Catégories

Recherche

Quand un arbre est frappé par la foudre

Par Larry Hodgson On sait que la foudre frappe souvent l’objet le plus haut d’un secteur… et fréquemment il s’agit d’un arbre. Les arbres les plus susceptibles d’être touchés sont ceux qui sont isolés, plus hauts que les arbres environnants ou près de l’eau. Les chênes, les ormes, les pins, les épinettes, les peupliers, les érables et les frênes sont considérés comme les plus à risque de recevoir un coup de foudre. En fait, le bois n’est pas un bon conducteur d’électricité, mais la sève présente dans l’aubier, oui. La foudre descend alors à l’intérieur de l’arbre, de haut en bas, et jusque dans les racines, transportant jusqu’à 100 millions de volts d’électricité et chauffant la sève jusqu’à ce qu’elle se vaporise.  Quand un arbre est frappé par la foudre, il peut carrément exploser ou même prendre feu, mais généralement les dégâts sont plus discrets. On voit souvent une longue bande d’écorce arrachée ou éclatée, souvent aussi une fente dans... Lire la suite >

Quand la foudre frappe un arbre

On sait que la foudre frappe souvent l’objet le plus haut d’un secteur… et souvent il s’agit d’un arbre. Les arbres les plus susceptibles d’être touchés sont ceux qui son isolés, plus hauts que les arbres environnants ou près de l’eau. Les chênes, les ormes, les pins, les épinettes, les peupliers, les érables et les frênes sont considérés comme les plus à risque de recevoir un coup de foudre. En fait, le bois n’est pas bon conducteur d’électricité, mais la sève présente dans l’aubier, oui. La foudre descend alors à l’intérieur de l’arbre, de haut en bas et jusqu’à dans les racines, transportant jusqu’à 100 millions volts d’électricité et chauffant la sève jusqu’à ce qu’elle se vaporise. Quand un arbre est frappé par la foudre, il peut carrément exploser, mais généralement les dégâts sont plus discrets. On voit souvent une longue bande d’écorce arrachée ou éclatée, souvent aussi une fente dans le tronc, mais parfois il n’y a aucun signe... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!