Categories

Recherche

Trop de pattes, trop d’yeux, qui a peur des araignées?

Aujourd’hui, je braverai ma propre phobie avec vous… c’est Halloween après tout! Alors oui, je m’en confesse: moi, Audrey, biologiste, j’ai la phobie des araignées. Un cordonnier mal chaussé? Je ne vous le fais pas dire! Pourquoi a-t-on peur des araignées ? Tout comme la phobie des serpents, celle-ci serait inscrite dans nos gènes. Je vous ai déjà parlé de l’avantage évolutif de cette peur dans l’article Ça rampe, ça siffle, qui a peur des serpents?, alors je vais plutôt vous parler ici de la méthode utilisée pour découvrir que cette peur serait innée. Des scientifiques ont mesuré l’activité cérébrale de bébés en leur montrant différentes images. Lorsque l’image représente une araignée, les capteurs détectent une augmentation de l’activité dans le cerveau de ces nourrissons (qui sont trop jeunes pour avoir vécu un traumatisme ou avoir appris à craindre certains animaux). Pour une méthode moins scientifique (mais tout aussi convaincante), vous pouvez toujours venir sur ma rue quand je jardine…... Lire la suite >

Réfléchissez-y à deux fois avant de détruire les bestioles présentes dans le jardin!

Par Emila Smith Vous devriez peut-être réfléchir à deux fois avant de détruire automatiquement tout ce qui grouille dans le jardin: insectes, araignées et autres bestioles. Toutes ces «bibittes», comme nous les appelons au Québec, ne sont pas nécessairement si nuisibles à votre potager ou votre parterre.  Ravageurs nuisibles vs insectes bénéfiques Bien que de nombreux types d’insectes et d’autres arthropodes soient considérés comme des ravageurs en raison des dommages qu’ils peuvent causer aux plantes, il existe de nombreux insectes qui sont en fait très bénéfiques pour le jardin, surtout le potager. Identification Dans le cas des insectes de jardin, séparer les bons des mauvais peut être difficile. C’est donc une bonne idée de vous familiariser avec les parasites du jardin en général, puis d’essayer d’identifier ceux qui résident dans votre jardin. Pour les très petits insectes, vous pouvez utiliser une loupe 10X pour faciliter l’identification. Vérifier vos jardins deux fois par semaine vous aidera à intervenir en temps opportun... Lire la suite >

Tous les insectes ne sont pas nuisibles

Bien des jardiniers débutants paniquent à la vue du moindre insecte. Vite! Où est l’insecticide le plus puissant pour se débarrasser de l’ennemi? Le jardinier sage prend quelques minutes pour regarder la situation. Après tout, la vaste majorité des insectes sont soient inoffensifs ou un peu à très utiles. Seulement un mince 10% seraient nuisibles. Avant de sauter sur le vaporisateur à la première vue d’un insecte, donc, prenez quelques minutes pour vérifier. L’insecte que vous apprêtiez à anéantir est peut-être un grand ami de vos cultures! En fait, si l’insecte ne mange pas votre plante et ne semble pas avoir une trompe qui perce la tige, il n’y a normalement aucune raison de la chasser et surtout pas de l’empoisonner. Quelques insectes bénéfiques Les insectes et autres bestioles suivants sont généralement bénéfiques au jardin… mais il y en a beaucoup d’autres.  

Les carabes: des amis insoupçonnés

Certains insectes n’inspirent vraiment aucun respect et c’est le cas des pauvres carabes. Ces coléoptères terrestres très courants, habituellement noirs aux reflets métalliques, mais parfois brunâtres, vert métallique ou diverses autres couleurs, sont sans doute les prédateurs le plus efficaces de nos jardins (un adulte peut manger jusqu’à trois fois son poids en limaces par jour!)… et pourtant, on entend rarement parler de ces insectes dans les textes sur les insectes bénéfiques. D’ailleurs, la plupart de gens les pensent nuisibles et les écrasent, sous le principe général qu’un insecte est nécessairement nuisible. Que c’est regrettable! Prédateurs terrestres Habituellement on découvre les carabes en déplaçant des roches ou des plantes ou en retournant le sol, car ils sont essentiellement nocturnes, parcourant nos jardins et montant dans ses plantes et arbustes à la recherche de proies, puis se cachent le jour dans les débris ou sous des objets. Ils se déplacent très rapidement quand on les dérange, se cherchant une nouvelle cachette. Certaines espèces sont... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!