Catégories

Recherche

L’hydrangée bleue : un défi en climat froid

Par Larry Hodgson Pour une plante si facile à cultiver sous d’autres climats, notamment presque partout en Europe, l’hydrangée à grandes feuilles (Hydrangea macrophylla), aussi appelée hortensia ou hydrangée bleue, donne vraiment du fil à retordre aux jardiniers de climat froid. Elle tolère un certain froid – jusqu’à -18°C (zone de rusticité 7), même -23°C pendant de courtes périodes, mais au Canada, -18?C est une température relativement douce. Dans beaucoup de régions, le froid de l’hiver peut atteindre -30°C ou moins. Un hiver canadien sans protection peut la tuer ou au moins anéantir sa floraison.  Heureusement, il y a un moyen relativement facile pour la protéger.  Protection hivernale pour une plante fragile C’est quand le gel a tué ses feuilles, mais avant que le sol gèle en profondeur, que vient le temps d’agir. Habituellement, en novembre ou au début de décembre. D’abord, ne taillez pas votre hydrangée à grandes feuilles à l’automne : les boutons floraux de cette plante sont déjà sur... Lire la suite >

Cultivez l’hydrangée bleue sous un climat froid

Quand vous visitez une région aux climat tempéré relativement doux, comme la Bretagne, la Virginie ou la région de Vancouver, soit environ les zones de rusticité 7 à 9, vous verrez de superbes hydrangées de 2 à 2,5 m de hauteur et de largeur, couverte de centaines d’inflorescences globulaires bleu violet. C’est assez pour faire rêver de tout jardinier! «Et si je pouvais obtenir un tel effet chez moi!» Mais vous ne pouvez pas, pas sous le climat plus froid de l’Est du Canada à tout le moins. L’hydrangée bleue (plus correctement appelée hydrangée à grandes feuilles) est mal adaptée à notre climat. Tout au plus peut-on s’attendre à une plante qui fleurit inégalement – même pas à tous les ans – et qui atteint rarement plus que 60 cm. Pourquoi ? Blâmez le climat local. Même si certains pépiniéristes osent coller des étiquettes zone 5 ou même zone 4 sur des hydrangées à grandes fleurs (il y a des fantaisistes... Lire la suite >

Trucs pour soigner les plantes de Pâques

La tradition veut qu’on remplisse sa demeure de fleurs à Pâques, mais alors qu’on achète des fleurs coupées à la Saint-Valentin, à Pâques, le choix va plutôt vers les plantes vivantes, ce qu’on appelle des potées fleuries. Voici les plus populaires et les soins à leur prodiguer. Lis de Pâques (Lilium longiflorum) Il préfère la fraîcheur, surtout la nuit. Placez-le dans un endroit bien éclairé le jour, mais devant une fenêtre fraîche le soir; même dans un garage non chauffé ou un sous-sol froid. Arrosez bien quand le terreau s’assèche. En mai, on peut tenter de le transplanter en pleine terre, mais il n’y a pas de garantie qu’il y réussira, car sa rusticité est faible (zone 6 ou 7). Attention: les lis sont toxiques aux chats! Autres lis (Lilium spp.) Les lis aux fleurs jaunes, orange, roses, etc. qui sont vendus à Pâques sont rustiques (zone 3 ou 4). Leur culture est identique à celle du lis de Pâques tant qu’ils... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!