Des tulipes canadiennes? Qui l’aurait cru?

Par défaut

Champs de tulipes en fleurs chez Vanco Farms. Photo: Vanco Farms

Il y a deux ans, j’ai pu faire une visite unique: à Vanco Farms à l’Île-du-Prince-Édouard, producteur de pommes de terre… et de tulipes! 

Cette dernière production surprend: les tulipes ne viennent-elles pas des Pays-Bas (la Hollande)? Oui, pour la vaste majorité, car ce pays produit 4,3 milliards de bulbes de tulipe par année et les expédie à travers le monde. Mais la production de tulipes a maintenant un pied-à-terre au Canada aussi, et c’est que je suis allé voir.

Voir l’autre côté de la médaille

Je suis parti voir les champs de tulipes à Vanco Farms à l’automne pour voir la sélection et la plantation des bulbes. J’ai déjà visité — d’ailleurs plusieurs fois! — les champs de tulipe de la Hollande au printemps quand ils sont remplis de couleurs saisissantes, arrêtant en même temps, bien sûr, dans le célèbre et si coloré jardin Keukenhof. C’est vraiment une expérience extraordinaire que je recommande à n’importe qui. Mais je voulais voir comment on produit les bulbes de tulipe qu’on nous vend. Et c’était une expérience fascinante!

Un peu d’histoire

Trois frères Van Nieuwenhuyzen, propriétaires de VanCo Farms, devant une pile de pommes de terre.
Les trois frères Van Nieuwenhuyzen. Photo: Vanco Farms

Les propriétaires de Vanco Farms sont d’origine néerlandaise. En 1982, Peter et Jetty VanNieuwenhuyzen ont quitté les Pays-Bas pour aménager avec leur famille à l’Île-du-Prince-Édouard où ils ont acheté une ferme de production de pommes de terre de 60 hectares. Leurs trois fils, Willem, Rit et Philip Van Nieuwenhuyzen, ont repris la ferme familiale en 2001 et en ont changé un peu l’orientation. D’abord, vers la culture de pommes de terre grelots, ce qui est encore aujourd’hui son exploitation principale. Mais ils ont aussi trouvé les conditions idéales pour la production de tulipes. 

Basatiaan Arendse, copropriétaire de VanCo Farms, devant un champ de tulipes rouges, roses, jaunes et orange.
Basatiaan Arendse, le maître des tulipes! Photo: Vanco Farms

Est arrivé alors Bastiaan (Bas) Arendse, expert sur les tulipes et maintenant copropriétaire de cette division de l’entreprise, pour diriger le développement de ce nouveau créneau. Depuis 2012, les bulbes de tulipe Vanco Farms sont en vente partout au Canada, surtout en vrac auprès des parcs, jardins botaniques, municipalités et paysagistes, mais aussi, plus modestement, au détail dans les jardineries spécialement sélectionnées.

La ferme compte maintenant plus de 33 hectares et produit plus de 8 millions de tulipes coupées par année.

À l’entrepôt

Ouvriers triant des bulbes de tulipe sur un convoyeur.
Des ouvriers triant les bulbes pour ne conserver que les meilleurs. Photo: jardinierparesseux.com

Ma visite, par une belle journée fraîche de fin de septembre, a commencé par l’entrepôt. Là, sur de longs convoyeurs, roulaient des millions de bulbes. Les bulbes sont lavés, pelés et calibrés, puis inspectés par une équipe de tri chevronné. Tous ceux qui ont des défauts sont rejetés. Au moment où je suis passé, c’était le troisième et dernier tri: que les bulbes de la meilleure qualité étaient conservés.

Caisses de bois de bulbes de tulipe imprimés VanCo Farms
Caisses de bulbes qui serviront au forçage. Photo: jardinierparesseux.com

Ailleurs dans l’entrepôt, dans le secteur frigorifié, attendaient d’énormes caisses de bois remplies de millions de bulbes. Ceux-ci seront utilisés pour la production de fleurs coupées (ceux destinés à la vente en gros et en jardinerie avaient déjà été expédiés à travers le Canada au moment de ma visite). 

Les serres étaient vides lors de ma visit, mais étaient remplies de tulipes forcées quelques mois plus tard. Photo: Fermes Vanco

Ensuite, nous avons visité les vastes serres, s’étendant à perte de vue… mais elles étaient vides. Il n’était pas encore tout à fait temps de lancer le processus de forçage qui conduirait à la production de tulipes coupées, destinées à la fleuristerie.

J’ai aussi pu visiter les installations de tri, d’emballage et de réfrigération pour l’énorme production de pommes de terre grelots de Vanco Farms, leur gagne-pain principal… mais ça, c’est une autre histoire!

Les fleurs coupées

Tulipes lavande foncé coupées plongées dans une vase transparent contenant de l'eau.
La majorité des bulbes produits par Vanco Farms (environ 75%) serviront à la production de fleurs coupées. Photo: Vanco Farms

Dès la mi-octobre, les bulbes destinés à la production de fleurs coupées sont plantés dans de gros plateaux de terreau humide et remis au froid et à la noirceur, car c’est sous des conditions simulant l’hiver que l’on force les tulipes.

Ces plateaux seront remplis de terre et plantés de bulbes en vue de la production de fleurs coupées. Photo: jardinierapresseux.com

Après au moins deux mois de froid, les bulbes seront placés dans les vastes serres de l’entreprise. 21 jours plus tard, les tulipes seront déjà pleinement épanouies. Ces fleurs seront récoltées, les plantes compostées et l’on remplira alors les serres d’autres bulbes forcés. La production de tulipes coupées est continuelle de janvier à la fête des Mères.

Vanco expédie ses tulipes coupées dans l’Est du Canada (les provinces maritimes et le Québec) et également dans le nord-est des États-Unis (New York, Boston, etc.).

Dans le champ

Planteuse verte dans un champ dénudé avec une grosse caisse en bois.
Planteuse géante soulevant une boîte de 3000 bulbes: seulement assez pour faire un quart de rang!  Photo : jardinierparesseux.com

L’automne, c’est aussi la saison de plantation en pleine terre. On herse d’abord le champ, puis une énorme planteuse se met en branle. Dirigée par un GPS pour assurer des rangs bien droits, avec quand même un chauffeur pour les ajustements mineurs, elle parcourt le champ, son énorme bac rempli de bulbes, insérant dans le sol un filet, des bulbes — des millions de bulbes! —, puis un deuxième filet. Le tout est ensuite recouvert de terre. Tout cela lors de ce seul passage. 

Bulbes de tulipe dans un trou, couverts d'un filet de plastique.
En creusant dans le sol, on peut voir le filetage qui permet une récolte rapide des bulbes. Photo: jardinierparesseux.com

Le double filetage sert à la récolte des bulbes en juillet et août: une moissonneuse tire sur les filets et, ce faisant, récolte les bulbes alors que la terre, passant par les mailles, reste sur place! 

Grâce à la planteuse, Vanco Farms peut planter jusqu’à six hectares par jour, soit 30 kilomètres de massifs de tulipes! Ils plantent ainsi environ 750 000 bulbes par hectare. 

Planteuse dans un champ dénudé transportant ballots de paille.
La planteuse se convertit en applicateur de paillis pour compléter la plantation. Photo: Vanco Farms

Une fois la plantation terminée, la planteuse couvre le champ d’une épaisse couche de paille en guise de paillis, ce qui empêche le gel de pénétrer profondément dans le sol, car un gel trop sévère pourrait endommager les bulbes.

Au printemps, le tracteur repasse: il faut enlever la paille pour exposer le sol au soleil, ce qui fait dégeler le sol plus rapidement et permet aux bulbes de pousser sans entrave.

Champ de tulipes 'Acadie' roses et blanches,  ciel bleu avec nuages blancs.
Rang de tulipes ‘Acadie’, une variété exclusive choisie spécifiquement pour le climat canadien, chez Vanco Farms. Photo: Vanco Farms

Vers la dernière semaine de mai, les champs se remplissent de fleurs, des fleurs à perte de vue! 

Champ de tulipe multicolore: jaune, rouge et blanc.
Pendant la courte période de floraison, les champs de tulipes sont à couper le souffle! Photo: Vanco Farms

On envoie rapidement des équipes de vérificateurs dans le champ pour arracher toute plante malade ou non conforme, puis une moissonneuse spécialement ajustée fauche les fleurs au faîte de leur floraison. Oui, toutes ses belles fleurs tombent au sol où elles se décomposent sur place! La suppression hâtive des fleurs permet à la plante de tulipe de diriger son énergie vers le bulbe plutôt que vers la fleur, faisant grossir davantage le bulbe. 

La maturation

Champs de tulipe après la coupe des fleurs. Feuillage et tiges visibles.
C »est après la coupe des fleurs que la tulipe commence à former un beau bulbe. Photo: Vanco Farms

La période qui suit la floraison est cruciale pour la formation de beaux bulbes en santé. Les champs sont désherbés, fertilisés et même irrigués au besoin. Le but est de conserver les plantes vertes le plus longtemps possible. 

Mais on ne peut pas empêcher les tulipes de suivre leur cycle normal. Ainsi, habituellement environ 6 ou 7 semaines après la floraison, le feuillage jaunit et s’assèche, car les bulbes entrent en dormance. 

Et alors, la récolte commence. Elle s’effectue de la mi-juillet à la mi-août. Le choix du moment est crucial, puisqu’une récolte trop hâtive ou trop tardive peut avoir un effet négatif sur la performance des tulipes.

Moissonneuse dans un champ qui récolte des bulbes de tulipe.
Récolte des bulbes. Photo: Vanco Farms

La récolte se fait à la moissonneuse. Elle parcourt les champs, tirant sur les filets pour extraire les bulbes.

Bulbes de tulipe fraîchement récoltées dans un convoyeur derrière une moissonneuse.
Les bulbes, petits et gros, mais presque sans terre, tombent sur le convoyeur. Photo: Vanco Farms

Ensuite les bulbes sont relâchés sur un convoyeur, puis dirigés vers une caisse-palette.

On récolte tous les bulbes: les petits seront replantés à l’automne pour grossir encore, les gros, utilisés pour la production de fleurs coupées ou la vente au gros et au détail.

Les bulbes fraîchement récoltés sont transportés à la ferme où ils sont séchés à l’air chaud dans les serres.

Une culture épuisante!

La culture de tulipes est tellement épuisante pour le sol que le champ ne peut servir de nouveau pour leur culture avant 6 ans. En attendant, on sème des engrais verts, puis des céréales, puis en dernier, des pommes de terre. Seulement alors sera le champ utilisé pour une autre production de bulbes de tulipe!

La vente aux jardiniers amateurs

Boîtes de bulbes de tulipe VanCo Farms. Les sélections La Mauricie et Riding Mountain sont visibles.
Une partie des bulbes de Vanco Farms sont mises en boîte pour la vente aux jardiniers amateurs. Photo: Vanco Farms

La majorité des bulbes de tulipe récoltés servent à la production de tulipes coupées, mais une partie de la récolte est mise en boîte pour la vente aux consommateurs, aux jardins publics, aux paysagistes et aux municipalités. 

Bulbes de tulipes VanCo Farms en panier dans une jardinerie.
Bulbes VanCo Farms vendus en vrac. Photo: Vanco Farms

Dès le début de septembre, les bulbes prennent la route pour la mise en vente. Vous pouvez trouver des bulbes de Vanco Farms dans des jardineries à travers le Canada entre la mi-septembre et la mi-octobre.

Votre jardinerie n’offre pas encore des bulbes de Vanco Farms? Elle n’a qu’à contacter Ann Carrière, responsable du Développement des affaires, à l’adresse électronique ann@vancofarms.com et elle pourrait voir s’il y a moyen de les ajouter à la liste des détaillants pour l’an prochain.

Et avant que vous ne me posiez la question, non, Vanco Farms n’offre pas la vente de bulbes par correspondance. Et non, les bulbes Vanco Farms ne sont pas en vente ailleurs qu’au Canada. Dans d’autres pays, il faudrait vous contenter des bulbes néerlandais traditionnels.

Une expérience inoubliable

Ma visite à Vanco Farms a été pour moi une expérience inoubliable. Je remercie Ann Carrière d’avoir organisé ma visite et Bas Arendse pour toutes ses explications.