Catégories

Recherche

Comment différencier les haworthias et les gastérias?

Par Julie Boudreau La passion pour les plantes succulentes commence souvent par l’achat de quelques petites plantes «trop mignonnes» simplement identifiées «plantes succulentes assorties». Puis, avec le temps, on découvre des mots nouveaux: Aloe, Agave, Echeveria, Haworthia, Gasteria et bien d’autres! C’est alors que l’on passe des heures sur Internet à essayer d’identifier correctement (en latin, svp!) nos plantes trop mignonnes. Après cela, bien sûr, plus moyen de revenir en arrière. Nous voilà engouffrés dans une spirale où, au nom de la nouvelle passion, nous sauterons yeux fermés et pieds joints dans le puits sans fond de la connaissance: celle des plantes succulentes (pour cette semaine!). Parmi toutes ces espèces nouvelles, il y en a deux qui se ressemblent, parfois à s’y méprendre: les haworthias (Haworthia spp.) et les gastérias (Gasteria spp.). Voici quelques pistes pour les différencier. Les points communs entre Haworthia et Gasteria Une étude approfondie de ces deux genres nous révèle à quel point les botanistes sont... Lire la suite >

15 plantes d’intérieur pas si passe-partout

En préparant l’article d’hier, 15 plantes d’intérieur passe-partout, j’ai bien sûr jeté un coup d’œil sur d’autres sites Web pour voir leurs suggestions. (Non, ce n’est pas du plagiat! C’est ce qu’on appelle «faire de la recherche»!) Mais j’étais étonné par certaines de leurs suggestions. Après tout, le but était de montrer des plantes d’intérieur particulièrement faciles à cultiver, des plantes qu’on pourrait notamment recommander aux jardiniers novices. Mais j’ai vu sur leurs listes plusieurs plantes que je n’aurais jamais pensé inclure parmi les plantes faciles à cultiver, des plantes qui ont des défauts qui font que leur durée de vie est plutôt limitée à moins de prendre des précautions spéciales. Vraiment pas des plantes passe-partout! Pourquoi ces plantes dépérissent-elles? Parfois, le problème est tout simplement que la plante nécessite un éclairage intense. Je ne pourrais jamais recommander un tel végétal comme plante d’intérieur facile à cultiver, car mon expérience est que les humains sous-estiment presque toujours les besoins en... Lire la suite >

50 plantes d’intérieur qui tolèrent l’air sec

L’air sec est un problème majeur pour les plantes d’intérieur pendant l’hiver… et d’ailleurs, pour toute plante qui pousse à l’intérieur (semis, boutures, etc.) à cette saison. Lorsque l’humidité atmosphérique est inférieure à 40%, ce qui est certainement le cas dans de nombreuses maisons, les plantes s’efforcent de compenser en transpirant plus abondamment, c’est-à-dire en libérant de l’eau par leurs stomates (pores respiratoires). Plus l’air est sec, plus elles transpirent, et cela peut les conduire à perdre leur eau plus rapidement que les racines ne peuvent la remplacer, endommageant les tissus fragiles des feuilles et des fleurs. Cela peut conduire à toutes sortes de symptômes de stress: flétrissement, boutons floraux brunis ou avortés, feuilles qui se recourbent, feuilles aux pointes brunes, mort de la plante, etc. Les feuilles stressées par l’air sec sont également plus sujettes aux dégâts des ravageurs (araignées rouges, aleurodes, thrips, etc.) Certaines plantes tolèrent l’air sec Cela dit, de nombreuses plantes, en particulier celles qui sont... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!