Categories

Recherche

Un arbre blessé ne guérit pas vraiment

Par Larry Hodgson Quand un arbre souffre d’une blessure quelconque, habituellement la plaie se recouvre d’écorce fraîche et on le croit alors guéri. Après tout, quand un être humain se blesse, de nouvelles cellules se forment qui remplacent les cellules mortes et la récupération est totale.  Mais ce n’est pas le cas chez les arbres. La blessure se referme, c’est vrai, mais sous cette nouvelle couche d’écorce, les cellules endommagées meurent et ne sont pas remplacées. À la place, quand tout va bien, les cellules autour de la blessure émettent des produits chimiques, produits conçus pour prévenir la pourriture, et de nouvelles cellules recouvrent la blessure.  La plaie n’est pas guérie, toutefois: elle est tout simplement isolée. On appelle cela le «compartimentage»: l’arbre «isole» les cellules mortes sujettes aux infestations. Mais cette blessure demeurera un point faible pour le reste de la vie de l’arbre et il y aura toujours un risque d’infestation (notamment par la pourriture), même des décennies... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!