La graine se sème elle-même

Par défaut

Graine de bec de grue commune se vissant dans le sol. Photo: p. roullard

Les graines du bec de grue commun (Erodium cicutarium), une mauvaise herbe annuelle ou bisannuelle étroitement apparentée aux géraniums (Geranium spp.) et aux pélargoniums (Pelargonium spp.), se sèment elles-mêmes.

20190111B Didier Descouens, Wikimedia Commons

Graines de bec de grue à poils très enroulées et peu enroulées. Source: Didier Descouens, Wikimedia Commons

Les graines matures sont lancées brusquement dans les airs par le mécanisme de ressort de la capsule de graines et atterrissent jusqu’à 1 mètre de distance de la plante mère. Puisqu’elles portent également de petits poils plumeux, elles peuvent être emportées encore plus loin par temps venteux. Mais ce qui est vraiment intéressant, c’est ce qu’elles font quand elles atterrissent.

Dans la vidéo, vous verrez le poil se desserrer lorsqu’il visse la graine dans le sol, puis s’enrouler et se dérouler plusieurs fois par la suite alors qu’il ajuste la profondeur de la semence. Vidéo: p. roullard

Chaque graine porte un long poil à son extrémité. Il est en forme de spirale et, en réponse à l’air sec, commence à s’enrouler de façon très serrée pour prendre la forme d’un ressort. Lorsque l’air devient humide, par contre, le poil se déroule. Et ce faisant, l’action tournoyante visse la graine dans le sol, la semant efficacement. Si la semence n’a pas atteint la bonne profondeur, le poil se tordra de nouveau par temps sec, puis fera un peu plus de forage lorsque l’air redeviendra humide, répétant l’action plusieurs fois si nécessaire.

Une graine qui se sème d’elle-même? Chouette!

Publicités