Le 9 septembre: Journée du chrysanthème

Par défaut

Au Japon, on fête la Journée du chrysanthème avec des montages très élaborés de chrysanthèmes. Source: japanesehealthylife.wordpress.com

La Journée du chrysanthème ou Festival du chrysanthème (句の節句 ou Kiku no Sekku) est l’un des cinq festivals anciens et sacrés du Japon. Aussi connue comme la Fête du bonheur, elle est célébrée le 9jour du 9mois. À l’origine, il s’agissait du 9jour du 9mois lunaire, plaçant la journée à différentes dates en octobre, mais maintenant que le calendrier grégorien est utilisé au Japon, la fête a toujours lieu le 9 septembre.

Le premier festival a eu lieu en 910, lorsque la cour impériale japonaise a organisé une toute première exposition de chrysanthèmes. Le chrysanthème est le symbole de la maison impériale du Japon et d’ailleurs, n’est-ce pas qu’on appelle le Japon le «trône du chrysanthème»? En outre, la plus haute distinction du Japon est l’Ordre suprême du chrysanthème. C’est dire à quel point les Japonais estiment cette fleur.

20180909C www.japantoptobottom.com.jpg

Montages lors d’un festival du chrysanthème au Japon. Source: www.japantoptobottom.com

Même aujourd’hui, les festivals de chrysanthèmes, où des expositions élaborées de chrysanthèmes sont organisées, ont lieu à travers le Japon pour coïncider avec la Journée du chrysanthème.

Lorsque la Chine célèbre sa «Fête du double neuf» (le 9jour du 9mois lunaire, donc le 17 octobre en 2018), les chrysanthèmes sont également de la partie dans de nombreuses régions. En outre, les Chinois mangent à cette occasion des gâteaux de chrysanthème ou des boissons à base de chrysanthème. En Chine, comme au Japon, les chrysanthèmes sont considérés comme des fleurs propices à la longévité et à la jeunesse éternelle.

Le chrysanthème original

20180909D KENPEI, Wikimedia Commons.jpg

Le chrysanthème d’or (Chrysanthemum indicum), ancêtre des chrysanthèmes hybrides modernes. Source: KENPEI, Wikimedia Commons

Le premier chrysanthème utilisé par les Japonais était Chrysanthemum indicum, une vivace d’environ 60 cm de hauteur. Le nom de genre vient du grec et signifie «fleur d’or» (chrysos + anthemon), en raison de la couleur jaune vif de l’inflorescence. Les noms japonais et chinois de la fleur se traduisent également par «fleur d’or».

Cette plante est originaire des régions montagneuses d’Asie, notamment de celles de l’Inde, de la Chine et du Japon. Elle fleurit naturellement quand la durée du jour raccourcit, donc d’août à octobre, selon la région.

Le chrysanthème a longtemps été utilisé comme plante médicinale pour traiter les maladies respiratoires, la fièvre, les règles difficiles et les flatulences. Il est également comestible, les jeunes pousses et les pétales étant consommés frais dans des salades ou cuits dans des gâteaux alors que les fleurs séchées servent à produire tisanes et liqueurs.

Malgré cela, de nombreuses personnes réagissent négativement à la sève du chrysanthème et peuvent développer une dermatite de contact après une exposition prolongée à la plante. C’est un risque professionnel pour les fleuristes, les pépiniéristes et les jardiniers. Et les chrysanthèmes sont considérés comme toxiques pour de nombreux animaux, y compris les chiens, les chats et les chevaux. Sachant cela, il serait peut-être sage d’éviter de manger des chrysanthèmes à moins de savoir les apprêter correctement!

Le chrysanthème moderne

20180909E japan-local-guide.com.jpg

Chrysanthèmes d’exposition. Ces variétés sont cultivées en serre et ne vont jamais en plein air. Source: japan-local-guide.com

Le chrysanthème d’or (C. indicum) a été croisé avec de nombreuses autres espèces, conduisant au chrysanthème de jardin et de fleuriste d’aujourd’hui: C. x morifolium (Dendranthema grandiflora). Il y a maintenant des chrysanthèmes dans un large éventail de tailles, de couleurs et de formes, certains pour usage en plate-bande, d’autres qui servent de fleurs coupées et encore d’autres cultivés strictement comme fleurs d’exposition.

20189090F Eric Waggoner, www.pinterest.ca.png

Chrysanthèmes de jardin rustiques. Source: Eric Waggoner, http://www.pinterest.ca

L’espèce d’origine (C. indicum) est moyennement résistante au froid et peut pousser dans les zones de rusticité 7 à 12, donc presque partout en France et ailleurs dans l’ouest de l’Europe, mais pas au Canada. D’ailleurs, la plupart des chrysanthèmes de jardin (C. x morifolium) ne sont guère mieux adaptés aux climats froids. Cependant, des lignées de chrysanthème de jardin beaucoup plus rustiques sont maintenant disponibles, certaines assez robustes pour prospérer dans la zone 3 (température hivernale minimale : -40 °C!), ce qui permet enfin à presque tous les jardiniers canadiens de cultiver cette belle plante. Pour en savoir plus sur le sujet, consultez l’article Chrysanthèmes adaptés aux climats froids.

Des traditions plus funèbres

Alors que les chrysanthèmes sont célébrés au Japon et dans toute l’Asie (Chine, Vietnam, etc.), qu’il y a des festivals de chrysanthèmes à chaque automne en Amérique du Nord, en Allemagne et en Grande-Bretagne et que les bouquets de chrysanthèmes sont largement proposés pour toutes les occasions dans ces pays, cette fleur est considérée comme la fleur de la mort en France, en Belgique et dans certains autres pays européens (Italie, Espagne, Croatie, Hongrie, Pologne, etc.). D’où vient cette féroce antipathie envers une si belle fleur?

20180909G Alain Delavie, ohbythewayblog.blogspot.com.jpg

Les chrysanthèmes dominent au cimetière Père-Lachaise à Paris à la Toussaint. Source: Alain Delavie, ohbythewayblog.blogspot.com

C’est que, depuis le 19esiècle, il existe une tradition de placer de pots de chrysanthèmes sur les tombes à la Toussaint (le 1er novembre) et aussi de décorer les cercueils avec des chrysanthèmes coupés lors des funérailles. Les gens de ces pays disent souvent que l’odeur distinctive de la fleur de chrysanthème «sent la mort». Offrir un bouquet de chrysanthèmes en cadeau à toute occasion serait parfaitement acceptable à Montréal ou à Berlin, mais un faux pas sérieux en France ou en Italie!

Eh bien, au moins les Japonais n’ont pas de phobie envers les chrysanthèmes. Souhaitons-leur donc une bonne Journée du chrysanthème!

Publicités

Chrysanthèmes adaptés aux climats froids

Par défaut

Chrysanthèmes d’automne (Chrysanthemum x morifolium)

Sous les climats tempérés (zones 6 à 9 environ), la fleur d’automne la plus populaire est le chrysanthème. Dans les régions plus froides, par contre, les chrysanthèmes se sont souvent montrés peu rustiques et plusieurs jardiniers n’osent pas les utiliser. Mais pourtant, parfois on tombe sur un plant qui se montre réellement très rustique et qui revient d’année en année. Comment cela se fait-il? Voici une explication:

Le chrysanthème des jardins: un hybride complexe 

Cette plante d’origine hybride (le « x » dans le nom botanique Chrysanthemum morifolium indique un hybride), aussi appelé Dendranthema grandiflorum, est le chrysanthème à floraison automnale typique, celui avec un port en dôme et une dense floraison en de multiples couleurs et aux fleurs simples, semi-doubles ou doubles. C’est une plante en culture depuis presque 1 500 ans en Chine et il en existe des milliers de cultivars.

L’espèce botanique principale à l’origine de l’hybride, soit le chrysanthème de l’Inde (C. indicum), est peu rustique (zones 7 à 12), mais certaines espèces utilisées dans l’hybridation de cette plante très complexe sont très rustiques, de zone 3 ou même zone 2 dans certains cas. Le résultat est que la rusticité du chrysanthème d’automne est très variable: certains cultivars sont presque tropicaux alors que d’autres tolèrent les grands froids.

Depuis maintenant plus de 40 ans, cependant, il y a des gens qui travaillent à rendre le chrysanthème des jardins plus rustique, notamment au Manitoba et en Minnesota. Le résultat est qu’il existe maintenant des chrysanthèmes solidement rustiques, dont les suivants:

Série Morden (C. x morifolium)

2, Chrysanthemum Morden_Fiesta_June_20_1999_large

Chrysanthemum x morifolium ‘Morden Fiesta’

Développée à la Station de recherche de Morden, au Manitoba, cette série donne des plantes compactes et densément fleuries, aux fleurs doubles. Elles fleurissent très tôt, dès la fin d’août, et s’épanouissent pendant 8 semaines et plus. Dimensions: 30-45 cm x 45-60 cm. Zone 3.

Les variétés suivantes sont les plus populaires : ‘Morden Cameo’ (blanc crème), ‘Morden Canary’ (jaune), ‘Morden Delight’ (rouge orangé), ‘Morden Fiesta’ (violet pourpré) et ‘Morden Garnet’ (rouge foncé).

Série Firecracker (C. x morifolium)

Autre série développée au Manitoba, cette fois par Jeffries Nurseries. La floraison débute légèrement plus tardivement, au début de septembre. Dimensions variables. Toutes sont de zone 3.

Dreamweaver® (‘Jefdream’) est à fleurs semi-doubles mauves; les rayons extérieurs sont enroulés, pour une apparence originale. 60 cm x 60 cm.

Firestorm® (‘Jefstorm’) produit des fleurs semi-doubles rouge foncé. 55 cm x 45-60 cm.

3. Power_Surge-flowers2

Chrysanthemum x morifolium ‘Power Surge’

Power Surge® (‘Jefsurge’) est pleinement double, aux fleurs rouges. Plant compact formant un dôme large. 45 cm x 100 cm.

Showbiz® (‘Jefbiz’) produit une abondance de fleurs doubles rose pourpré. 45 cm x 75 cm.

Stardust® (‘Jefdust’) donne des fleurs doubles à semi-doubles qui sont bronzes au début pour pâlir à roses à maturité. 50 cm x 90 cm.

Suncatcher® (‘Jefsun’) : fleurs doubles jaune vif. 75 cm x 120 cm.

Tigertail® (‘Jeftail’) : fleurs doubles orangées devenant jaunes. 70 cm x 90 cm.

Série Mammoth™

Développées au Minnesota, ces plantes résultent de croisements entre divers cultivars de C. x morifolium et le très rustique C. weyrichii. Il en résulte des plantes très hautes d’allure presque arbustive à fleurs semi-doubles ou simples, intéressantes au milieu ou même au fond de la plate-bande. Les plantes grandissent peu à peu, ne gagnant leurs dimensions finales – environ 110 cm x 150 cm – que la troisième année. On y trouve la pleine gamme de couleurs. Voici quelques exemples:

4. Mammoth red

Chrysanthemum x morifolium Mammoth™ ‘Red Daisy’

Mammoth™ ‘Red Daisy’ (anc. My Favorite™ ‘Autumn Red’) : semi-double rouge à cœur jaune.

Mammoth™ ‘Coral Daisy’ (anc. My Favorite ‘Coral’) : fleur simple corail.

Mammoth™ ‘White Daisy’ (anc. My Favorite™ ‘White’) : semi-double blanc

Mammoth™ ‘Dark Bronze’ (anc. My Favorite ‘Dark Bronze Daisy’): semi-double orange.

Mammoth™ ‘Dark Pink Daisy’ (anc. ‘My Favorite™ ‘Dark Pink’): fleur simple rose foncé.

Mammoth™ ‘Lavender Daisy’: fleur semi-double rose lavande.

Mammoth™ ‘Purple’: fleur simple pourpre.

5. Yellow Quill

Chrysanthemum x morifolium Mammoth™ ‘Yellow Quill’

Mammoth™ ‘Yellow Quill’, à fleurs simples jaune pâle, diffère des autres par ses rayons enroulés et sa floraison plus tardive (octobre-novembre), mais a le même port et les mêmes dimensions que les autres chrysanthèmes Mammoth.

Série Igloo

Malgré un nom qui semble suggérer une excellente rusticité, les chrysanthèmes de la série Igloo sont moins rustiques – environ zone 6 – et ne méritent un essai que dans les jardins les plus protégés. Leurs fleurs doubles se déclinent dans la gamme complète des couleurs. Dimensions : 60 cm x 60 cm.

Hors série

Les plantes suivantes n’appartiennent à aucune série, mais sont des cultivars rustiques dérivés de C. x morifolium.

C. x morifolium ‘Prairie Lavender’ est compact avec des fleurs rose lavande. Ses fleurs pourtant doubles laissent toutefois apercevoir un peu le centre jaune. 60 cm x 60 cm. Très rustique (zone 3).

6. Matchsticks

Chrysanthemum x morifolium ‘Matchsticks’

C. x morifolium ‘Matchsticks’ est moins rustique (zone 5b), mais plaît à cause de ses fleurs originales: les rayons enroulés sont jaune orangé et ils s’ouvrent en une pointe plus large rouge feu, créant un beau contrast. 45-60 cm x 45-60 cm.

Autres chrysanthèmes rustiques

En plus du chrysanthème des jardins (C. x morifolium), il existe d’autres chrysanthèmes très rustiques. Par contre, ils ressemblent davantage à des marguerites (Leucanthemum) qu’à des chrysanthèmes classiques.

7. weyrichii

Chrysanthemum weyrichii

Dans ce groupe, il y a le chrysanthème nain d’Extrême-Orient (C. weyrichii, zone 3), une espèce couvre-sol aux fleurs simples roses ou blanches. Il atteint rarement plus de 15 à 25 cm de hauteur, mais forme un vaste tapis de feuilles rase-mottes. Sa floraison est très tardive: généralement, novembre.

Le chrysanthème de l’Arctique (Arctanthemum arcticum, syn. C. articum, zone 3) à fleurs blanches (roses pour le cultivar ‘Red Chimo’) est à peine plus haut (15-30 cm), mais forme un tapis plus compact (30-45 cm de diamètre) que le précédent. Il fleurit au début de septembre.

8. clara

Chrysanthemum x rubellum ‘Clara Curtis’

Enfin, le plus populaire des chrysanthèmes cultivés au Canada est depuis longtemps le très rustique chrysanthème rubellum (C. x rubellum, anc. Dendranthema zawadskii latilobum), zone 3, notamment le cultivar ‘Clara Curtis’, à fleurs roses. Ce type de chrysanthème forme une touffe aérée de tiges dressées assez hautes (45-75 cm) aux feuilles très découpées et, avec le temps, il s’étend grâce à ses rhizomes rampants. Leurs fleurs sont toujours simples.

Parmi d’autres cultivars qui sont parfois offerts sur le marché, il y a ‘Mary Stoker’ (jaune abricot), ‘Princess Margaret’ (rose vif), ‘Duchess of Edinburgh’ (rose foncé) et ‘Sheffield’ (rose pâle).

La culture des chrysanthèmes rustiques

Le chrysanthème des jardins se cultive, à la base, de la même manière que la plupart des autres vivaces rustiques, mais il y a certaines particularités qu’il vaut mieux retenir.

Plantation: Idéalement, vous achèterez et planterez votre chrysanthème des jardins au printemps. Cela lui donnera le temps de bien s’enraciner avant la floraison. Si vous le plantez à l’automne, quand il est en pleine floraison, il mettra ses énergies dans la production de fleurs et de semences plutôt que dans l’établissement d’un solide système racinaire qui lui aurait permis de survivre à l’hiver. Ainsi, même un chrysanthème théoriquement bien rustique risque de mourir l’hiver si on le plante à l’automne.

Si vous devez le planter à l’automne, supprimez les fleurs à l’achat. Cela stimulera l’enracinement et augmentera ses chances de survie, mais l’ajout d’un bon paillis de feuilles mortes déchiquetées est toujours recommandé.

Exposition: Il préfère le plein soleil, devenant un peu clairsemé même sous un léger ombrage.

Sol: Tout sol de jardin convient, mais il préfère un sol riche et bien drainé, légèrement acide.

Fertilisation: Ajoutez régulièrement du compost ou un engrais biologique tout usage: c’est une plante plutôt gourmande.

Arrosage: Ses racines étant peu profondes, il ne tolérera pas une sécheresse prolongée. Arrosez abondamment quand le sol est sec au toucher.

Multiplication: Division au printemps ou bouturage au début de l’été. Les semences germent facilement, mais ne sont pas fidèles au type.

Tuteurage: Les variétés rustiques ont généralement des tiges solides qui n’ont pas besoin de tuteurage, contrairement aux variétés d’exposition – à grosses fleurs – où chaque tige doit être tuteurée individuellement.

Taille: Autrefois la consigne était de rabattre les chrysanthèmes de moitié à la fin de juin pour produire des plantes aux tiges plus solides, mais les variétés recommandées ici ont des tiges solides et aucune taille estivale n’est nécessaire. On peut toutefois supprimer les tiges mortes au printemps en les coupant à la base. Ne  taillez jamais un chrysanthème à l’automne au risque de le perdre!

Insectes et maladies: En général, le chrysanthème est peu sujet aux maladies et aux insectes, mais évitez d’arroser le feuillage pour prévenir les maladies foliaires. La mineuse du chrysanthème peut tracer des marques sinueuses dans son feuillage: supprimez tout simplement les feuilles infestées si elles vous dérangent.

Protection hivernale: Pour les variétés rustiques, les tiges encore debout à l’automne attrapent les feuilles mortes et la neige, ce qui constitue une excellente protection hivernale. Les variétés hors zone profiteraient toutefois d’un paillis protecteur épais.

Pour prolonger leur vie: La consigne pour le chrysanthème des jardins a toujours été de le diviser aux 2 ou 3 ans, car autrement il est de courte vie. Cependant, les variétés rustiques semblent avoir hérité, en même temps que des gènes de bonnes rusticité, des gènes de bonne longévité. Normalement ils pousseront et fleuriront pendant 10 ans et plus sans s’affaiblir.

Où les trouver?

Bizarrement, les jardineries locales vendent plus souvent des chrysanthèmes de zone 7 ou 8 que des chrysanthèmes bien adaptés au climat de l’Est du Canada, mais depuis quelques années, des variétés rustiques (recherchez l’un des noms mentionnés ci-dessus) commencent à pénétrer le marché local. Donc, il faut parfois fouiller un peu pour trouver des variétés intéressantes.

La pépinière Jardins Michel Corbeil (
961 boul. Arthur Sauvé
, St-Eustache, QC 
J7R 4K3) est une excellente source de chrysanthèmes rustiques, mais ne vend pas par la poste. Il faut s’y rendre pour en acheter.

Trucs pour soigner les plantes de Pâques

Par défaut

20150405ALa tradition veut qu’on remplisse sa demeure de fleurs à Pâques, mais alors qu’on achète des fleurs coupées à la Saint-Valentin, à Pâques, le choix va plutôt vers les plantes vivantes, ce qu’on appelle des potées fleuries. Voici les plus populaires et les soins à leur prodiguer.

Lis de Pâques (Lilium longiflorum)

20150405BIl préfère la fraîcheur, surtout la nuit. Placez-le dans un endroit bien éclairé le jour, mais devant une fenêtre fraîche le soir; même dans un garage non chauffé ou un sous-sol froid. Arrosez bien quand le terreau s’assèche. En mai, on peut tenter de le transplanter en pleine terre, mais il n’y a pas de garantie qu’il y réussira, car sa rusticité est faible (zone 6 ou 7). Attention: les lis sont toxiques aux chats!

Autres lis (Lilium spp.)

20150405CLes lis aux fleurs jaunes, orange, roses, etc. qui sont vendus à Pâques sont rustiques (zone 3 ou 4). Leur culture est identique à celle du lis de Pâques tant qu’ils demeurent dans la maison, mais on peut par la suite les transplanter en pleine terre dans un emplacement ensoleillé et s’attendre à ce qu’ils y réussissent bien. Encore: placez-les loin de vos chats!

Hydrangée à grandes feuilles (Hydrangea macrophylla)

20150405DAvec ses grosses «boules» de fleurs bleues, roses, violettes, rouges, pourpres ou blanches, l’hydrangée à grandes feuilles, appelée aussi quatre-saisons ou hortensia, est très populaire à Pâques. La clé de son succès consiste à surveiller étroitement son arrosage, car elle s’assèche à une vitesse phénoménale: il peut être nécessaire, selon les conditions, de l’arroser aux deux ou trois jours! Un éclairage moyen suffira ainsi que des températures d’intérieur normales, bien qu’elle apprécie les nuits fraîches. On peut la transplanter au jardin à la fin de mai, dans un emplacement protégé mi-ombragé ou ombragé, mais il n’y a pas de garantie de succès, du moins au Québec, car elle est de zone 6. Nos amis européens, par contre, auront plus de chance!

Chrysanthème (Chrysanthemum x morifolium)

20150405EDurant son séjour dans la maison, offrez-lui des températures normales et un éclairage modéré, arrosant au besoin pour ne pas qu’il s’assèche. Après, rasez le plant à 5 cm du sol. À la fin de mai, transplantez au jardin dans un endroit ensoleillé. Normalement, il refleurira à l’automne, mais il n’y a pas de garantie qu’il passera l’hiver, car la rusticité des chrysanthèmes est très variable: de 4 à 9, selon le cultivar… et les variétés offertes à Pâques sont rarement parmi les plus rustiques.

Bulbes

20150405FTulipes, narcisses, crocus, jacinthes, muscaris, etc. sont souvent offerts à Pâques. La fraîcheur est de rigueur, avec des nuits les plus froides possible: 10°C ou moins. Offrez un bon éclairage et arrosez dès que le terreau s’assèche. Coupez les fleurs après la floraison. Au mois de mai, transplantez en pleine terre. Tous ces bulbes sont rustiques (généralement de zone 3) et devraient refleurir au jardin… mais peuvent prendre quelques années avant de récupérer suffisamment du traumatisme de leur séjour dans la maison pour fleurir de nouveau!

 Azalée (Rhododendron simsii)

 20150405GC’est la seule véritable plante d’intérieur du groupe. Donnez-lui un éclairage modéré et surveillez étroitement ses arrosages : en fleurs, elle perd beaucoup d’eau par évaporation. Pourtant, elle ne tolère pas l’assèchement et il faut donc arroser dès que le terreau est le moindrement sec. Elle aime la fraîcheur, ainsi est-il utile de la placer à l’extérieur l’été, dans un endroit frais et ombragé. Ne la rentrez qu’en octobre, car les nuits froides d’automne stimulent la floraison. Elle devrait refleurir dans la maison au cours de l’hiver.

Primevère (Primula spp.)

20150405A

Primula x polyantha: cette primevère est de zone 4, suffisamment rustique pour la culture au jardin.

Plusieurs primevères sont vendues à Pâques. Elles aiment toutes la fraîcheur et demandent un arrosage suivi pour ne pas s’assécher, mais diffèrent dans leur rusticité. On peut en repiquer certaines en pleine terre à la mi-ombre dans un sol humide pour les voir s’y établir, alors que d’autres dépérissent après la floraison et ne peuvent pas être récupérées.

Joyeuses Pâques!