Mythe horticole: aspirine comme hormone d’enracinement

Par défaut

Photo: consommerdurable.com & pngtree.com

Question: Est-ce que l’aspirine peut jouer un rôle d’hormone enracinement?

Zofia Walnik

Réponse: Non, ou du moins, elle ne nuira probablement pas, mais n’aidera pas non plus. 

On voit deux méthodes à son sujet sur le Web: 

  1. On ajoute une aspirine à concentration régulière à un verre d’eau et l’on fait enraciner la bouture dedans.
  2. On ajoute une aspirine à concentration régulière à un verre d’eau et l’on y fait tremper la bouture pendant 1 heure avant de le repiquer dans du terreau.

Ni l’une ni l’autre des deux méthodes ne donnent des effets valables. Évidemment, la deuxième méthode connaîtra plus de succès que la première, car les boutures prennent mieux racine dans du terreau que dans l’eau. (Lisez Pas de boutures dans l’eau! pour mieux comprendre pourquoi.)

Boîtes d'aspirine en pharmacie.
Aspirine ou ASA: c’est la même chose. Photo: Daniel Case, Wikimedia Commons

L’aspirine, c’est de l’acide acétylsalicylique (ASA), très proche de l’acide salicylique que les plantes elles-mêmes produisent quand elles sont stressées. Utilisé à très faible dose (il est toxique à forte dose), l’ASA a toutes sortes d’effets bénéfiques sur les humains, mais sur les plantes, très peu. 

Dans différentes études, l’ASA avait plus tendance à nuire à l’enracinement que de le stimuler, mais dans certains cas, c’est vrai qu’on a remarqué un très léger effet bénéfique. Toutefois, son effet, positif ou négatif, est si faible qu’il ne vaut presque pas la peine d’en parler. Dans le jargon professionnel, «les résultats ne sont pas scientifiquement valables.» Autrement dit, l’effet de l’aspirine sur les boutures n’est pas digne de mention et il est inutile d’en appliquer.

Mais justement, puisqu’elle est sans effet, les gens qui l’utilisent crient victoire quand leurs boutures prennent racine et répandent la bonne nouvelle sur Facebook, Twitter, etc., sans penser que, s’ils n’avaient pas utilisé l’aspirine, le résultat aurait été aussi bon, même très légèrement supérieur dans certains cas. 

Bouture avec hormone d'enracinement en poudre.
Pour les plantes plus difficiles à faire enraciner, on peut appliquer une hormone d’enracinement. Photo: hgic.clemson.edu

La plupart des boutures à tige molle produisent leurs propres hormones d’enracinement et n’ont pas besoin d’aide extérieure. Pour les boutures à tiges semi-ligneuses et ligneuses, plus réticentes à s’enraciner, il existe des hormones d’enracinement commerciales qui aident beaucoup. Mais l’aspirine? Non.

Pour en savoir plus sur le bouturage, lisez Le bouturage étape par étape.