Categories

Recherche

Trois jardins privés à dévorer des yeux cet été

Que ce soit sur le chemin des vacances ou pour une petite escapade d’une fin de semaine, visiter un jardin demeure un projet incontournable quand on aime les plantes! Rarement envahis par les touristes pressés de tout voir ce qu’il faut voir, les jardins à visiter occupent quelques heures d’une journée dans un contexte de lenteur. On déambule, on savoure, on s’émerveille et on remplit ses batteries! Des jardins privés? Au Québec, en tout et partout, il y a près d’une centaine de jardins à visiter, et ce, dans toutes les régions administratives de la province (sans exception)! Il y a des jardins publics, comme le Jardin botanique de Montréal, le Domaine Joly-De Lotbinière ou le Jardin universitaire Roger-Van den Hende. Puis, il y a des jardins privés à visiter et quelques pépinières spécialisées qui proposent des jardins de démonstration. Je vous propose ici trois jardins privés ouverts au public. Il s’agit donc de jardins «chez quelqu’un». Les propriétaires des... Lire la suite >

Un grand jardin dans un petit espace

Le Jardin de la Petite École à Témiscouata-sur-le-Lac, secteur Notre-Dame-du-Lac, est l’un de plus beaux jardins privés que j’aie jamais vu. Ce superbe jardin est l’œuvre du propriétaire Jacques Cyr, un professeur à la retraite. Notez que j’ai écrit «jardin privé», puisqu’il occupe un terrain de banlieue et que la propriétaire vit dans la maison, mais il ouvre néanmoins son terrain aux visiteurs pendant les mois d’été. Ce qui fascine dans ce jardin de 3000 m2, donc de supérficie assez modeste, est l’accord parfait entre les végétaux et les éléments structurants: pergolas, pavés en ardoise, étangs, ponts, ruisseaux, etc. Et l’absence totale de pelouse. Les conifères dominent, souvent des variétés naines à feuillage bleuté ou doré, aidés par une abondance couvre-sols comme l’herbe-aux-écus dorée (Lysimachia nummularia ‘Aurea’) et la mousse écossaise (Sagina subulata glabrata ‘Aurea’). On y trouve tout de même des vivaces, des plantes aquatiques et des annuelles, notamment des bégonias tubéreux. Reste que c’est le feuillage qui dominent... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!