Catégories

Recherche

2020: année du lantana

Lantana Bloomifymc Red Chaque année, le National Garden Bureau, un organisme à but non lucratif qui fait la promotion des plaisirs du jardinage, sélectionne une annuelle, un bulbe, une plante comestible, un arbuste et une vivace à mettre en vedette dans son programme L’année de. C’est une excellente façon de découvrir une plante que vous ne connaissez pas ou d’en apprendre un peu plus sur une plante que vous cultivez déjà. Regardons alors l’annuelle gagnante pour 2020: le lantana. Année du lantana Le lantana a une riche histoire d’utilisation comme plante ornementale pour ses fleurs colorées de longue durée, son excellente tolérance à la chaleur et sa capacité d’attirer les papillons, les abeilles et les colibris. Avec ses nombreux bouquets de fleurons de couleurs vives, unis ou multicolores, le lantana peut servir en bac, en plate-bande et en panier suspendu. Au XVIIIe siècle, le lantana était une plante de serre populaire en Europe et les efforts de sélection étaient considérables, alors que des centaines... Lire la suite >

La vie sexuelle olé olé des orchidées

Beaucoup de végétaux produisent du pollen en quantités copieuses, pollen qui est libéré massivement dans l’air et transporté au loin par le vent, dans l’espérance qu’une seule graine trouve par hasard une fleur réceptive de la bonne espèce. Cela fonctionne (sinon, les espèces en question auraient disparu), mais quel gaspillage d’une ressource précieuse! Parfois, le paysage au complet est couvert d’une mince couche de pollen qui ne servira jamais. D’autres végétaux utilisent un agent de transport de pollen plus fiable que le vent, habituellement un insecte, parfois un oiseau (un colibri, par exemple) ou un mammifère (certaines chauves-souris). Habituellement, ils offrent une quantité abondante de nectar à tout passant. Pensez à la marguerite commune [Leucanthemum vulgare] qui peut être pollinisée indifféremment par une abeille, une mouche, un papillon ou une guêpe. De plus, elle produit plus de pollen que strictement nécessaire pour les pollinisateurs qui aiment en manger un peu. Elle peut se permettre d’être généreuse, car elle calcule que l’un de... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!