Categories

Recherche

Une nouvelle flèche pour les conifères étêtés

Par Larry Hodgson Il arrive parfois que, suite à un accident quelconque (ou à une taille mal avisée), un conifère au port pyramidal comme un sapin (Abies), une épinette/épicéa (Picea), un pin (Pinus) ou un mélèze (Larix), perde sa flèche, soit sa branche terminale verticale. Or, sa symétrie est alors en jeu, car c’est la dominance de la flèche qui donne à l’arbre son port étagé si symétrique.  Heureusement qu’on peut lui en donner une autre. Et il y a deux façons pour ce faire. Dans la première technique, commencez par laisser l’arbre repousser de lui-même. Normalement, comme la plupart des conifères à développement étagé produisent de nouvelles pousses seulement au printemps, il faudra attendre au printemps prochain. Typiquement, le conifère produira alors non pas une seule flèche, mais deux ou plus. Or, si l’arbre a une double ou triple tête, au revoir la symétrie! Ou parfois ce sont des branches secondaires près du sommet qui commencent à pousser à... Lire la suite >

Les plantes grimpantes aiment grimper

Que les plantes grimpantes aiment grimper peut sembler une évidence, mais croyez-moi, cela n’est pas toujours bien compris. Voyez-vous, les jardiniers aiment cultiver des plantes grimpantes (plantes qui escaladent les arbres, les treillis, les murs et autres supports dressés) dans des paniers suspendus, avec leurs tiges qui pendent vers le bas. C’est surtout le cas pour les plantes d’intérieur et de patio… et c’est vrai qu’elles ont certainement l’air assez jolies cultivées de cette façon… mais elles n’apprécient pas ce traitement. Beaucoup de grimpantes commencent à produire des feuilles de plus en plus petites quand elles retombent. Et plus elles retombent, plus des feuilles sont petites. C’est notamment le cas de la plupart des aracées, y compris les philodendrons, les monsteras, les syngoniums et les pothos, et de nombreux Cissus aussi. Parfois, quand elles retombent sur une très grande longueur, elles cessent complètement de produire des feuilles et tout ce qui reste est une tige verte qui s’allonge. Chez d’autres... Lire la suite >

Une nouvelle flèche pour les conifères étêtés

Il arrive parfois que, suite à un accident quelconque (ou à une taille mal avisée) un conifère au port pyramidal, comme un sapin (Abies), une épinette (Picea), un pin (Pinus) ou mélèze (Larix), perde sa flèche, soit sa branche terminale verticale. Or sa symétrie est alors en jeu, car c’est la dominance de la flèche qui donne à l’arbre son port étagé si symétrique. Heureusement qu’on peut lui en donner une autre. Et il y a deux façons pour ce faire. La première technique consiste à laisser l’arbre repousser de lui-même. Normalement, comme la plupart des conifères à développement étagé produisent de nouvelles pousses seulement au printemps, il faudra attendre au printemps prochain. Typiquement, le conifère produira alors non pas une seule flèche terminale, mais deux ou plus. Or si l’arbre à un double ou triple tête, bye-bye symétrie. Ou parfois ce sont des branches secondaires près du sommet qui commencent à pousser à la verticale et qui donc deviendront des... Lire la suite >