Catégories

Recherche

La fertilisation des plantes d’intérieur: un besoin mineur

Les plante d’intérieur n’ont pas besoin d’autant d’engrais qu’on le croit. Photo: Valerii Honcharuk, depositphotos Par Larry Hodgson Je reçois régulièrement des questions au sujet de la fertilisation des plantes d’intérieur. Les intervenants semblent généralement convaincus que la fertilisation est de prime importance dans la survie de leurs plantes. Et pourtant, la fertilisation ne joue qu’un rôle relativement mineur dans leur croissance.  Si vos plantes ne reçoivent jamais d’engrais, elles vont quand même pousser et même fleurir. Leur croissance sera un peu plus lente et leur floraison, moins abondante, voilà tout. Même, beaucoup de jardiniers appliquent trop d’engrais à leurs plantes. Les deux facteurs les plus importants Deux facteurs sont beaucoup plus importants dans la survie et la croissance des végétaux que l’engrais: la lumière et l’arrosage. C’est la lumière et non pas l’engrais qui est la véritable «nourriture» des végétaux: grâce à la chlorophylle contenue dans leurs feuilles et leurs tiges, ils convertissent l’énergie solaire en sucres et amidons... Lire la suite >

Une journée spa pour plantes d’intérieur

Les plantes d’intérieur nous rendent de fiers services. Elles décorent nos maisons, purifient l’air que nous respirons, réduisent la fréquence et la durée des rhumes et des grippes et leur seule présence aide à éliminer la dépression et les idées noires et même à nous rendre de meilleure humeur (personne ne sait pourquoi, mais c’est le cas!). Mais que fait-on en retour pour elles? Très peu, sinon les arroser un peu de temps en temps. En cette période de l’année où les jours commencent à s’allonger et où nos plantes d’intérieur commencent à sortir de leur léthargie hivernale, il y a plusieurs petites tâches que nous pouvons accomplir pour remettre nos plantes d’aplomb et pour les récompenser de leurs bons services. Les voici. 1. Une bonne douche Les plantes absorbent une bonne partie de la poussière qui se trouve dans l’air qui les entoure: c’est une de leurs plus importantes sources de minéraux d’ailleurs, mais n’empêche qu’à la longue la... Lire la suite >

Le temps de rependre la fertilisation

Maintenant que le mois de mars est à nos portes, vous avez peut-être remarqué que vos plantes d’intérieur recommencent à pousser et ce, après plusieurs mois de repos. Aussi, les jours sont désormais assez longs pour supporter une belle croissance saine. C’est donc le bon moment pour recommencer à les fertiliser. Si certaines de vos plantes ne sont pas encore «réveillées», par contre (comme chez l’humain, il y a chez les plantes des lève-tôt et des lève-tard), attendez de voir des signes de croissance avant de les fertiliser, car c’est signe qu’elles ne sont pas encore prêtes à accepter un ajout de minéraux. Notez bien que tout engrais conviendra pour la fertilisation de vos plantes d’intérieur (pour plantes d’intérieur, pour rosiers, pour gazons, etc.): les végétaux ne sont pas à cheval sur des formulations spécifiques. L’important est tout simplement de ne jamais dépasser la dose recommandée.

L’engrais: un besoin bien mineur pour les plantes d’intérieur

Je reçois ces jours-ci beaucoup de correspondance au sujet de la fertilisation des plantes d’intérieur. Les intervenants semblent tous convaincus que la fertilisation est de prime importance dans la survie de leurs plantes. Et pourtant, la fertilisation ne joue qu’un rôle relativement mineur dans leur croissance. Si vos plantes ne reçoivent jamais d’engrais, elles vont quand même pousser et même fleurir. Leur croissance sera un peu plus lente et leur floraison, moins abondante, voilà tout. Ce qui importe vraiment Deux facteurs sont beaucoup plus importants dans la survie et la croissance des végétaux: la lumière et l’arrosage. C’est la lumière et pas l’engrais qui est la véritable «nourriture» des végétaux: grâce à la chlorophylle contenue dans leurs feuilles et leurs tiges, elles convertissent l’énergie solaire en sucres et amidons nécessaires à leur croissance. Une plante qui ne reçoit pas assez de lumière va mourir, souvent à petit feu, essentiellement d’épuisement. Vous aurez beau la bourrer de fertilisants, ses jours sont... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!