Catégories

Recherche

Le compost… si indispensable au jardin

À moins que vous ne cultiviez que des cactus ? dommage tout de même ?, vous avez tout intérêt à utiliser le compost partout au jardin. Et pour cause, les effets positifs du compost sur le sol et les plantes sont nombreux. De fait, le compost : Utiliser du compost domestique ou du compost commercial Bien sûr, je ne saurais trop insister sur les avantages « éconologiques » de faire votre propre compost si vous en avez la possibilité. Voir se transformer sous nos yeux des déchets en un véritable or brun demeure une activité enrichissante à tous points de vue. De plus, c’est la meilleure façon de contrôler la qualité du produit final. Mais si ce n’est pas possible, ne lésinez surtout pas sur la qualité d’un compost commercial.  Le compost au potager Savez-vous que certaines plantes légumières sont très friandes en compost, alors que d’autres n’en profitent pas vraiment. Avant toute chose, il est sage de classer les plantes légumières selon leurs... Lire la suite >

Compost

Photo: www.thisoldhouse.com par Terrance Keller Chaque année, lorsque je tourne mon compost, je pense à ma mère, Mary Frances, qui est décédée il y a quatre ans à l’âge de presque 99 ans. Mom a grandi sur une ferme en Saskatchewan pendant les sales années 1930. De ce fait, elle savait économiser et tout utiliser. Elle et moi, et le compost, sommes liés de façon curieusement spirituelle. Chaque automne, elle circulait dans le voisinage à Régina pour ramasser les feuilles que les voisins avaient mises à la poubelle. Pendant un moment, je faisais ces rondes aussi. Tout restant de légumes se retrouvait dans le compost. Dans le plus froid de l’hiver, on voyait le vapeur monter du tas, et je m’amusais à y mettre mes mains, la chaleur les réchauffant un peu. Un de mes premiers souvenirs de la mèche courte de ma mère concernait la ville qui avait ramassé son tas de compost en pensant que c’étaient des déchets. Parlons-en de la chaleur!... Lire la suite >

Nourrissez la microflore et la microfaune de votre sol en priorité et la plante va vous remercier au centuple

Je reçois souvent des messages fort intéressants des lecteurs de mon blogue. En voici un que j’air reçu suite au blogue intitulé Engrais ou compost et qui mérite d’être largement partagé. J’aurais aimé que vous disiez à vos lecteurs et lectrices que les plantes (toutes les plantes y compris les arbres) se nourrissent à 90% des éléments contenus dans l’air! – CO2 + H2O (photosynthèse) = C6-H12-O6 (sucre) + O2 (qu’on respire !) – et que seulement 10 % des nutriments au maximum proviennent des microéléments du sol. Ils seront surpris de constater que les composts servent à nourrir les microorganismes (champignons, bactéries) du sol, et non pas la plante elle-même! Nourrir le sol est plus payant que nourrir la plante synthétiquement avec l’ajout d’engrais et qu’à la longue (vous avez raison) si l’on ne nourrit pas le sol, il faudra toujours apporter de plus en plus de nutriments chimiques pour obtenir un rendement équivalent sinon diminué. Amitié, Yvon Beaulieu... Lire la suite >

Le compostage: pas si sorcier!

Avec la saison qui avance, il est temps de penser au compostage. Et ce n’est pas très compliqué: toute matière organique se décomposera si elle est exposée à un peu d’humidité et de chaleur, que ce soit dans un bac, dans un tas ou tout simplement étendue à travers les plantes du jardin (compostage en surface). Il se trouve toutefois que les matières organiques se décomposent plus rapidement quand il y a environ la même quantité de matières brunes, riches en carbone, et matières vertes, riches en azote (mais qui ne sont pas nécessairement de couleur verte!). Donc il est utile de savoir, quand on ajoute un produit au compost, s’il est «brun» ou «vert» de façon à rajouter son complément. Matières brunes feuilles mortes; plantes mortes; terreaux usagés (plantes d’intérieur, jardins en contenant, etc.); tourbe (peat moss); copeaux et sciure de bois (en petites quantités); brindilles; aiguilles de pin; noyaux; écales de noix; cendres de foyer (en quantités limitées);... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!