Catégories

Recherche

Plantes aux feuilles collantes? Le problème est au-dessus!

Avez-vous remarqué une substance collante et luisante sur les feuilles de certaines de vos plantes d’intérieur? Si oui, regardez au-dessus, sur la même plante ou sur sa voisine, car il s’agit sans doute de miellat, une substance dégagée par divers insectes suceurs, notamment les pucerons et les cochenilles (cochenilles farineuses [blanches] ou cochenilles à carapace [brunes ou transparentes]). Comme l’insecte ingère d’énormes quantités de sève riche en sucres, plus qu’il ne peut en digérer, il doit nécessairement rejeter les surplus de ce liquide et des gouttelettes de miellat tombent alors au sol ou sur les feuilles en dessous.  Ce problème peut faire surface n’importe quand au cours de l’année, mais est surtout courant à la fin de l’hiver et au printemps, car plusieurs insectes en diapause (dormance) l’hiver se réveillent et commencent à se reproduire — massivement! — avec le retour des journées plus longues. Et alors, il n’y a pas que quelques gouttes de miellat, mais des rivières! Les insectes... Lire la suite >

Histoire d’horreur : 30 ans de cochenilles!

D’où viennent les insectes indésirables qu’on trouve sur nos plantes d’intérieur? Certains peuvent rentrer de l’extérieur d’elles-mêmes (les araignées rouges sont tellement petites qu’elle peuvent passer à travers un moustiquaire) ou en se fixant sur nos vêtements quand on travaille dans le jardin (aleurodes, thrips, pucerons, etc.). Et une porte laissée ouverte quelques secondes suffit pour introduire les insectes volants. Mais beaucoup arrivent cachées sur une plante déjà infestée qu’on apporte dans la maison sans prendre les précautions nécessaires. Une triste d’histoire Dans mon cas, un simple dieffenbachia «sauvé» des vidanges (longue histoire) a été l’origine d’une infestation qui a duré 30 ans! J’ai fait la gaffe de ne pas mettre la nouvelle plante en quarantaine (quelle erreur!) quand je l’ai rapportée à la maison. Évidemment, avant que je ne découvre qu’elle était infestée (les cochenilles peuvent être bien surnoises!), d’autres plantes l’étaient aussi. Ainsi, pendant toutes ces années, j’ai traité encore et encore, avec divers produits (savons, huiles, alcool à friction, etc.),... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!