Jardinage au temps de la COVID-19

Par défaut

Réapprenez à apprécier les beautés de votre terrain. Photo: gardenpicsandtips.com

Voici un excellent article sur les activités horticoles à accomplir quand la COVID-19 vous oblige à rester en isolement, traduit et adapté de celui écrit par mon amie CL Fornari pour l’association Garden Communicators International, dont je suis membre et, d’ailleurs, ancien président, et publié à l’origine par le National Garden Bureau.

Vos cours de yoga, vos réunions et vos concerts sont annulés. Les enfants ne peuvent plus aller à l’école et les autorités vous encouragent à rester à la maison? En cette période où la COVID-19 met des barrières un peu partout, voici quelques suggestions pour cultiver quelque chose de bien.

• Démarrez quelques semences. Rien n’est plus stimulant que de vérifier chaque matin si quelque chose a jailli du sol.

• Planifiez un potager. Cultivez les légumes que vous aimez le plus. Faites quelques recherches pour savoir quelles variétés semer vous-même et quelles variétés acheter sous forme de plants. Consultez des blogues et des livres sur le jardin potager.

• Prévoyez de cultiver les fleurs qui vous rendent le plus heureux. Suggestions: tournesols, capucines, zinnias ou soucis. Toutes sont faciles à cultiver à partir de graines semées en pleine terre et ainsi vous pourrez cultiver de nombreuses plantes pour moins d’argent.

Peut-être que votre aménagement en façade mériterait une révision? Photo: Mary Maslow, http://www.remodelista.com.

• Retravaillez l’aménagement en façade de votre maison. Recherchez des plantes qui poussent bien dans votre région et préparez un plan en vue d’une bonne métamorphose ce printemps.

• Suivez un cours en ligne sur les plantes ou les jardins ou regardez des vidéos d’instructions sur YouTube. Renseignez-vous sur le démarrage des semences, les techniques de bouturage ou la culture de légumes.

On peut cultiver des fines herbes en très peu d’’espace. Photo: theheartygarden.com

• Planifiez un jardin d’herbes aromatiques. Quelles herbes aimez-vous utiliser en cuisine? Quelles herbes sont les meilleures pour les smoothies et les tisanes? Si vous n’avez pas d’espace au sol, faites pousser des herbes dans des pots sur la terrasse ou sur le balcon.

• Sortez les livres sur le jardinage ou sur les plantes que vous avez achetés dans le passé et lisez-les… peut-être pour la première fois! Prêtez une attention toute spéciale aux volumes qui sont remplis de belles photos de jardins et laissez-vous inspirer.

• Promenez-vous dans un espace naturel à proximité: forêt, champ, désert, plage ou parc. Regardez attentivement les feuilles, l’écorce, les mousses et les fleurs. Notez le nombre de plantes qui poussent dans une communauté naturelle. Regardez partout: vers le haut, vers le bas. Que de belles découvertes!

Vous avez probablement plusieurs plantes d’intérieur qui auraient besoin de rempotage. Photo: quemas.mamaslatinas.com

• Profitez de ce temps pour nettoyer et rempoter vos plantes d’intérieur. Enlevez les feuilles mortes, remplacez le terreau fatigué et prenez des boutures de vos plantes favorites pour, plus tard, pouvoir partager cette richesse avec des amis.

 Rendez-vous sur les sites Internet des entreprises de semences et de plantes et découvrez les variétés que vous ne connaissez pas. Rejoignez des groupes d’amateurs de plantes ou de jardins sur les réseaux sociaux. Recherchez des informations sur les fleurs et les plantes que vous y voyez répertoriées.

• Commandez un nouveau livre sur les plantes ou les jardins. Une fois qu’il est arrivé, tenez une mini-retraite d’une heure chaque après-midi: une petite heure pour vous détendre en lisant. En sirotant votre boisson préférée, faites une liste d’inspirations de jardin.

• Quelles plantes vous rappellent des membres de la famille ou des amis? Notez ces souvenirs. Envisagez de transformer ces souvenirs, ainsi que des photos des plantes et des personnes, en un petit livre qui pourra être transmis à d’autres membres de votre famille.

Planter un arbre peut être un projet pour toute la famille. Photo: http://www.jparkers.co.uk

• Décidez de planter un arbre. Recherchez les variétés qui poussent bien dans votre région. Calculez où vous avez assez d’espace pour le recevoir et assez de soleil pour le contenter.

• Créez un nouveau montage de plantes d’intérieur. Assemblez une rangée de petits pots en fleurs sur le comptoir de votre cuisine ou sur le rebord de la fenêtre au-dessus de votre évier. Déplacez une table d’appoint inutilisée devant une fenêtre, créant ainsi un nouvel «habitat» pour les plantes.

• Planifiez un nouvel aménagement de plantes en contenant pour votre terrasse ou véranda. Utilisez votre créativité pour assembler fleurs, herbes et légumes… optez pour la couleur, le parfum et la saveur.

Si vous avez des enfants à la maison, n’oubliez pas de les impliquer dans vos projets de jardinage. Photo: http://www.pbs.org

• Aidez à faire découvrir le monde naturel à un jeune. Planifiez un jardin pour vos enfants ou petits-enfants. Faites don de fournitures à un jardin d’enfants local ou à un jardin d’école.

• Planifiez des vacances dans des jardins pour quand les restrictions de déplacements seront levées. Décidez d’une région que vous voudriez visiter et recherchez des jardins publics, des parcs nationaux et des destinations fleuries dans la région.


En somme, regardez ce temps forcé à la maison non pas comme du temps en prison, mais comme une occasion pour mieux découvrir la beauté et l’intérêt des plantes et du jardinage: deux sujets toujours passionnants!

Le jardinage comme thérapie contre le coronavirus

Par défaut

Mettre les mains dans le sol a toujours été une thérapie fructueuse. Photo: http://www.piqsels.com

Je ne connais pas votre situation, mais je suis actuellement dans un confinement auto-imposé à cause du coronavirus. En fait, le confinement est plutôt imposé par ma femme: Marie ne me laisse plus sortir de la maison à moins que je ne promette de ne pas aller plus loin que la rue. C’est que, alors qu’il paraît que la plupart des gens qui souffriront de la COVID-19 n’auront pas de symptômes plus graves que ceux d’un mauvais rhume, je fais partie de ces personnes qui souffrent d’une «condition médicale préexistante», une maladie pulmonaire appelée fibrose pulmonaire qui a sérieusement réduit ma capacité pulmonaire. La situation des personnes atteintes de fibrose pulmonaire qui attrapent la COVID-19 peut être très grave. Je ne suis pas du tout certain que je survivrais.

Donc, en suivant les consignes du gouvernement de ma province, je suis confiné à la maison pour les 2 prochaines semaines. Pouvez-vous deviner ce que je vais faire pour rester actif et alerte? Jardiner, bien sûr! C’est une meilleure thérapie que de regarder la télévision des heures durant et l’on n’a besoin d’aller nulle part pour pratiquer cette activité. J’ai toutes les fournitures dont j’ai besoin (sinon, je pourrais les commander en ligne), mes commandes de semences sont arrivées et il faut les semer et de plus, j’ai beaucoup de plantes d’intérieur qui nécessitent divers soins: de la taille au rempotage en passant par une métamorphose complète.

Là où j’habite (Québec, Canada), il est encore beaucoup trop tôt pour jardiner à l’extérieur: il y a encore environ 90 cm de neige au sol et elle prendra un bon mois à fondre. Donc, jusqu’à la fin de mars 2020, je jardine à l’intérieur. Mais si le besoin d’isolement persiste plus longtemps (qui sait?), mon terrain jaillira lentement de la neige et les diverses plantations et plates-bandes pourront aussi profiter d’un peu d’entretien.

Donc, peut-être que je serai un peu moins paresseux dans le jardinage pendant un certain temps, accomplissant certaines tâches que j’aurais normalement évitées, les considérant comme n’étant pas absolument essentielles… mais si m’occuper un peu plus de mon jardin m’aide à gérer les sentiments d’insécurité et d’isolement que ce confinement peut provoquer, alors je suis prêt à y mettre un peu plus d’effort. Non pas que jardiner ressemble à du travail: travailler, c’est quelque chose qu’on fait pour les autres; jardiner, c’est pour se sentir bien dans sa peau.

Essayez-le et vous verrez! Faites un peu de jardinage — ou même beaucoup de jardinage! — tous les jours et vous verrez que le temps passera plus vite et que vous aurez vraiment l’impressionne d’accomplir quelque chose. Juré, craché!

Espérons que nous pourrons bientôt sortir de nouveau en public et nous retrouver avec nos parents et nos amis jardiniers, mais en attendant… jardinons!