Des plantes aux noms qui font peur!

Par défaut

Source: http://www.succesrama.com

C’est l’Halloween. Ce soir, de petits fantômes et de petits monstres sonneront à nos portes dans des costumes conçus pour nous effrayer. Les plantes aussi ont parfois des noms à vous glacer le sang. Voici une sélection de végétaux aux noms horrifiants qui semblent avoir été spécialement conçus pour l’Halloween.

Sanguinaire (Sanguinaria canadensis)

20181031A LH.jpg

Les belles fleurs blanches de la sanguinaire cachent une sève rouge sang. Source: jardinierparesseux.com

Commençons par la sanguinaire. Elle est courante dans les forêts feuillues un peu partout dans l’est de l’Amérique du Nord et fait une excellente fleur vivace pour les jardins de sous-bois. La fleur blanc immaculé de la petite plante n’a rien de sanguin, toutefois. C’est en tranchant le rhizome que vous verrez couler la sève rouge sang qui lui a valu son nom. La sanguinaire a autrefois servi en médecine traditionnelle pour traiter les maladies sanguines et les cancers, mais son extrême toxicité la met au ban de la médecine moderne.

Plante fantôme (Monotropa uniflora)

20181031B LH.jpg

L’absence de chlorophylle donne à la plante fantôme une couleur blanc spectral. Source : jardinierparesseux.com

La plante fantôme, ou monotrope uniflore, doit son nom funeste à sa coloration blanc spectral unique. C’est une vivace parasite des conifères qui passe le gros de sa vie sous le sol. Seule la tige florale arquée, portant des écailles et une seule fleur en clochette, le tout d’un blanc fantomatique, ressort du sol. Beaucoup de gens la prennent pour un champignon, mais c’est bien une plante à fleurs, appartenant d’ailleurs à la famille des rhododendrons (Éricacées). Une plante aux fleurs d’une telle pâleur, parasite de surcroît, paraît particulièrement lugubre. On la trouve dans les forêts de l’hémisphère Nord.

Monstera (Monstera deliciosa)

20181031C LH.jpg

Les grandes feuilles découpées du monstera. Source : jardinierparesseux.com

Cette populaire plante d’intérieur est plutôt un monstre gentil. Le nom vient de ses feuilles cordiformes de taille monstrueuse, soit jusqu’à 90 cm de diamètre, pleines de trous et de découpures. Pour rester dans le thème de l’Halloween, on pourrait dire qu’elles semblent avoir été taillées par Freddy Krueger. Curieusement, ses fruits sont toxiques quand ils sont immatures, mais quand ils sont mûrs, ils sont comestibles, avec un goût d’ananas, d’où son épithète deliciosa.

Orchidée dracula (Dracula vampira)

20181031D Eric Hunt, Wikimedia Commons.jpg

Les fleurs noires de l’orchidée dracula lui ont valu son nom. Source : Eric Hunt, Wikimedia Commons

Cette orchidée équatorienne tient son nom de ses grosses fleurs presque noires à trois sépales qui peuvent faire penser à la cape du mythique comte Dracula ou peut-être, avec un peu d’imagination, à une chauve-souris à trois ailes. C’est une plante épiphyte (qui pousse sur d’autres plantes) qu’on voit parfois dans les expositions d’orchidées. Inutile de dire qu’avec un nom comme Dracula vampira, elle attire tous les regards!

Palmier zombie (Zombia antillarum)

20181031J tropical.theferns.jpg

Les épines acérées du palmier zombie sont carrément épeurantes! Source : tropical.theferns

C’est son origine, ainsi que son apparence effrayante, qui a valu le nom de zombie à ce petit palmier, car il vient d’Haïti, le pays des zombies. Son tronc (en fait, plutôt les bases de feuilles qui le recouvrent) est tellement couvert d’épines acérées que personne n’osera l’approcher.

Griffe du diable (Proboscidea louisianica)

20181031E Steven Laymon, Bureau of Land Management & John D. Byrd, Mississippi State University, Bugwood.org .jpg

Vous ne voudriez pas rencontrer une capsule de graines de la griffe du diable pieds nus! Source : Steven Laymon, Bureau of Land Management & John D. Byrd, Mississippi State University, Bugwood.org

La plante est une jolie annuelle aux fleurs en trompette roses, pas menaçante du tout. Mais la capsule de graines, qui suit la floraison, est longue et noire avec deux «cornes» arquées très pointues à l’extrémité, comme de longues griffes. Elles s’accrochent aux pattes des animaux qui passent, permettant aux graines d’être répandues. Et il paraît qu’une rencontre avec cette capsule piquante quand vous êtes pieds nus n’est pas agréable du tout!

Arbre de la mort (Hippomane mancinella)

20181031F Hippomane LH.jpg

Le fruit de l’arbre de la mort peut ressembler à une pomme… mais ne le mangez pas! Source : jardinierparesseux.com

Cet arbre, aussi appelé manicellier, est fréquent sur les plages de l’Amérique tropicale. Il produit de petits fruits verts qui ressemblent à des pommes, mais qui sont tellement toxiques qu’ils peuvent tuer la personne qui en consomme, ce qui lui a mérité son surnom macabre. D’ailleurs, tout est toxique chez cette plante. Même s’abriter sous ses branches lors d’une pluie peut vous empoisonner.

Figuier étrangleur (Ficus spp.)

20181031G Ficus LH.jpg

Ce figuier étrangleur s’attaque à une statue de Bouddha à Ayutthaya, Thaïlande. Source : jardinierparesseux.com

Il ne s’agit pas d’une seule espèce, mais de nombreuses espèces différentes de Ficus qui partagent le même mode de vie macabre : les graines germent sur les branches d’un arbre d’une autre espèce, puis les racines de l’étrangleur entourent graduellement le tronc de son hôte. Avec le temps, il finit par étouffer (étrangler) l’autre arbre et prend alors sa place comme grand arbre dans la forêt. Très utilisé comme plante d’intérieur, le figuier pleureur (Ficus benjamina) est, dans la nature, un de ces figuiers étrangleurs. Alors, faites attention quand vous êtes à son pied!

Fleur chauve-souris (Tacca chantrieri)

20181031HTacca LH.jpg

La fleur chauve-souris rappelle le mammifère volant par sa forme et sa couleur. Source : jardinierparesseux.com

Les grandes fleurs noires de cette plante d’intérieur sont assez terrifiantes pour provoquer des cauchemars. Elles peuvent mesurer jusqu’à 30 cm de diamètre et se composent de deux «ailes» noires et de longues et minces moustaches noires qui peuvent dépasser 60 cm de longueur. On la trouve parfois en jardinerie, mais sa demande d’une forte humidité en fait une plante difficile à réussir.

Fleur cadavre (Amorphophallus titanum)

20181031I Leif Jørgensen, Wikimedia Commons.jpg

Quand la fleur cadavre est pleinement épanouie, vous la sentez de loin! Source : Leif Jørgensen, Wikimedia Commons

Cette plante, qui produit la plus grosse inflorescence au monde, mesurant jusqu’à 3 m de hauteur, pousse à partir d’un gros tubercule souterrain. Elle produit annuellement une seule énorme feuille découpée, parfaitement dressée sur un pétiole mesurant jusqu’à 6 m et qui rappelle un tronc, donnant à la plante entière l’allure d’un arbre. Chaque 10 ans environ, elle produit une inflorescence gigantesque qui dégage une intense odeur de chair en décomposition, d’où le nom de fleur cadavre. Vous aurez deviné qu’elle attire, comme pollinisateur, les mouches à charogne. La floraison ne dure que trois jours, mais attire souvent les foules dans les jardins botaniques qui cultivent cette plante : tout le monde veut voir — et sentir! — le monstre!


Si vous cherchez un peu, vous trouverez d’autres plantes aux noms aussi épeurants : plante-araignée, géranium sanguin, maïs ‘Bloody Butcher’, griffe de sorcière et bien d’autres. Il y en aura sûrement assez pour en faire un montage macabre pour souligner l’Halloween!

 

Fleurs noires pour la fête de l’Halloween

Par défaut

Il me semble que l’Halloween, la fête des démons, des fantômes et des morts-vivants, est l’occasion parfaite pour découvrir les fleurs noires. Compte tenu de la nature lugubre de la fête, le noir, la plus morose de toutes les couleurs florales, serait certainement le bon choix si vous voulez transformer votre demeure en maison hantée pour la circonstance. Mais vous pouvez aussi avoir des fleurs noires dans vos plates-bandes et dans votre maison pendant presque toute l’année si vous savez lesquelles choisir.

Il faut admettre que la plupart des jardiniers sont plus portés sur les fleurs de couleur vive que sur les fleurs noires: des fleurs roses, jaunes, blanches, lavande, rouges, etc. Mais pas tout le monde. Certains jardiniers réactionnaires semblent aimer mieux des couleurs que les autres jardiniers dédaignent… notamment le noir. Si ce n’est pas tout le monde qui estime les fleurs noires, pour ceux à qui elles plaisent, ces fleurs de teinte sombre sont toujours un délice. Aussi, il faut admettre au moins qu’elles sont originales!

Votre amour des fleurs noires indique peut-être quelque chose sur votre personnalité. Ceux qui suivent la sous-culture gothique et rejettent les valeurs sociétales traditionnelles, par exemple, se régalent des couleurs foncées et noires. Certains anarchistes et artistes aussi. Et si vous êtes dans une dépression profonde et que vous tenez à y rester, les fleurs noires peuvent être exactement ce que vous recherchez pour exprimer votre humeur morne! Dans le langage des fleurs, le noir est associé avec la mort et la magie noire.

Pensez que cultiver des fleurs noires pourrait aussi être le moyen pour enfin intéresser ce petit-fils rebelle au jardinage!

Les fleurs noires ne sont pas vraiment noires

Bien sûr, il est presque impossible de trouver des fleurs parfaitement noires. La plupart des fleurs dites noires sont en fait d’une nuance très foncée de pourpre ou de rouge et apparaissent ainsi les jours ensoleillés et lumineux. Cependant, beaucoup peuvent sembler aussi sombres que la nuit par temps nuageux, ou en fin de journée, ou encore lorsqu’on les place en contraste avec des fleurs de tons plus clairs.

Des fleurs noires à découvrir

Voici quelques fleurs noires que vous pourrez cultiver chez vous pour mettre un peu de morosité dans votre vie!

Ancolie noire
(Aquilegia atrata et autres)

20171030G www.longfield-gardens.com.jpg

Aquilegia  x hybrida ‘Black Barlow’. Source: www.longfield-gardens.com

Il existe une ancolie sauvage noire, ou du moins, très foncée: l’ancolie noirâtre (Aquilegia atrata). C’est une vivace de culture facile qui produit, au début de l’été, une grande quantité de fleurs penchées pourpre très sombre munies, comme celles de toutes les ancolies, de curieux éperons courbés. De courte vie, comme toutes les ancolies, elle se maintiendra toutefois dans votre plate-bande en se ressemant. En croisement avec d’autres ancolies, cette espèce a donné d’autres ancolies à fleurs noires, notamment A. x hybrida ‘Black Barlow’, une variété très populaire à fleurs doubles. Une autre ancolie «noire» à essayer est A. viridiflora ‘Chocolate Soldier’, avec des fleurs très curieuses pourpre foncé avec des sépales verts contrastants. Attention! Les ancolies souffrent souvent d’une certaine défoliation causée par une infestation d’insectes après la floraison, mais comme elles en récupèrent bien, je suggère de ne pas vous en occuper. Plantez les ancolies au soleil ou à la mi-ombre dans tout sol de jardin bien drainé. La plupart des variétés cultivées sont rustiques en zone 3.

Arbre à papillons ‘Black Knight’
(Buddleia davidii ‘Black Knight’)

20171030M Ptelea, WC.jpg

Buddleia davidii ‘Black Knight’. Source: Ptelea, Wikimedia Commons

Il s’agit d’un grand arbuste aux branches arquées (il atteint facilement 3 m de hauteur et 5 m de diamètre si vous ne le taillez jamais) qui produit de nombreux épis de fleurs délicieusement parfumées pendant une bonne partie de l’été. La floraison est spectaculaire, surtout quand des hordes de papillons visitent ses fleurs, comme c’est habituellement le cas. Cet arbuste est de zone 7, donc de rusticité très limitée pour les jardiniers canadiens, mais bien assez solide pour la plupart des jardiniers européens. Il est quand même possible de le cultiver en zone 5 avec une excellente protection hivernale et en le taillant sévèrement au printemps, ce qui réduit toutefois ses dimensions et sa floraison. Certains jardiniers préfèrent cultiver cette plante comme annuelle quitte à la remplacer chaque printemps. Malheureusement, là où l’arbre aux papillons est rustique, il peut être envahissant à cause de l’abondance de semences qu’il produit et sa culture est illégale dans certaines régions. Il préfère le plein soleil et un sol bien drainé, voire sec.

Calla noire
(Zantedeschia cvs)

20171030F Odessa easytogrowbulbs.com.jpg

Zantedeschia ‘Odessa’. Source: easytogrowbulbs.com

Il y a en fait plusieurs callas «noires», comme ‘Black Star’, ‘Edge of Night’ et ‘Odessa’. La coloration si foncée de ces callas est d’autant plus surprenante que les callas (également appelés lis callas, bien qu’elles ne soient pas apparentées au lis) étaient jusqu’à récemment surtout réputées pour leurs grandes fleurs blanc pur! Mais les fleurs blanches d’antan ont été largement remplacées par des variétés naines aux fleurs plus étroitement tubulaires dans une vaste gamme de couleurs, y compris le rose, le jaune, l’orange, le rouge et le violet foncé (noir)! Cultivez les callas comme bulbes d’été que vous rentrerez à l’intérieur à l’automne dans tous les climats sauf les plus modérés. Zone 8.

Centaurée bleuet noire
(Centaurea cyanus ‘Black Boy’)

20171030E centaurea_cyanus_ball_black mullerseeds.com.jpg

Centaurea cyanus ‘Black Boy’. Source: mullerseeds.com

C’est une variété ancienne de centaurée bleuet, lancée en 1942. Les cultivars ‘Black Ball’ et ‘Black Magic’ sont similaires, sinon identiques. La centaurée bleuet est une plante annuelle à croissance rapide qui se transplante difficilement: mieux vaut la semer là où elle doit pousser, au plein soleil dans tout sol bien drainé. Là où elle est heureuse, elle se ressèmera spontanément et ainsi reviendra d’année en année.

Centaurée de montagne noire
(Centaurea montana ‘Black Sprite’)

20171030N lotosk.com.ua svetolyubivye-36.jpg

Centaurea montana ‘Black Sprite’. Source: lotosk.com.ua

Une version à fleurs noires (ou peut-être plutôt violet foncé) de la populaire centaurée de montagne à fleurs bleues trouvée dans tant de plates-bandes. Je la trouve particulièrement appropriée pour l’Halloween, car n’est-ce pas que la fleur ressemble à une araignée? Elle se ressème, mais les plantes issues de semences ne sont pas toujours fidèles au type: il faudrait alors éliminer les plantes à fleurs bleues qui apparaîtront, du moins, si vous voulez garder l’intégrité du cultivar. ‘Jordy’ est très similaire. Facile à cultiver dans un sol bien drainé. Floraison au début de l’été. Vivace. Zone 3

Dahlia noir
(Dahlia x pinnata cvs)

20171030I jparkers.co.uk.jpg

Dahlia x pinnata ‘Arabian Night’. Source: jparkers.co.uk

Il y a le roman Le dahlia noir qui a été transformé en un film, aussi appelé Le dahlia noir, tous deux basés sur un célèbre cas de meurtre hollywoodien en 1947, mais la plupart des dahlias noirs, c’est-à-dire des vraies fleurs, sont plus rouges que noirs. Pourtant, les dahliaphiles considèrent le très double ‘Arabian Night’ comme un dahlia noir, et d’autres (‘Black Embers’, ‘Black Jack’, ‘Black Satin’, ‘Karma Choc’, etc.) aussi sont très foncés. Personnellement, je trouve que ‘Black Orchid’, aux fleurs simples portant des pétales torsadés étroits, est encore plus foncé. Plantez les dahlias de toute couleur en pot ou en pleine terre au début de l’été, puis rentrez-les à l’intérieur à l’automne, entreposant leurs racines tubéreuses dans un endroit frais et sec pour l’hiver. Seulement dans les régions aux climats les plus doux (les zones 8 et plus) peut-on songer à les laisser en pleine terre toute l’année.

Géranium sombre
(Geranium phaeum)

20171030O TeunSpaans, WC.jpg

Geranium phaeum. Source: TeunSpaans, Wikimedia Commons

C’est un géranium vivace populaire qui fleurit abondamment au début de l’été, avec des fleurs penchées dont les pétales pourpre foncé sont retroussés vers l’arrière tandis que ses étamines et le style sont projetés vers l’avant. Les feuilles de nombreux cultivars, comme le populaire ‘Samobor’, sont tachées de brun pourpré. Il est facile à cultiver au plein soleil ou à la mi-ombre, mais il peut devenir un peu envahissant grâce à un auto-ensemencement assez agressif. Zone 3.

Hellébore noir
(Helleborus nigra et ses hybrides)

20171030J carolynsshadegardensdotcom.

Helleborus x hybridus ‘Onyx Odessy’. Source: carolynsshadegardensdotcom

Cette espèce des sous-bois à feuilles persistantes a des fleurs naturellement pourpre foncé. Est-il donc surprenant que certains cultivars spécialement sélectionnés soient encore plus noirs? C’est notamment le cas de ‘Black’, de ‘Black Diamond’, d‘Onyx Odessy’ et de ‘Slate’, pour n’en nommer que quelques-uns. Leur floraison est extrêmement précoce et commence aussi tôt qu’en janvier dans certaines régions au climat doux… mais pas avant le mois de mai au Québec. Un excellent choix pour le soleil ou l’ombre dans un sol uniformément humide. Vivace. Zone 4.

Hibiscus noir
(Hibiscus rosa-sinensis ‘Black Dragon’)

20171030T logees.com.jpg

Hibiscus rosa-sinensis ‘Black Dragon’)

Les énormes fleurs de 20 cm aux marges ondulées et de couleur si foncée ne peuvent faire autrement que de nous impressionner. Par contre, même si certains sites Web et catalogues modifient la coloration de son image pour le rendre plus noir et donc plus impressionnant, il faut admettre que l’hibiscus ‘Black Dragon’, même s’il s’agit de l’hibiscus le plus noir jamais vu, est plutôt rouge foncé ou bordeaux et n’est pas à la hauteur de la plupart des fleurs noires présentées ici. Il faut toutefois admettre que c’est une excellente et originale plante d’intérieur ou, pour les régions tropicales et subtropicales (zones 9 et plus), de jardin. De port compact, se ramifiant naturellement, ‘Black Dragon’ peut fleurir toute l’année. L’American Hibiscus Society l’a nommé hibiscus de l’année 2005. Plein soleil, sol riche et moyennement humide. D’autres hibiscus sont très foncés aussi, notamment ‘Black Rainbow’ et ‘Black Magic’.

Hoya noir
(Hoya ciliata)

20171030K burbnursery.blogspot.ca.jpg

Hoya ciliata. Source: burbnursery.blogspot.ca

Il s’agit d’une grimpante à feuilles duveteuses aux fleurs étoilées marron foncé avec une couronne jaune au centre. On dit qu’ils sentent les cacahuètes! Je souligne l’«on-dit», car j’ai tué cette plante deux fois avant même de la voir fleurir. Ce n’est certainement pas la fleur de porcelaine (Hoya carnosa) de votre grand-mère, solide comme le roc, mais plutôt une plante d’intérieur plus délicate, nécessitant une humidité élevée et un arrosage attentif en tout temps. Zone 10.

Iris noir
(Iris chrysographes)

20171030P jparkers.co.uk.jpg

Iris chrysographes ‘Black Form’. Source: jparkers.co.uk

Ce petit iris svelte porte des fleurs naturellement noires… eh bien, presque. Dans la nature, elles varient de violet rougeâtre au pourpre très sombre. N’empêche que cet iris s’est approprié le nom commun d’iris noir. Plusieurs cultivars sont plus sombres que l’espèce, dont ‘Black Form’, ‘Black Beauty’, ‘Black Knight’ et ‘Kew Black’. Il existe d’autres iris naturellement noirs, dont I. nigricans, I. atrofusca et I. atropurpurea, mais ils sont rarement cultivés. Plein soleil ou mi-ombre dans un sol riche et bien drainé. Zone 4.

Iris des jardins noir
(Iris x germanica cvs)

20171030E 'Study in Black' Bakker.com.jpg

Iris x germanica ‘Study in Black’. Source: Bakker.com

Si l’iris noir (I. chrysographes) est petit et svelte, l’iris des jardins est une plante plus massive avec des fleurs beaucoup plus grosses et des tépales très larges. Il existe de nombreux cultivars à fleurs noires et elles sont généralement très noires! C’est une plante vivace robuste et, si vous pouvez empêcher le perceur de l’iris de trouer ses rhizomes, elle fleurit de façon spectaculaire à la fin du printemps et au début de l’été. Sur la longue liste de cultivars à fleurs noires, il y a ‘All Night Long’, ‘Before the Storm’, ‘Black is Black’, ‘Midnight Oil’, ‘Raven Girl’ et ‘Study in Black’. Plein soleil ou ombre légère dans un sol bien drainé. Zone 3.

Jacinthe noire
(Hyacinthus orientalis ‘Midnight Mystic’)

20171030L vanmeuwen.com.jpg

Hyacinthus orientalis ‘Midnight Mystic’. Source: vanmeuwen.com

Ce cultivar est d’introduction assez récente (2007), mais quand même assez facile à trouver dans les catalogues de bulbes sinon en magasin. Et il est maintenant vendu à des prix réguliers: les trois premiers bulbes vendus se sont échangés pour près de 300 000 $ US! Ses fleurs étoilées portées densément sur une tige courte, mais épaisse, sont très foncées, presque noires, mais peut-être cette couleur sombre est compensée par un parfum capiteux et délicieux. ‘Dark Dimension’, un hybride d’introduction encore plus récente, est très similaire. Plein soleil à mi-ombre dans un sol bien drainé. Zone 4.

Lis noir
(Lilium cvs)

20171030Q amazon.com.jpg

Lilium ‘Midnight Mystery’. Source: amazon.com

C’est surtout parmi les lis asiatiques qu’on trouve les «lis noirs», soit ceux à fleurs pourpre très foncé qui paraissent bien noires sous un éclairage approprié. Voici quelques exemples: ‘Black Charm’, ‘Dimension’, ‘Landini’ et ‘Midnight Mystery’. Ce sont des bulbes assez rustiques (zone 4) et assez faciles à cultiver… du moins, là où le criocère du lis ne sévit pas. Lilium martagon cattaniae, avec beaucoup de petites fleurs en forme de turban, est un autre lis violet foncé. De plus, il est plus rustique encore que les lis asiatiques (zone 3). Plantez les lis en plein soleil ou à la mi-ombre dans un sol riche et bien drainé.

Œillet des poètes noir
(Dianthus barbatus ‘Nigrescens’)

20171030KKK sampleseeds.com .jpg

Dianthus barbatus ‘Sooty’ Source: sampleseeds.com

Il y a plusieurs œillets des poètes de pourpre foncé à presque noirs, apparemment tous dérivés de ‘Nigrescens’, une variété très ancienne, et tous ont des feuilles violacées et un doux parfum. Parmi ces cultivars, il y a ‘Sooty’ et ‘Black Adder’ qui se ressemblent comme deux gouttes d’eau. Les œillets de poète sont généralement bisannuels ou, du moins, des vivaces de courte vie, mais ils peuvent survivre dans nos plates-bandes pendant des décennies en s’auto-ensemençant. Zone 3.

Orchidée noire
(Fredclarkeara After Dark et autres)

20171030S orhideya-internet-magazin.flo.comfredclarkeara-after-dark-svo-black-pearl-foto-4576.jpg

Fredclarkeara After Dark ‘SVO Black Pearl’. Source: orhideya-internet-magazin.flo.com

Il y a plusieurs prétendants au titre de l’orchidée la plus noire et là, je ne fais pas référence aux orchidées qui sont teintes artificiellement. Toutefois, la plupart des orchidophiles vous diront que l’orchidée hybride aux fleurs les plus noires est l’un des clones de Fredclarkeara After Dark, une petite orchidée très parfumée issue d’un croisement entre les genres Catasetum, Clowesia et Monmordes. Elle peut fleurir plusieurs fois par année et n’est pas difficile à cultiver non plus… du moins, pas une fois que vous avez compris qu’elle doit passer par une période prolongée de sécheresse quand elle commence à laisser choir ses feuilles. Il y a aussi quelques espèces d’orchidées aux fleurs relativement noires, mais Dracula vampira, avec ses trois larges sépales assez noirs ressemblant à des ailes de chauve-souris, a certainement le nom le plus évocateur! Zone 10.


Ce texte a-t-il éveillé votre intérêt pour les fleurs noires? En voici la suite!