Quand semer les légumes et les herbes aromatiques?

Par défaut
20180207 clipart-library.com, moziru.com & www.clipartfinders.com .jpg

On sait qu’il faut semer ses légumes et herbes aromatiques, mais quand? Source: lipart-library.com, moziru.com & http://www.clipartfinders.com

Que la vie serait facile pour les jardiniers s’il n’y avait qu’une seule date pour faire les semis de toutes leurs plantes comestibles. Le 15 avril, par exemple, serait la date à laquelle tous les jardiniers, partout dans le monde, devraient semer les tomates, poireaux, haricots, etc., tous en même temps.

Mais ce n’est pas le cas. Certains légumes et herbes aromatiques ont besoin de plusieurs semaines de culture à la chaleur de la maison avant d’être prêts pour le jardin, d’autres ont besoin de seulement quelques semaines et d’autres encore préfèrent un semis en pleine terre. Et la bonne date pour les semis varie aussi selon votre climat: le gel quitte plus rapidement les climats plus doux, souvent aussi tôt que mars, alors que les jardiniers en climat froid craignent parfois encore le gel au début de juin.

Voici un tableau qui présente les dates appropriées pour les semis de légumes et d’herbes aromatiques, peu importe vos conditions locales, en se basant sur la date à laquelle vous pensez pouvoir les repiquer au jardin.

Notez qu’il ne s’agit pas de la date moyenne du dernier gel pour votre région, car, par définition, une telle moyenne veut dire que, la moitié du temps, il y aura du gel après cette date, mais plutôt d’une date, probablement environ 10 à 14 jours plus tard, quand le sol est bien réchauffé et qu’il n’y a presque aucun risque résiduel de gel.

Par exemple, dans ma ville (Québec), la «date du dernier gel» est le 1er juin, mais j’utilise habituellement le 10 juin comme date sécuritaire pour repiquer en pleine terre des semis fragiles au froid.

20180207 Calcul frost date.jpg

Soustrayez le nombre de semaines de culture à l’intérieur de la date de repiquage pour trouver la date recommandée pour le semis intérieur.

Donc, il suffit de calculer votre date de repiquage et d’en soustraire le nombre de semaines de culture à l’intérieur pour chaque variété qui vous intéresse dans la liste suivante.

Par exemple, si votre date de repiquage est le 15 mai et que vous voulez semer du brocoli qui, d’après le tableau, nécessite 8 semaines de culture à l’intérieur, la date du semis intérieur serait le 15 mars (15 mai – 8 semaines) dans votre localité. Par contre, votre cousine Bette qui vit dans une autre ville où la date de repiquage est le 1er juin devrait démarrer ses semis de brocoli le 1er avril.

C’est si facile!

Calendrier de semis pour les légumes et les herbes aromatiques

La liste ci-dessous indique le nombre de semaines de culture à l’intérieur recommandé pour plus de 80 légumes et aromates.

  1. Amarante (Amaranthus caudatus, A. cruentus et A. hypocondiacus) 4 semaines
  2. Aneth (Anethum graveolens) 6 semaines
  3. Angélique (Angelica archangelica) 8 semaines
  4. Anis (Pimpinella anisum) 8 semaines
  5. Arachide (Arachis hypogaea) 6 semaines
  6. Artichaut (Cynara cardunculus) 10 semaines
  7. Asperge (Asparagus officinalis) 8 semaines
  8. Aubergine (Solanum melongena) 8 semaines
  9. Basilic (Ocimum basilicum) 4 semaines
  10. Bette à carde (Beta vulgaris groupe Flavescens) en pleine terre
  11. Betterave (Beta vulgaris groupe Conditiva) en pleine terre
  12. Blé d’Inde (Zea mays) en pleine terre
  13. Bourrache (Borago officinalis) 8 semaines
  14. Brocoli (Brassica oleracea italica) 8 semaines
  15. Camomille allemande (Matricaria chamomilla, syn. Matricaria recutita) 6 semaines
  16. Camomille romaine (Chamaemelum nobile, syn. Anthemis nobile) 8 semaines
  17. Cantaloup (Cucumis melo) 3 semaines
  18. Cardon (Cynara cardunculus) 10 semaines
  19. Carotte (Daucus carota) en pleine terre
  20. Céleri (Apium graveolens) 8 semaines
  21. Cerfeuil (Anthriscus cerefolium) 6 semaines
  22. Cerise de terre (Physalis pruinosa) 8 semaines
  23. Chicorée (Chichorium intybus) 4 semaines
  24. Chou chinois (Brassica rapa pekinensis) en pleine terre
  25. Chou de Bruxelles (Brassica oleracea gemmifera) 4 semaines
  26. Chou frisé (Brassica oleracea acephala) 6 semaines
  27. Chou pommé (Brassica oleracea capitata) 5 semaines
  28. Chou-fleur (Brassica oleracea botrytis) 8 semaines
  29. Chou-rave (Brassica oleracea gongylodes) 4 semaines ou en pleine terre
  30. Ciboule de Chine (Allium tuberosum) 4 semaines
  31. Ciboulette (Allium schoenoprasum) 4 semaines
  32. Ciboulette ail (Allium tuberosum) 4 semaines
  33. Cilantro (Coriandrum sativum) 5 semaines ou en pleine terre
  34. Citrouille (Cucurbita pepo et autres) 3 semaines ou en pleine terre
  35. Concombre (Cucumis sativus) 2 semaines ou en pleine terre
  36. Coriandre (Coriandrum sativum) 5 semaines ou en pleine terre
  37. Courge, courgette (Cucurbita pepo et autres) 3 semaines ou en pleine terre
  38. Échalote française (Allium cepa aggregatum) 8 semaines
  39. Endive (Chichorium endivia) 6 semaines
  40. Épinard (Spinacia oleracea) 4 semaines ou en pleine terre
  41. Épinard de Nouvelle-Zélande (Tetragona expansa) 3 semaines
  42. Fenouil (Foeniculum vulgare) 4 semaines
  43. Fève des marais (Vicia fava) en pleine terre
  44. Gombo (Abelmochus esculentus) 8 semaines
  45. Gourgane (Vicia fava) en pleine terre
  46. Haricot à rames (Phaseolus vulgaris et P. coccineus) 2 semaines ou en pleine terre
  47. Haricot nain (Phaseolus vulgaris humilis) en pleine terre
  48. Hyssope (Hyssopus officinalis) 8 semaines
  49. Kale (Brassica oleracea acephala) 6 semaines
  50. Laitue (Lactuca sativus) 4 semaines ou en pleine terre
  51. Lavande (Lavandula angustifolia) 14 semaines
  52. Lentille (Lens culinaris) en pleine terre
  53. Maïs (Zea mays) en pleine terre
  54. Marjolaine (Origanum majorana, syn. O. hortensis) 6 semaines
  55. Matricaire (Matricaria chamomilla, syn. Matricaria recutita) 6 semaines
  56. Mélisse (Melissa officinalis) 10 semaines
  57. Melon (Cucumis melo) 3 semaines
  58. Melon d’eau (Citrullus lanatus) 3 semaines
  59. Menthe (Mentha spp.) 8 semaines
  60. Mizuna (Brassica juncea japonica) 4 semaines
  61. Navet (Brassica rapa rapifera) en pleine terre
  62. Oignon (Allium cepa) 8 semaines
  63. Okra (Abelmochus esculentus) 8 semaines
  64. Origan (Origanum vulgare) 6 semaines
  65. Panais (Pastinaca sativa) en pleine terre
  66. Pastèque (Citrullus lanatus) 3 semaines
  67. Persil (Petroselinum crispum) 6 semaines
  68. Piment (Capsicum annuum et autres) 9 semaines
  69. Poireau (Allium porrum) 12 semaines
  70. Poirée (Beta vulgaris Groupe Flavescens) en pleine terre
  71. Pois (Pisum sativum) en pleine terre
  72. Poivron (Capsicum annuum et autres) 9 semaines
  73. Pourpier potager (Porulaca oleracea) 6 semaines
  74. Quinoa (Chenopodium quinoa) en pleine terre
  75. Radicchio (Chichorium intybus) 4 semaines
  76. Radis (Raphanus sativus) en pleine terre
  77. Romarin (Rosmarinus officinalis) 6 semaines
  78. Sarriette commune ou sarriette d’été (Satureja hortensis) 4 semaines
  79. Sauge officinale (Salvia officinalis) 8 semaines
  80. Scarole (Chichorium endivia) 6 semaines
  81. Tanaisie (Tanacetum vulgare) 8 semaines
  82. Tétragone (Tetragona expansa) 3 semaines
  83. Thym (Thymus vulgaris et autres) 8 semaines
  84. Tomate (Solanum lycopersicon) 6 semaines
  85. Tomatille (Physalis ixocarpa et P. philadelphica) 6 semaines20180207 clipart-library.com, moziru.com & www.clipartfinders.com
Publicités

Courges d’été, courges d’hiver

Par défaut
20170310A.jpg

Courges d’été. Source: Tim Sackton, Wikimedia Commons

Pendant que vous choisissez les semences de courge pour votre jardin estival, rappelez-vous qu’il y a deux groupes distincts qui sont utilisés différemment en cuisine: les courges d’été et les courges d’hiver. Il vous faudrait sans doute un sachet de chaque type pour rencontrer vos besoins.

Les courges d’été et la plupart des courges d’hiver sont toutefois dérivées du même légume, Cucurbita pepo. La différence est tout simplement qu’on mange les courges d’été avant qu’elles n’atteignent leur pleine maturité, quand leur pelure n’est encore qu’un épiderme mince et que les graines sont peu développées. On récolte les courges d’été régulièrement, pendant une bonne partie de l’été.

La courgette (zucchini) et le pâtisson sont les mieux connus des courges d’été.

20170310B.jpg

La citrouille est la  plus connue des courges d’hiver.

Les courges d’hiver portent ce nom non pas parce qu’on les cultive pendant l’hiver (au contraire, on les sème à la fin du printemps en même temps que les courges d’été), mais plutôt parce qu’elles se conservent bien au moins une partie de l’hiver. On attend que leur fruit soit pleinement mûr, vers la fin de l’été ou à l’automne, avant de les récolter. Leur écorce est alors plus épaisse, l’épiderme est dur et les graines (aussi comestibles!) sont à leur pleine taille.

La citrouille et la courge spaghetti sont plus connues des courges d’hiver C. pepo.

20170310C.jpg

Courge butternut

Il existe aussi des courges d’hiver parmi les espèces C. moschata (courge musquée, courge butternut, etc.) et C. maxima (potimarron, giraumon et courge Hubbard).20170310A

 

Récoltez les courges d’été à mesure

Par défaut

20160713A.JPGLes courges d’été, comme la courgette (zucchini) et le pâtisson, produisent une quantité exceptionnelle de fruits, assez pour partager avec tout le voisinage… ou mieux encore, pour donner aux banques alimentaires! Mais il faut récolter aux 3 ou 4 jours pour maintenir la production: dès que certains fruits sur le plant commencent à mûrir, la production cessera.

De toute façon, si vous le laissez trop mûrir, les graines commenceront à se former et leur goût deviendra pâteux.

C’est donc un contraste total avec les courges d’hiver, comme les citrouilles, les courges spaghetti et les buttercup, qu’on laisse pleinement mûrir et qu’on récolte alors à l’automne

La bonne taille pour récolter

20160713B.jpg

Diverses courges d’été.

On se fie surtout à la taille du fruit pour savoir quand faire la récolte. Habituellement on récolte les courgettes longues (zucchinis) et les courges à cou droit ou à cou tors quand elles ont 15 à 18 cm de longueur (20 cm au maximum), les courgettes rondes quand elles sont 7 à 10 cm de diamètre et les pâtissons à 5 à 8 cm de diamètre.

Vous pouvez récolter en cassant le fruit à sa base avec un mouvement latéral tout en tordant un peu ou encore en coupant le pédoncule avec un couteau. Portez des gants: certaines courges ont des tiges assez piquantes pour vous égratigner.

Bonne récolte!