Categories

Recherche

Dites non à la protection hivernale

Les étrangers en visite au Québec pendant l’hiver sont toujours étonnés de voir, un peu partout sur les terrains, des arbustes, conifères et même arbres recouverts de jute ou de géotextile ou encore barricadés derrière des panneaux ou de la clôture à neige ou dans des cages de bois, sans parler d’autres structures. Ces curieux abris sont appelés «protections hivernaux» et la superstition veut qu’elles protègent les plantes contre le froid. En fait, cependant, la température à l’intérieur de la «protection» est strictement identique à la température extérieure. En fait ce que ces abris font est de réduire l’effet asséchant des vents dominants froids. Non seulement les gens travaillent-ils forts à installer ces abris à l’automne, mais encore leur faut-il les enlever au printemps, doublant le travail. Aussi faut-il avoir de la place pour les remiser. Mais tout cet effort vaut-il vraiment la peine? La bonne plante à la bonne place Ma prétention, en tant que jardinier paresseux, est que non, que... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!