Un peu d’engrais va loin

Par défaut
20161001a

Les plantes d’intérieur n’ont pas besoin de beaucoup d’engrais pour bien pousser.

Avec les plantes d’intérieur, un peu d’engrais va très loin. Après tout, à moins de les cultiver dans une serre ou sous une lampe horticole de forte intensité, elles ne profitent pas d’aussi bonnes conditions qu’elles n’auraient eues dans leur pays natal ni d’une aussi longue saison de croissance. Pourtant, la quantité d’engrais recommandée sur le mode d’emploi a été calculée pour une plante poussant sous les meilleures conditions possible. Ainsi on rencontre beaucoup plus de plantes d’intérieur brûlées par un excès d’engrais que de plantes qui sont en carence.

Presque tout engrais conviendra à une plante d’intérieur, mais appliquez-le à un quart de la dose recommandée et seulement pendant que la plante est en croissance active. La plupart des plantes d’intérieur poussent peu ou pas pendant l’hiver, donc quand voyez que leur croissance s’arrête ou ralentit, vers la fin d’octobre, mieux vaut arrêter de les fertiliser jusqu’à ce que vous vous un début de croissance, vers la fin de février ou au début de mars.

 

Pas d’engrais encore

Par défaut

20160129AÀ la fin de janvier, vos plantes d’intérieur commencent à sortir de leur léthargie hivernale. Si vous les regardez de près, vous verrez probablement que les bourgeons à l’extrémité de leurs tiges commencent à gonfler et même que plusieurs commencent à produire de nouvelles feuilles. Cela résulte de l’augmentation dans la durée du jour. D’ailleurs, leur croissance ira en accélérant à partir de maintenant, car la durée du jour augmentera à tous les jours jusqu’en juin.

Ces signes de croissance peuvent vous stimuler à vouloir recommencer à fertiliser vos plantes d’intérieur. Vous avez probablement arrêté en octobre ou novembre, ne désirant pas stimuler leur croissance pendant les jours très courts de la fin de l’année et ainsi provoquer une étiolation (croissance en orgueil), mais là, vous avez hâte de reprendre. Est-ce le bon moment?

Pas tout à fait! Si vous pouvez retenir votre enthousiasme juste quelques semaines encore, vos plantes l’apprécieront. La durée et la qualité de la lumière qui leur parviennent demeurent encore faibles et l’engrais risque alors de provoquer une croissance trop rapide et étiolée. Mieux vaut contenir leur croissance encore un petit peu.

20160129BÀ la fin de février ou au début de mars, les jours dureront, au Québec et dans le Nord de la France, selon votre latitude, environ 11 heures, soit à peu près 90 minutes de plus qu’aujourd’hui. Et d’ailleurs, atteindront 12 heures, soit le début des jours longs, vers le 21 mars. Mais déjà, à partir d’une durée du jour d’environ 11 heures, on peut dire que le risque de croissance étiolée est essentiellement disparue et que vous pouvez sans crainte recommencer la fertilisation de vos plantes. Donc, visez plutôt la fin de février ou le début de mars pour la reprise de la fertilisation: ce n’est pas si loin!

Pour connaître votre longueur du jour

Si vous voulez connaître la longueur du jour de votre ville (rappelez-vous qu’elle varie selon la latitude), le site SolarTopo peut vous aider.