Le haricot mange-tout: récoltez tôt et souvent

Par défaut

Les haricots mange-tout viennent en toutes sortes de couleurs. Photo: http://www.homepreservingbible.com

Par définition, un haricot mange-tout (Phaseolus vulgaris) est un haricot qu’on récolte avant sa maturité, quand sa cosse est encore jeune et tendre, sans fil. La couleur de la gousse dépend de la variété semée au printemps: elle peut être verte, jaune, pourpre, rouge ou marbrée.

À ce stade, la gousse est encore mince et on peut à peine distinguer les grains, encore immatures, à l’intérieur.

Haricots filet. Photo: http://www.oscseeds.com

On récolte les haricots filets — soit les haricots extraminces — encore plus jeunes, quand ils ont moins de 6 mm de diamètre: environ le diamètre d’un crayon.

Si vous attendez trop, par contre, la gousse deviendra fibreuse et la graine, pâteuse. De plus, si vous laissez mûrir les haricots, la plante arrêtera de fleurir et d’en produire de nouveaux.

Idéalement, donc, vous récolterez vos haricots mange-tout quand ils atteindront environ la taille et la forme que vous voyez à l’épicerie. Faites-le à tous les 3 à 5 jours (tous les 2 jours pour les haricots filets), pendant qu’ils sont encore immatures, car cette récolte régulière stimulera la plante à fleurir encore et à produire encore plus de gousses. Le haricot à rames (soit la forme grimpante) bat à ce point de vue le haricot nain (la forme buissonnante). Il est porté à produire encore et encore alors que le haricot nain a une fenêtre de récolte beaucoup plus concentrée.

Haricots à grains

On peut aussi laisser les gousses mûrir et alors récolter les graines. Photo: recettessimples.fr

Mais ce qui précède présume que vous voulez manger des haricots sous leur forme mange-tout, donc avec la gousse. Si vous préférez manger des haricots secs, soit les graines, ou si vous voulez récolter des graines pour le potager de l’an prochain, il faut, au contraire, que les gousses soient pleinement matures avant de les récolter.

À ce stade, elles ne seront plus minces et sveltes, mais fortement bosselées. Avant de récolter, attendez que les gousses aient jauni, signe que les graines sont bien matures. N’attendez toutefois pas qu’elles brunissent complètement, sinon les gousses risquent de s’ouvrir et de laisser tomber leurs graines au sol.

Ne vous attendez pas à une récolte prolongée avec les haricots à grains: toutes les gousses arriveront à maturité environ en même temps.

N.D.L.R. Texte adapté d’un billet originalement publié le 26 juillet 2015

Publicités

Haricot nain ou grimpant: lequel semer?

Par défaut

On trouve deux formes de haricot mangetout ou haricot sans fil: le haricot nain et le haricot à rames ou haricot grimpant.

Avec le haricot nain, la récolte est abondante, mais concentrée. Photo: http://www.videoblocks.com

Le haricot nain (Phaseolus vulgaris nana) est le plus populaire dans nos potagers. Curieusement, il n’a pas été développé pour le jardin familial, mais pour la culture commerciale et, plus spécifiquement, pour permettre la récolte mécanique. Ainsi il reste dense et bas, facilitant le passage de la récolteuse… et presque toute sa production de l’année mûrit en même temps (s’il produisait peu à peu, on ne pourrait pas la récolter à la machine). Pour le pauvre jardinier amateur, c’est donc l’abondance ou la famine: une semaine, il y a assez de haricots pour en donner à la banque alimentaire; la semaine suivante, plus rien!

Le haricot à rame (ici le haricot ‘Blauhilde’) produit pendant tout l’été. Photo: http://www.fullstackgardener.com

Son cousin, le haricot à rame (P. vulgaris communis) n’a pas la même stratégie: il produit une abondance de haricots, non en une seule fois, mais pendant une très longue saison, du milieu de l’été jusqu’à la fin. D’ailleurs, plus vous récoltez ses gousses, plus la plante en produit! Il lui faut toutefois lui fournir un support quelconque sur lequel il pourra monter — un treillis, un obélisque, un tipi, etc. d’environ 1,5 à 2 m de hauteur — mais il occupe le même espace au jardin que son frérot nain: ainsi vous en obtenez trois fois plus de haricots dans le même espace. Et vous n’avez pas à vous pencher pour les récolter! Donc, logiquement, le haricot à rames paraît le meilleur choix pour le jardinier amateur, n’est-ce pas?

Pas si vite! Le haricot nain est généralement plus hâtif (50 à 60 jours) que le haricot à rames (65 à 75 jours). Pensez alors planter un peu des deux: quelques haricots nains pour la première récolte, mais surtout des haricots à rames pour assurer une production pour tout le reste de la saison.

Les haricots des deux types viennent dans une vaste gamme de couleurs. Photo: http://www.heritagefoodcrops.org.nz

Enfin, sachez qu’il existe des haricots mangetout à gousses vertes, jaunes (haricots beurre), violettes, rouges et même bigarrées dans les deux catégories. Plus d’excuses alors: il vous faut des haricots des deux types pour profiter pleinement de votre potager familial!

Semez les haricots à 2 à 3 cm de profondeur dès que le sol se réchauffe et qu’il n’y a plus de risque de gel. Un emplacement chaud et ensoleillé, en pleine terre ou en pot, leur convient bien. 

Le haut et le bas des haricots

Par défaut

On trouve deux formes de haricot mangetout (haricot sans fil): le haricot nain et le haricot à rames ou haricot grimpant.

20150518A

Haricot nain

Le haricot nain (Phaseolus vulgaris nana) est le plus populaire dans nos potagers. Curieusement, il n’a pas été développé pour le jardin familial, mais pour la culture commerciale et, plus spécifiquement, pour permettre la récolte mécanique. Ainsi il reste dense et bas, facilitant la passage de la récolteuse… et fait presque toute sa production en même temps (s’il produisait peu à peu, on ne pourrait pas la récolter à la machine). Pour le pauvre jardinier amateur, c’est donc l’abondance ou la famine: une semaine, il y a assez de haricots pour en donner à la banque alimentaire; la semaine suivante, plus rien!

20150518B

Haricot grimpant

Son cousin, le haricot à rame (P. vulgaris communis) n’a pas la même stratégie: il produit une abondance de haricots, non pas tous à la fois, mais pendant une très longue saison, du milieu de l’été jusqu’à la fin. D’ailleurs, plus vous récoltez ses gousses, plus la plante en produit! Il lui faut toutefois lui fournir un support quelconque sur lequel il puisse monter – un treillis, un obélisque, un tipi, etc. d’environ 1,5 à 2 m de hauteur – mais il occupe le même espace au jardin que son frérot nain: ainsi vous en obtenez trois fois plus de haricots dans le même espace. Et vous n’avez pas à vous pencher pour les récolter! Donc, logiquement, le haricot à rames paraît le meilleur choix pour le jardinier amateur, n’est-ce pas?

Pas si vite! Le haricot nain est généralement plus hâtif (50 à 60 jours) que le haricot à rames (65 à 75 jours). Pensez alors planter un peu des deux: quelques haricots nains pour la première récolte et quelques haricots à rames pour assurez une production pour tout le reste de la saison.

20150518CEnfin, sachez qu’il existe des haricots mangetout à gousses vertes, jaunes (haricots beurre), violettes et même bigarrées dans les deux catégories. Plus d’excuses alors: il faut vous des haricots des deux types pour profiter pleinement de votre potager familial!

Semez les haricots à 2 à 3 cm de profondeur dès que le sol se réchauffe et qu’il n’y a plus de risque de gel, soit vers le 21 mai dans les régions les plus chaudes du Québec et au début de juin ailleurs.