Catégories

Recherche

Déjà des semis à faire en janvier?

La nouvelle année vient à peine de commencer, mais il est déjà temps de semer certaines graines à l’intérieur. On ne sème si tôt qu’un groupe très limité de plantes particulièrement lentes à arriver à une taille de repiquage raisonnable, car autrement en janvier il est beaucoup trop tôt pour faire des semences. On les fera plutôt en mars ou en avril, même en mai. Il faut toutefois environ quatre à cinq mois de culture à l’intérieur pour les sept plantes suivantes, donc il est temps de sérieusement penser à les semer en janvier ou, au plus tard, au début de février. Agastache (Agastache foeniculum) Bégonia tubéreux (Begonia × tuberhybrida) Datura (Datura metel) Linaire à feuilles d’origan (Chaenorrhinum origanifolium, syn. glaerosum) Lisianthus (Eustoma grandiflora) Dracéna des jardins (Cordyline australis, syn. indivisa) Kniphofia ou tritome (Kniphofia ) Semis hâtifs: tout un défi! Démarrer des semences en janvier dans les régions septentrionales de l’hémisphère Nord n’est pas si simple. Les jours sont... Lire la suite >

2016: L’année du delphinium

Chaque année le National Garden Bureau déclare une «année de» que met en vedette quatre plantes: un légume, une annuelle, une vivace, et, en 2016 pour la première fois un bulbe. Regardons aujourd’hui la vivace de l’année, le delphinium. Voici les articles sur le légume de l’année, la carotte, et sur l’annuelle de l’année, le bégonia. Je traiterai du dernier lauréat dans un blogue subséquent. Portait de famille Le genre Delphinium comprend environ 300 espèces de vivaces, de bisannuelles et d’annuelles, presque toutes de l’hémisphère nord, et appartient à la famille des Renonculacées (famille du bouton d’or). Le genre est très proche des aconits (Aconitum spp.) et partagent avec eux des feuilles palmées fortement découpées. À la différence des aconits, cependant, les delphiniums portent un éperon rempli de nectar derrière la fleur, ce qui lui a mérité le nom commun pied-d’alouette, car la patte de l’alouette porte un éperon semblable. Les Grecs voyaient, dans la forme du bouton floral oblong muni d’un long éperon une similitude... Lire la suite >

Les vivaces ne sont pas toujours éternelles

Si vous arrachez vos annuelles parce qu’elles ne fleurissent qu’une seule fois et que vous les remplacez par des vivaces parce qu’elles vivent éternellement, vous vous trompez. Les vivaces vivent plus longtemps que les annuelles (un an) et les bisannuelles (2 ans), c’est certain, mais pas toujours de beaucoup. Certaines vivaces ne vivent que 2 ou 3 ans, d’autres le double, d’autres encore un peu plus. Très peu seront encore là dans 40 ans! Si j’avais à estimer la longévité moyenne d’une vivace, j’aurais dit 7 à 8 ans. C’est beaucoup mieux qu’une annuelle, mais il faut quand même prêt à remplacer une vivace de temps à autre: pour la plupart, elles ne sont pas aussi d’une aussi grande longévité que les plantes ligneuses (arbres, arbustes et conifères). Vivaces de courte vie Il y a notamment un groupe de vivaces que les jardiniers appellent vivaces de courte vie. Ce ne sont pas exactement des bisannuelles, car ces dernières ne fleurissent... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!