le muguet est un symbole du printemps depuis fort longtemps. Indigène dans presque toute l’Europe sauf les régions les plus méridionales, c’est une plante de sous-bois très commune qui fleurit fidèlement avec le retour du beau temps et ainsi plusieurs peuples l’ont adopté comme symbole du printemps.

Dans les régions nordiques, par exemple, la déesse mère était associée au muguet et l’on en fixait sur les mâts de mai lors de la fête du printemps. Chez les Romains, c’est la déesse des fleurs, Flora, qu’on célébrait lors du festival du printemps, les Florales, tenues au début de mai. Le muguet était son symbole aussi.

La tradition se renouvelle

Avec l’arrivée du christianisme, le muguet, désormais considéré une fleur païenne, était mis de côté, et dans bien des régions, est soit banni ou perd toute signification.

20170501B WC

Charles IX

La légende veut que ce soit Charles IX qui renouvelle la tradition du muguet de mai en 1561. Il commence à donner un petit bouquet de muguet à chacune des dames de la cour le 1er mai. Satisfait de leur réaction positive, il décide de continuer la tradition. «Qu’il en soit fait ainsi chaque année», dit-il, et bientôt la pratique se généralise.

La tradition veut qu’offrir ou porter le muguet porte bonheur. Un brin à 13 clochettes serait particulièrement chanceux.

20170501K Alchetron.com.jpg

En scène, Félix Mayol portait toujours du muguet à la boutonnière.

La tradition a connu des hauts et des bas, mais était en train de disparaître quand le chansonnier Félix Mayol arrive à Paris le 1er mai 1895 et reçoit un bouquet de muguet de la main de son amie parisienne, Jenny Cook. Charmé, il porte un brin de muguet à la boutonnière le soir de sa première parisienne et, à la suite du triomphe de son spectacle, adopte le muguet comme emblème personnel et ainsi relance la tradition.

Les grands courtiers français l’adoptent rapidement et commencent à offrir des brins de muguet à leurs employées et leurs clientes le premier mai. Christian Dior en fait même l’emblème de sa Maison de couture. Bientôt, la fête du muguet était de nouveau bien établie, notamment à Paris.

Par contre, elle ne s’est associée avec la fête du Travail que lors de la Deuxième Guerre mondiale. Le maréchal Pétain a préféré le muguet à l’églantine, la fleur originale des travailleurs, mais, à son goût, trop reliée à la gauche, quand il a officiellement déclaré le 1er mai la «Fête du travail et de la Concorde sociale». La fête du Travail est toujours célébrée à cette date jusqu’à nos jours et le muguet demeure toujours son symbole.

Une tradition qui se perd

20170501D.jpg

Vendeuse de rue de muguet. En France, n’importe qui peut vendre du muguet le 1er mai… sans charger les taxes habituelles!

Même si l’on voit encore des vendeurs de rue offrant du muguet dans les grandes villes francophones d’Europe le 1er mai, la tradition est quand même en perte de vitesse. Le muguet n’est plus très bon marché (il en coûte entre 3 et 13 euros pour 2 à 4 brins, selon la région et la rareté du muguet l’année en question) et comme l’économie tourne au ralenti, beaucoup de gens ont appris à se passer de son achat.

20170501H

Bouquets de muguet. Le nom Convallaria veut dire «de la vallée» alors que majalis signifie «du mois de mai». Photo: 芳蘭 徐芳蘭, Flickr

Reste qu’on produit encore beaucoup de muguet pour le 1er mai: environ 60 millions de brins et potées par année. Le gros de la production est situé dans les régions de Nantes et de Bordeaux et la récolte donne du travail saisonnier à environ 7000 personnes. C’est surtout du muguet cultivé qui se vend; seulement 10% du marché provient du muguet récolté dans la nature.

Au Canada

Il est peu probable que le muguet devienne une tradition du 1er mai au Canada. D’abord, il ne fleurit au début de mai que dans la région de Vancouver. Ailleurs, il s’épanouit environ un mois trop tard à cause du climat plus frisquet… et puis, la Fête du travail en Amérique du Nord est le 1er septembre, pas le 1er mai. Peut-être pourrait-on développer une tradition du «muguet de juin»?

20170401E.jpg

Le muguet est très envahissant et difficile à contrôler. Photo: Pasqdnik, Wikimedia Commons

Et il y a aussi la réticence des jardiniers à en planter. Le muguet n’est pas indigène au Canada, donc on ne peut pas aller en cueillir en forêt, et a la réputation bien méritée d’être très envahissante et difficile à contrôler quand on la plante en jardin, et qui veut d’une autre plante envahissante sur son terrain? Enfin, c’est une plante très toxique, probablement le plus toxique de toutes les plantes de jardin sous notre climat, et de nos jours, offrir ou même cultiver une plante toxique peut être mal vu.

Non, je pense qu’il faudrait regarder la tradition du muguet de mai comme une tradition européenne et apprendre à surtout l’apprécier lors de nos visites en Europe le 1er mai.

20170501F macartevirtuel.frJoyeuse Fête du muguet aux lecteurs européens de ce blogue!20170501A

 

Publicités

Des plantes couvre-sol pour le soleil

Par défaut
20170426A.jpg

Différents thyms utilisés comme couvre-sols.

Vous cherchez une plante tapissante pour un emplacement ensoleillé ou mi-ensoleillé? Peut-être parce que le gazon n’y pousse pas bien ou que l’endroit est difficile à tondre… ou que vous ne tenez pas à tondre? Voici une liste de plantes qui pourraient convenir:

  1. Acéna à petites feuilles (Acaena microphylla), zone 4b, résistance au piétinement: faible
  2. Alchémille molle (Alchemilla mollis), zone 3, résistance au piétinement: nulle
  3. Armoise de Steller naine (Artemisia stelleriana ‘Boughton Silver’, syn. ‘Silver Brocade’), zone 3, résistance au piétinement: nulle
  4. Aspérule odorante ou gaillet odorant (Galium odoratum), zone 3, résistance au piétinement: nulle
  5. Bergenia (Bergenia crassifolia, syn. B. cordifolia), zone 2, résistance au piétinement: nulle20170426WFR.jpg
  6. Brunelle à grandes fleurs (Prunella grandiflora), zone 4, résistance au piétinement: nulle
  7. Bugle rampante (Ajuga reptans), zone 3, résistance au piétinement: moyenne
  8. Céraiste tomenteux (Cerastium tomentosum), zone 2, résistance au piétinement: faible
  9. Chrysogonum (Chrysogonum virginianum), zone 4, résistance au piétinement: faible
  10. Cœur saignant (Dicentra formosa et D. eximia), zone 3, résistance au piétinement: nulle
  11. Comptonie voyageuse (Comptonia peregrina), zone 2, résistance au piétinement: nulle
  12. Corbeille d’or (Aurinia saxatilis, syn. Alyssum saxtile), zone 3, résistance au piétinement: nulle
  13. Coronille bigarrée (Coronilla varia), zone 4, résistance au piétinement: nulle
  14. Cotonéastre de Dammer (Cotoneaster dammeri), zone 5b, résistance au piétinement: nulle

    20170426B Crusier, WC.jpg

    Le cyprès de Sibérie (Microbiota decussata) fait un couvre-sol tellement dense qu’il étouffe toutes les mauvaises herbes. Photo: Crusier, Wikimedia Commons

  15. Cyprès de Sibérie (Microbiota decussata), zone 3, résistance au piétinement: nulle
  16. Delosperme de Cooper (Delosperma cooperi), zone 5b, résistance au piétinement: faible
  17. Épimède rouge (Epimedium x rubrum), zone 3, résistance au piétinement: nulle
  18. Fraisier décoratif (Fragaria x rosea), zone 3, résistance au piétinement: moyenne
  19. Fusain de Fortune (Euonymus fortunei), zone 5b, résistance au piétinement: moyenne
  20. Genêt poilu (Genista pilosa), zone 5, résistance au piétinement: faible
  21. Genévrier horizontal (Juniperus horizontalis), zone 2, résistance au piétinement: faible
  22. Géranium à gros rhizome (Geranium macrorrhizum), zone 3, résistance au piétinement: nulle
  23. Géranium de Cambridge (Geranium x cantabrigiense), zone 3, résistance au piétinement: nulle
  24. Géranium Rozanne™ (Geranium ‘Gerwat’), zone 4, résistance au piétinement: nulle

    20170425C European Environment Agency.jpg

    Herbe aux écus dorée (Lysimachia nummularia ‘Aurea’)

  25. Herbe aux écus (Lysimachia nummularia), zone 3, résistance au piétinement: moyenne
  26. Herbe-aux-goutteux (Aegopodium podagraria ‘Variegatum’), zone 3, résistance au piétinement: faible
  27. Herniaire glabre (Herniaria glabra), zone 4, résistance au piétinement: bonne
  28. Heuchère (Heuchera cvs), zone 3, résistance au piétinement: nulle
  29. Hosta (Hosta), zone 3, résistance au piétinement: nulle
  30. Iris crêté (Iris cristata), zone 3, résistance au piétinement: nulle
  31. Joubarbe (Sempervivum spp. ), zone 3, résistance au piétinement: nulle
  32. Lamier maculé (Lamium maculatum), zone 2, résistance au piétinement: nulle
  33. Léptinelle noire (Leptinella squalida ‘Platt’s Black’), zone 4, résistance au piétinement: bonne
  34. Lierre (Hedera helix et autres), zone variable selon l’espèce: 4-9, résistance au piétinement: faible
  35. Liriope (Liriope muscari), zone 6 ou 7, résistance au piétinement: nulle
  36. Lotier corniculé (Lotus corniculatus ‘Pleniflorus’, syn. ‘Plenus’, zone 3, résistance au piétinement: bonne
  37. Millepertuis à grandes fleurs (Hypericum calycinum), zone 6, résistance au piétinement: nulle
  38. Mousse écossaise (Sagina subulata glabrata ‘Aurea’), zone 3, résistance au piétinement: moyenne
  39. Muguet (Convallaria majalis), zone 3, résistance au piétinement: nulle

    Nepeta x faassenii 'Six Hills Giant'

    Népéta hybride (Nepeta faassenii). Photo: Wouter Hagens, Wikimedia Commons

  40. Népéta hybride (Nepeta x faassenii), zone 3, résistance au piétinement: nulle
  41. Onoclée sensible (Onoclea sensibilis), zone 3, résistance au piétinement: nulle
  42. Ophiopogon noir (Ophiopogon plansicapus ‘Nigrescens’), zone 7, résistance au piétinement: nulle
  43. Oreilles d’agneau (Stachys byzantina ‘Silver Carpet’), zone 3, résistance au piétinement: nulle
  44. Origan (Origanum vulgare), zone 4, résistance au piétinement: nulle
  45. Ortie jaune (Lamium galeobdolon), zone 2, résistance au piétinement: nulle
  46. Pachysandre du Japon (Pachysandra terminalis), zone 4, résistance au piétinement: nulle
  47. Petite pervenche (Vinca minor), zone 2b, résistance au piétinement: moyenne
  48. Phlox mousse (Phlox subulata), zone 2, résistance au piétinement: nulle
  49. Raisin d’ours (Arctostaphylos uva-ursi), zone 2, résistance au piétinement: moyenne
  50. Renouée du Népal (Persicaria affinis, syn. Polygonum affine), zone 3, résistance au piétinement: moyenne
  51. Sédum bâtard (Sedum spurium), zone 3, résistance au piétinement: nulle

    20170426E Maja Dumat, WC.jpg

    Sédum orangé (Sedum kamtschaticum ‘Weihenstephaner Gold’). Photo: Maja Dumat, Wikimedia Commons

  52. Sédum orangé (Sedum kamtschaticum), zone 3, résistance au piétinement: nulle
  53. Sédum rupestre ‘Angelina’ (Sedum rupestre ‘Angelina’), zone 3, résistance au piétinement: nulle
  54. Stéphanandra crispé (Stephanandra incisa ‘Crispa’), zone 3b, résistance au piétinement: nulle
  55. Thym laineux (Thymus pseudolanuginosus), zone 3, résistance au piétinement: moyenne
  56. Thym serpolet (Thymus serpyllum), zone 3, résistance au piétinement: moyenne
  57. Tiarelle cordifoliée (Tiarella cordifolia), zone 3, résistance au piétinement: nulle
  58. Trèfle blanc (Trifolium repens), zone 3, résistance au piétinement: moyenne
  59. Véronique rampante (Veronica repens), zone 2, résistance au piétinement: moyenne
  60. Violette du Labrador (Viola riviniana ‘Purpurea’, syn. V. labradorica), zone 4, résistance au piétinement: nulle
  61. Waldsteinie (Waldsteinia spp.), zone 4, résistance au piétinement: faible

Un peu de contrôle

La plupart des plantes couvre-sol sont un peu à très envahissantes. C’est presque innée chez une plante qui tapisse le sol que ses tiges s’enracinent au contact avec le sol et donc qu’elle peut envahir l’espace des autres végétaux. Il est donc toujours sage de prévoir une barrière quelconque autour d’un secteur où vous planterez des couvre-sols pour limiter leur tendance à vagabonder. Il peut s’agit d’un sentier, de pavés, d’une bordure à gazon, de plantations denses plus hautes, etc.

Couvre-sols pour l’ombre

Si vous cherchez des plantes couvre-sols pour l’ombre, veuillez consulter l’article Des plantes couvre-sols pour l’ombre.

couvre-solEnfin, pour plus de détails sur les couvre-sols, consultez le livre Couvre-sols et grimpantes de Larry Hodgson, disponible dans toute bonne librairie.20170426A