Catégories

Recherche

Comment prévenir la mouche de la carotte

Les asticots de la mouche de la carotte creusent des galeries dans les racines des carottes. Photo: gardening.which.co.uk La mouche de la carotte (Chamaepsila rosae, anciennement Psila rosae) embête bien des jardiniers. La larve de cet insecte, qu’on appelle le ver de la carotte, mais qui est plutôt un asticot, perce de belles galeries dans les racines des carottes (Daucus carota), provoquant la pourriture et les rendant inutilisables. Mais il y a moyen de prévenir son attaque. Notez que cet insecte s’attaque aussi à d’autres ombellifères, comme le céleri, le persil et le panais, et que vous pouvez appliquer la plupart des techniques présentées ici pour les protéger aussi. On gagne à retarder le semis Premièrement, vous pouvez tout simplement retarder le semis. La première génération de la mouche de la carotte sort tôt, dès la mi-mai, et ces mouches pondent rapidement leurs œufs dans le sol près des semis de carotte qu’elles trouvent. Au début, les jeunes larves se nourrissent des... Lire la suite >

Passer une année pour contrôler la mouche de la carotte

Parfois, la façon la plus simple pour se débarrasser de la mouche de la carotte (Psila rosae) est de cesser la culture des carottes (et d’autres plantes pouvant l’héberger comme le panais, le céleri, le céleri-rave et l’aneth) pendant un an. C’est que, une fois que la mouche de la carotte a trouvé votre jardin, elle reviendra encore et encore… parce que vous la nourrissez. Si vous cessez de l’alimenter, elle mourra. Voici la situation. Cet insecte passe l’hiver sous le sol sous forme de pupes et les adultes en émergent à la fin du printemps. Ils commencent aussitôt à pondre leurs œufs dans le sol près des carottes et des plantes apparentées (famille des Apiacées). Les larves (de petits asticots sveltes) descendent dans le sol et commencent à creuser des tunnels dans vos carottes. Les tunnels s’infectent et noircissent et, quand vous arrachez les carottes, leur racine n’est plus récupérable. Puis, le cycle recommence au printemps suivant. (Il y... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!