Catégories

Recherche

Quand l’écorce craque par temps froid

La gélivure apparaît en hiver, mais souvent on ne la remarque qu’au printemps. Photo: Bob Bricault, MSU Extension Une gélivure est une fissure dans l’écorce d’un arbre qui paraît au cours de l’hiver, surtout sur un jeune arbre qui pousse dans un emplacement exposé au soleil. Quand l’air ambiant refroidit brutalement, passant de doux à glacial en seulement quelques heures, l’écorce peut éclater soudainement. Cette baisse subite de la température surprend l’arbre qui n’était pas encore préparé au froid. Les cellules de l’aubier, pleines de sève, prennent alors de l’expansion en gelant et l’écorce éclate, parfois avec bruit (on dirait un coup de fusil!). La situation est toutefois plus compliquée qu’une simple baisse de température. La gélivure est généralement reliée à des blessures internes, notamment causées lors de la transplantation ou par des coups de tondeuse. (Voir Vos outils peuvent être les pires ennemis des jeunes arbres.) En effet, quand un jeune arbre est blessé, la pourriture (causée par des champignons microscopiques) s’installe... Lire la suite >

Les effets du dégel hivernal sur les végétaux

Dans l’est de l’Amérique du Nord, une longue période de temps anormalement froid en décembre 2017 et au début de janvier 2018 a fait geler le sol en profondeur. Mais maintenant, dans plusieurs régions, nous subissons un temps anormalement doux et bien au-dessus du point de congélation. Qu’est-ce que cette situation peut faire à nos plantes de jardin? Et est-ce qu’on peut faire quelque chose pour leur donner un coup de main? La situation idéale Dans un climat aux hivers froids, la situation idéale pour les végétaux est quand la température baisse progressivement à l’automne et qu’elle reste relativement froide pendant tout l’hiver, avec un réchauffement graduel au printemps. Cela permet aux plantes de s’acclimater graduellement au froid et de rester en dormance pendant tout l’hiver, conservant ainsi leur résistance jusqu’au printemps. Mais la situation est rarement idéale. Après un automne trop doux, l’hiver peut arriver rapidement avant que les plantes ne soient prêtes. Ou encore, les températures peuvent jouer... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!