Catégories

Recherche

Des hémérocalles qui fleurissent à l’automne

Par Julie Boudreau C’est une plante facile. Tout le monde l’aime! On trouve des plants d’hémérocalles (Hemerocallis spp.) dans presque tous les jardins! Ces belles plantes au feuillage élancé donnent le meilleur d’elles-mêmes en plein cœur de l’été et la floraison, assez spectaculaire, peut durer jusqu’à 6 semaines! Après, c’est le calme plat. Enfin, pour la plupart des hémérocalles. Eh oui, certaines hémérocalles sont capables d’étirer le spectacle bien au-delà du mois d’août. Je me suis donc intéressée à ces variétés qui nous donnent encore quelques fleurs, parfois jusqu’aux premières neiges. Bien sûr, tout le monde connaît la championne des championnes, l’hémérocalle ‘Stella de Oro’. Cette hémérocalle de petite taille, qui fleurit bien avant les autres et qui nous offre des fleurs jusqu’en octobre. Mais il existe des centaines de variétés d’hémérocalles qui continuent à émettre des hampes florales, parfois jusqu’aux neiges. Les floraisons tardives, ignorées des hybrideurs Chaque année, ce sont des dizaines de nouvelles variétés d’hémérocalles qui font... Lire la suite >

Ma «Prescri-Jardin» d’automne

C’est un réflexe naturel pour certains, et un rituel pour d’autres, de planifier une ou deux visites de jardins durant l’été. Cela va de soi! Il fait beau, tout est en fleur et c’est le temps des vacances! On a le temps pour errer, se balader et se laisser imprégner par la beauté des fleurs et des feuillages. Visiter un jardin fait du bien, dans tous les sens du terme. C’est bon pour la santé physique, bon pour la santé mentale et bon pour le moral. Cela a largement été démontré et mis à l’avant-plan dans l’actualité ce printemps avec le lancement de Prescri-Nature. Inspiré du programme national PaRx qui a vu le jour en Colombie-Britannique en 2020, Prescri-Nature reconnaît le rôle actif des professionnels de la santé dans la promotion de saines habitudes de vie, incluant les bienfaits d’un contact régulier avec la nature. En des mots plus simples, les médecins prescrivent maintenant des promenades en nature pour guérir... Lire la suite >

Enlever les feuilles d’automne de votre pelouse

Quand j’étais enfant il y a plus de 50 ans, il n’y avait qu’une seule façon de ramasser les feuilles mortes qui couvraient notre pelouse à l’automne: avec un balai à feuilles en acier. C’était une affaire de famille. Papa ratisserait les feuilles en gros tas, les enfants sautaient dans ces tas, éparpillant les feuilles, et papa les ratisserait à nouveau. Ensuite, nous brulions le tout. Ouais, directement sur la pelouse! Je me souviens à quel point mon père semblait fier de sa famille sale et poussiéreuse et du projet sur lequel ils travaillaient ensemble. Et nous n’étions pas les seuls! Tout le quartier sentait le feuillage brûlé pendant des semaines. Pas de feux, nouveaux râteaux Eh bien, les temps ont changé. Vous ne pouvez plus brûler les feuilles. Cela pollue l’air, agace les voisins et constitue même un danger d’incendie pour les champs, les forêts et les maisons. Il y a encore quelques personnes qui continuent à le faire, mais c’est... Lire la suite >

L’automne est là où vous le trouvez

Vous faites peut-être partie de ceux qui vivent sur la côte est d’Amérique du Nord et qui n’ont donc pas besoin de faire le pèlerinage pour y voir les légendaires couleurs d’automne. Mais en Alaska, vous n’avez pas besoin d’aller loin pour voir de beaux feuillages non plus, peu importe où vous voyagez. Une question d’étages Ma perspective de la forêt boréale est de suivre le modèle développé pour la forêt tropicale (voir l’illustration). Commencez par le sol de la forêt, puis regardez la couche d’arbustes (le sous-étage). Vient ensuite la canopée. Et enfin la strate émergente, qui pousse plus haut que les autres arbres. Pour nous, elle se limite au peuplier baumier de l’Ouest, Populus trichocarpa. Beaucoup de mes concitoyens ne l’aiment peut-être pas à cause de son «coton» désordonné, fixé aux semences. Cela leur permet d’être emportés partout par la moindre brise et d’atterrir partout après sa floraison printanière. Heureusement, sa belle couleur d’automne dorée et son port attrayant... Lire la suite >

Découvrez les splendeurs de l’automne… en pépinière

De plus en plus de jardiniers de climat tempéré découvrent que la saison de floraison au jardin ne se termine pas avec la fête du Travail. En effet, avec une planification appropriée, on peut fleurir nos aménagements tout l’automne jusqu’à ce que la neige tombe. Et si vous doutez de ma parole, allez voir.  Mais aller voir où ?   Mais allez dans une pépinière ou une jardinerie, bien sûr!   Il est surprenant de voir le nombre de personnes qui vont toujours dans les jardineries en mai… mais qui n’y ont jamais mis les pieds au-delà de juin. Pourtant, l’automne est une excellente saison pour faire des achats de plantes pour le jardin familial.  Le pourquoi des achats automnaux  Voici cinq raisons pour lesquelles il est conseillé d’acheter des plantes à l’automne:  1. Vous découvrirez des végétaux qui sont à leur meilleur en fin d’été.   Si on visite uniquement de tels endroits au printemps et qu’on achète ce qui est en... Lire la suite >

Commandez vos colchiques d’automne sans tarder!

Le colchique est un superbe bulbe à floraison automnale qui est facilement résistant au froid dans les zones de rusticité 4 à 10, même en zone 3 si le secteur profite toujours d’une bonne couche de neige. Les fleurs spectaculaires ressemblent à des crocus géants, bien qu’elles appartiennent à une autre famille complètement, les colchicacées (les crocus sont des iridacées). Les fleurs surgissent du sol sans feuillage, créant un effet d’autant plus spectaculaire qu’il n’y a pas de verdure pour les cacher. Les feuilles sortent au printemps, en même temps que les feuilles des autres bulbes, puis, comme elles, disparaissent l’été. Parfait pour les jardiniers impatients! Il faut planter les colchiques à la fin d’août ou en septembre, d’ailleurs plutôt vers le début ou le milieu du mois… et les fleurs suivent quelques jours à quelques semaines plus tard. Les colchiques sont donc le choix parfait pour les jardiniers impatients. Alors qu’il vous faut attendre 6 mois et plus pour voir... Lire la suite >

Les choux d’ornement sont-ils comestibles ?

Ils sont jolis, les choux d’ornement, mais peut-on les manger? Par Larry Hodgson Question : Ce printemps, j’ai semé des choux d’ornement et ça a été un énorme succès : ils sont absolument magnifiques et si faciles à cultiver. Mais en les regardant, je me demande s’ils ne sont peut-être pas comestibles, comme les choux de potager. Qu’en pensez-vous? Kelsey Strawn Réponse : Oui, ils sont comestibles. Ce sont, après tout, des choux (Brassica oleracea) ou, pour être plus précis, des kales (choux avec une rosette ouverte plutôt qu’un cœur pommé). Ils ont les mêmes excellentes qualités nutritionnelles que n’importe quel autre chou et ont certainement un goût de chou, bien que leur saveur soit peut-être un peu plus intense que celle de certaines variétés strictement comestibles. Comme leur goût devient plus sucré après quelques expositions au gel, mieux vaut ne pas trop se hâter de les récolter pour la cuisine. J’entends souvent le commentaire que les feuilles des choux d’ornement sont... Lire la suite >

L’un des rares arbustes à floraison automnale

La floraison automnale de l’hamamélis de Virginie. Photo: mailordernatives.com Pour beaucoup de jardiniers, il n’y a déjà plus de fleurs dans le jardin depuis des semaines. Pour d’autres, par contre, la floraison continuera jusqu’à la première neige durable grâce aux vivaces, aux bulbes et aux graminées à floraison automnale: chrysanthèmes, colchiques, aconits, miscanthus, etc. Mais un arbuste à floraison automnale? Cela paraît peu possible.  D’accord, il y a l’hydrangée paniculée dont les fleurs, blanches au début, sont maintenant roses et tiennent encore, ainsi que plusieurs rosiers qui refleurissent en fin de saison. Et l’heptacodium de Chine (Heptacodium miconioides), malheureusement peu connue, fleurit massivement à l’automne. Mais il y a aussi un arbuste indigène de ma région dont la floraison débute à l’automne et qui reste en fleurs presque trois mois, généralement jusqu’aux premières neiges, l’hamamélis de Virginie (Hamamelis virginiana).  Une floraison curieuse Mais comment cet arbuste peut-il faire pour fleurir en octobre et novembre sous un climat aussi froid que celui du Québec? C’est... Lire la suite >

Belles baies d’automne et d’hiver

Les baies multicolores de l’ampélopsis à court pédoncule (Ampelopsis brevipedunculata). Source: www.pepiniere-villeroy.com Lorsque nous sélectionnons des végétaux pour nos terrains, nous avons tendance à rechercher surtout des fleurs. Après tout, elles ajoutent beaucoup de beauté à notre environnement. Mais si différentes fleurs s’épanouissent du printemps au début de l’automne, peu sont présentes en octobre… et aucune n’est très colorée l’hiver. Évidemment, pour de la couleur en automne, on peut toujours se tourner vers les arbres, les arbustes et les rares vivaces qui ont un feuillage qui prend de belles couleurs à la fin de la saison… mais même l’effet de ces derniers sera bientôt terminé, car, en général, les feuilles colorées tombent avec l’arrivée des grands froids. Il n’y a vraiment qu’un groupe de végétaux dont la saison principale d’intérêt est la fin de l’automne et l’hiver : les arbustes, grimpantes et arbres à fruits décoratifs, qui commencent, avec la chute de leurs feuilles, à se mettre en vedette. Ces mêmes... Lire la suite >

Arbustes à belle coloration automnale

Voici trois listes d’arbustes aux attraits automnaux indéniables. Arbustes à feuilles colorées Amélanchiers (Amelanchier spp.) zone 2 ou 3, selon l’espèce Aronies (Aronia spp.) zone 3 à 5, selon l’espèce Azalées (Rhododendron spp.) zones 2 à 9, selon l’espèce Bambou sacré (Nandina domestica) zone 7 Bleuetiers (Vaccinium spp.) zone 2 à 6, selon l’espèce Cornouillers (Cornus spp.) zone 2 à 7, selon l’espèce Cotonéasters (Cotoneaster spp.) zone 3 à 7, selon l’espèce Enkianthe (Enkianthus spp.) zone 5b à 7, selon l’espèce Épine-vinette (Berberis thunbergii) zone 4b Érable de l’Amour (Acer tataricum ginnala) zone 2a Érable du Japon (Acer palmatum) zone 6 Fothergillas (Fothergilla spp.) zone 5 à 6, selon l’espèce Fusain ailé (Euonymus alatus ‘Compactus’) zone 3b Fusain d’Europe (Euonymus europaeus) zone 3 Fusain nain (Euonymus nanus) zone 2 Hamamélis de Virginie (Hamamelis virginiania) zone 4 Hydrangée à feuilles de chêne (Hydrangea quercifolia) zone 5b Itée de Virginie (Itea virginica) zone 6 Physocarpe à feuilles d’obier (Physocarpus opulifolius) zone 2b... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!