À chaque mois sa plante, octobre 2019: le cymbidium

Par défaut

L’histoire du cymbidium 

Les tiges se cachent dans une jungle de tendres feuilles vertes. Et ces tiges plient presque sous le poids des fleurs. Le cymbidium (Cymbidium spp.) fleurit durant quatre à six semaines avec un flambeau de fleurs en rouge, violet, rose, orange, jaune, vert ou bicolore qui dégagent parfois un agréable parfum. Sa taille imposante et son apparence valent au cymbidium d’être qualifié de «reine des orchidées». C’est une plante saisonnière uniquement disponible en automne et en hiver… ce qui la rend encore plus désirée!

Origine

Le cymbidium a l’air d’une plante tropicale, mais il est en fait originaire de régions assez froides. Cette orchidée sait survivre sur les versants sud de la chaîne de l’Himalaya où elle pousse parfois en épiphyte (sur des troncs d’arbre), mais surtout sur des roches ou même en pleine terre, ce qui est inhabituel pour une orchidée. Même sur ces sols rocailleux et peu fertiles, sous les nuits froides de la montagne et sous les rayons du soleil les plus intenses, le cymbidium est toujours en mesure de nous offrir ses fleurs élégantes et mystérieuses. Cela en fait une plante très robuste qui résiste très bien au «climat rude» de nos intérieurs!

Assortiment de cymbidiums

Les couleurs de la lèvre de la fleur contrastent souvent avec celle des sépales.

Le cymbidium vient dans de nombreuses couleurs, du blanc crème au vert en passant par le marron, le rouge, le jaune, le rose et le blanc pur. Les tépales peuvent être unis, rayés ou tachetés. La couleur de la lèvre varie également et contraste souvent avec la couleur des tépales. La pointe du pistil, par contre, est toujours blanche. 

La plante pousse lentement et met environ cinq ans pour passer d’un simple semis à une plante fleurie. Cela fait de cette orchidée une plante très précieuse. 

Vous trouverez parfois de grands cymbidiums de 90 cm de hauteur et plus, mais normalement ce sont les cymbidiums dits miniatures, d’environ 45 à 60 cm de hauteur, qui sont proposés. Certains portent une tige florale retombante et sont alors utilisés en suspension.

Une fleur coupée aussi

Si les fleurs de cymbidium vous paraissent familières, c’est que cette plante est très utilisée dans la fleuristerie comme fleur coupée, notamment pour les corsages et boutonnières.

Que regarder lors de lachat d’un cymbidium

La gamme de couleurs est presque complète chez le cymbidium: choisissez alors votre teinte préférée!
  • Les cymbidiums sont généralement proposés de septembre à mars. 
  • En cherchant une variété convenable, prêtez attention à la taille du pot, au nombre de tiges florales par plante, au nombre de boutons et de fleurs par tige et à la couleur et au dessin des fleurs et de la lèvre. Idéalement, prenez une plante surtout en boutons, car cela indique qu’elle n’est qu’au début de la floraison, alors qu’un spécimen pleinement fleuri peut être vers la fin de son spectacle. Par contre, il est bien de choisir une plante portant au moins une fleur ouverte pour vous assurer que sa coloration vous plaît. 
  • Recherchez un cymbidium capable de se tenir debout dans son pot sans que vous soyez obligé de lester le pot avec du gravier, car les fleurs sont souvent très pesantes. 
  • Vérifiez l’état des fleurs et des feuilles, car elles sont parfois abîmées lors du transport. Souvent, le producteur insère des tuteurs dans le pot pour que les tiges florales ne cassent pas lors des déplacements. Vous pouvez les enlever à la maison si vous cherchez un port moins rigide. 
  • La fleur peut être affectée par le botrytis (moisissure grise). De plus, les plantes peuvent être endommagées par le froid, surtout en hiver. Les tissus atteints deviennent alors vitreux ou se décolorent.
  • Assurez-vous de l’absence d’insectes tels que les cochenilles et les araignées rouges.

Conseil de soins

Offrez un bon éclairage, mais évitez le soleil chaud.
  • Pendant la floraison, le cymbidium aime les endroits où la lumière est indirecte. Visez également une humidité ambiante de 40 à 70%.
  • Arrosez quand le terreau est sec, habituellement en immergeant le pot dans de l’eau tiède durant une demi-heure. Un arrosage toutes les deux semaines est normalement suffisant.
  • La plante est trop grande pour l’immersion? Arrosez-la alors modérément par le haut une fois par semaine, tout en veillant à ce que les racines ne trempent pas dans l’eau.
  • Vous pouvez ajouter de l’engrais tout usage à l’eau d’immersion ou d’arrosage une fois par mois. 
  • Lorsque le cymbidium a fini de fleurir, supprimez les tiges florales. 
  • Pour stimuler une autre floraison, placez la plante dans un endroit plus frais et plus ensoleillé. Il faut normalement des températures de 10 à 15 °C pour stimuler la plante à fleurir de nouveau, difficiles à donner dans la maison. Typiquement, alors, on place les cymbidiums à l’extérieur pendant l’été et on ne les rentre que lorsqu’il y a menace de gel tard à l’automne. Sous les climats doux, on peut même les laisser en plein air à l’année.
  • Rempotez tous les trois ans environ, après la floraison. Les terreaux pour orchidées traditionnels sont toutefois trop aérés pour cette plante semi-terrestre. Ajoutez-y 20% de perlite et de tourbe pour les densifier ou achetez sur Internet un terreau spécifiquement élaboré pour les cymbidiums.

Conseils pratiques pour la présentation 

Pour un effet ravissant, multipliez le nombre de plants!

Le cymbidium est une plante spectaculaire pour fêter le retour de la vie à l’intérieur. Sa disponibilité saisonnière et donc limitée en refait une découverte annuelle pour l’amateur de plantes d’intérieur. En outre, la plante est proposée dans les belles couleurs tendance de l’automne. 

Sa taille est souvent suffisamment grande pour pouvoir le placer sur le plancher dans un beau cache-pot, sinon, soulignez la beauté des spécimens plus petits en les entourant de plantes vertes. Et si votre budget le permet, présentez-en plusieurs de diverses tailles et hauteurs. 

Le cymbidium est une orchidée vraiment extraordinaire convenant à tous les décors. À découvrir absolument!

Cet article est adapté d’un communiqué de www.maplantemonbonheur.fr.
Styliste: Elize Eveleens, Klimprodukties.

À CHAQUE MOIS SA PLANTE, SEPTEMBRE 2019: LES FICUS À GRANDES FEUILLES

Par défaut

Différents cultivars de caoutchouc (Ficus elastica) à feuillage panaché.

L’histoire du ficus

Les ficus d’intérieur ou figuiers les plus connus sont de petits d’arbres d’intérieur pourvus d’un tronc et de centaines de petites feuilles comme le ficus ou figuier pleureur (Ficus benjamina) et le laurier d’Inde (F. microcarpa). Mais il en existe aussi une autre catégorie, le ficus à grandes feuilles, dont les feuilles de taille démesurée donnent à la plante un aspect totalement différent, plus puissant. Un géant vert idéal pour créer instantanément une ambiance verte dans toute maison. 

Les ficus améliorent la qualité de l’air en convertissant le CO2 en oxygène et les feuilles énormes absorbent les fines particules toxiques présentes dans l’air, les emmagasinant dans les racines de la plante où elles sont décomposées et évacuées. Les feuilles améliorent en outre le taux d’humidité de la maison par leur transpiration progressive de l’eau. C’est une raison de plus d’adopter un ficus à grandes feuilles à la rentrée, ce retour de la vie à l’intérieur. 

Origine

Ficus est le nom latin du figuier qui produit la figue comestible (Ficus carica), mais cette plante est en fait atypique. Dans le grand genre Ficus de quelque 850 espèces, dans la famille des Moracées (la famille du mûrier), ce petit arbre subtropical à feuilles caduques et à fruits comestibles est une exception. La plupart des espèces sont de grands arbres tropicaux à feuillage persistant et leurs fruits ne sont pas comestibles. 

On trouve des ficus partout dans le monde tropical et subtropical, principalement en Asie et en Afrique, mais aussi en Amérique du Sud et du Nord et en Australie. Et aussi sur beaucoup d’îles.

Que regarder lors de l’achat 

Le banian (Ficus benghalensis), appelé aussi ficus Audrey, produit un tronc solide et des feuilles épaisses.

Le ficus à grandes feuilles est proposé sous diverses formes: ramifié, non ramifié, à tronc unique, à troncs tressés ou à tronc en tire-bouchon. 

  • S’il se présente sous forme de touffe, il y a forcément plusieurs plantes regroupées dans le pot. 
  • Le nombre de têtes par tronc ou de troncs par pot, la forme dans laquelle la plante est taillée et la présence ou non de racines aériennes ont une influence sur le prix.
  • Quelle que soit la forme du ficus à grandes feuilles que vous lorgnez, cherchez une plante solidement enracinée qui a été acclimatée aux conditions domestiques. 
  • Examinez le ficus pour être certain qu’il n’est pas infesté de cochenilles à carapace ou de cochenilles farineuses, ses deux pires ennemis. 

Assortiment de ficus à grandes feuilles

De gauche à droite, figuier lyre (Ficus lyrata), figuier africain (Ficus cyathistipula) et caoutchouc (Ficus elastica ‘Burgundy’).

Parmi les ficus à grandes feuilles trouvés sur le marché, il y a les suivants:

Le figuier lyre (Ficus lyrata) dont les grandes feuilles ressemblent à une lyre, est disponible en tant que touffe ainsi que sur tronc. Les grandes nervures donnent aux feuilles un relief remarquable.

Le caoutchouc (Ficus elastica) est doté de feuilles vert foncé qui peuvent atteindre 25 cm de longueur et qui sont pourvues de nervures très fines. La plante pousse à la verticale et alors n’occupe pas beaucoup d’espace au sol, à moins de la pincer, ce qui stimulera la ramification. Il existe de nombreux cultivars à feuillage pourpré ou panaché. Enfin, oui, comme le nom le suggère, la sève de cette plante a déjà servi à produire le caoutchouc.

Le banian (Ficus benghalensis), souvent vendu sous le nom de ficus Audrey (personne ne semble savoir pourquoi!), est un géant dans la nature. Arbre national de l’Inde, il produit sous les tropiques des racines aériennes qui se transforment en troncs; ainsi, avec le temps, il formera sa propre forêt! À l’intérieur, toutefois, on ne voit pas de racines aériennes et il reste assez compact, avec toutefois un tronc robuste et des feuilles épaisses et brillantes, un peu comme celles du caoutchouc, mais plus arrondies et nervurées. Il peut pousser tout droit, mais se ramifie si vous le taillez.

Le ficus sabre ou figuier sabre (Ficus maclellandii) est vendu sous le nom de Ficus binnendijkii en Europe. Il porte de longues feuilles étroites qui retombent avec élégance. ‘Alii’ et ‘Amstel King’ en sont les deux cultivars principaux. Ils sont disponibles en forme de colonne verte et sur tronc avec une couronne de feuilles bien fournie. 

Le ficus africain (Ficus cyathistipula) a une feuille vert foncé brillante et peut produire de petites figues à un jeune âge. C’est une plante fortement ramifiée qui peut prendre de grandes proportions dans la maison. Comme ce ficus est de nature semi-grimpante, on le vend habituellement fixé à un tuteur pour assurer un port dressé.

Conseil de soins 

  • Le ficus s’adapte aux endroits bien éclairés à mi-ombragés, même au plein soleil pendant les mois d’hiver.
  • S’acclimater à un nouvel emplacement coûte beaucoup d’énergie au ficus; il vaut donc mieux ne pas le changer de place. 
  • Faites pivoter la plante d’un quart de tour chaque semaine pour assurer une croissance symétrique, sinon elle penchera vers la principale source de lumière. 
  • Le terreau doit toujours rester un peu humide, mais en hiver peut sécher légèrement entre les arrosages. 
  • Donnez-lui un peu d’engrais tout usage une fois toutes les deux semaines pendant la belle saison. 
  • Une douche ou une averse estivale feront le plus grand bien au feuillage. 
  • Pour conserver le ficus dans une forme optimale et stimuler sa croissance, il est conseillé de le rempoter dans un pot plus grand et un terreau frais une fois par an. 

Conseils pratiques pour la présentation

Des cache-pots homogènes aident ces caoutchoucs à bien s’intégrer à leur décor.

Pour bien mettre en valeur un ficus à grandes feuilles, placez-le en solitaire sur un fond lumineux ou pâle afin d’attirer l’attention sur ses grandes feuilles. 

Réglez l’éclairage pour que le devant de la plante soit également éclairé et que le brillant et les dessins des feuilles soient soulignés. 

Enfin, présentez la plante dans un cache-pot qui crée tout de suite une certaine ambiance. 


Dans le fond, c’est simple: placez un figuier à grandes feuilles chez vous et vous obtiendrez instantanément un décor de rêve!

Cet article est adapté d’un communiqué de www.maplantemonbonheur.fr.
Styliste: Elize Eveleens, Klimprodukties.

À chaque mois sa plante, mars: le lis

Par défaut

Le lis (Lilium) attire tous les regards dans la maison avec ses superbes fleurs colorées et parfois même délicieusement parfumées. Le lis en pot se caractérise par une tige dressée portant des feuilles lancéolées et coiffée de boutons allongés qui s’épanouissent en grandes fleurs. L’éventail de couleurs du lis en pot est très large: du rouge à l’orange et au rose en passant par des cultivars bicolores et des couleurs pastel.

Origine 

Utilisez un cache-pot simple pour mettre les fleurs en vedette. Photo: www.maplantemonbonheur.fr

Le lis est une plante herbacée bulbeuse qui a d’ailleurs donné son nom à une vaste famille botanique, les Liliacées. Il en existe plus de cent espèces, toutes originaires de l’hémisphère Nord. La forme ancestrale provient probablement de Chine d’où elle a gagné presque toute l’Asie pour éventuellement s’étendre à travers l’Europe et, encore plus récemment, l’Amérique. Aujourd’hui, on cultive les lis sur tous les continents, sauf l’Antarctique.

En milieu naturel, les lis poussent dans des environnements boisés ou dans des prairies. Ils sont généralement de climat tempéré et tolèrent alors les hivers froids, mais il existe quelques espèces subtropicales et tropicales.

Variétés

Vous pouvez choisir parmi une abondance de variétés de lis en pot. Photo: www.maplantemonbonheur.fr

L’éventail de choix de lis en pot ne cesse de s’élargir. Les variétés les plus connues sont les lis asiatiques, avec des fleurs aux couleurs souvent vives, les lis orientaux, avec de grandes fleurs fortement odorantes, et le lis de Pâques (Lilium longiflorum), à fleurs en trompette parfumées. Il existe également des lis à fleurs doubles en rose et en blanc, sans pollen et dégageant un parfum doux et sucré. L’éventail de choix compte aussi des variétés compactes en rose ou blanc avec des feuilles plus rondes et un parfum discret. 

Points à examiner lors de l’achat d’un lis en pot 

  • La maturité et le nombre de boutons par tige sont importants. Idéalement, les boutons ne seront pas encore ouverts au moment de l’achat, mais montreront déjà leur couleur finale.
  • Le bulbe du lis en pot doit être bien enraciné afin que les tiges soient stables. 
  • La plante ne doit pas avoir de boutons séchés ni de feuilles jaunes. 
  • Si vous constatez de la pourriture grise (botrytis) sur la fleur ou le feuillage, c’est que la plante a séjourné dans un endroit trop humide ou a été trop arrosée. Évitez de l’acheter.

Soins à donner à la maison

Les lis adoreront l’humidité d’une salle de bain en autant qu’il y ait un bon éclairage. Photo: www.maplantemonbonheur.fr
  • Le lis aime être éclairé sans être au plein soleil.
  • Plus la plante est conservée au frais, plus la floraison peut se prolonger (jusqu’à deux ou trois semaines).  
  • Arrosez-le régulièrement et veillez à ce que la motte ne se déshydrate pas.
  • Supprimez les fleurs fanées. 
  • Après une floraison abondante, le bulbe peut être planté dans le jardin et fleurira de nouveau au cours des années à venir.

Conseils sur la présentation des lis en pot

Placez les lis à différentes hauteurs pour les mettre en vedette. Photo: www.maplantemonbonheur.fr

Veillez à ce que la base reste simple (le lis est superbe dans un pot noir ou blanc) et disposez les plantes à différentes hauteurs pour animer la présentation. Mélangez les couleurs vives et pastel en utilisant le blanc comme dénominateur commun pour une présentation homogène. 


Source: Cet article est une adaptation d’un communiqué de www.maplantemonbonheur.fr.

À chaque mois sa plante, février: les fougères

Par défaut

Les fougères sont très «tendance» ces temps-ci. Photo: Maplantemonbonheur.fr

Touffues ou fines et élégantes, vert foncé ou gris-vert argenté, les fougères adoptent de nombreuses formes avec des feuilles (appelées frondes) parfois très différentes. Les unes sont frisées, les autres sont en forme de plume ou bien encore lisses, sans fioritures. Elles constituent ensemble un groupe de plantes vertes attrayantes qui répond parfaitement à l’intérêt croissant du public pour les éléments botaniques et les collections dans la maison. Les fougères aident en outre à purifier l’air de la pièce.

Origine 

Styling Elize Eveleens - Klimprodukties

Les frondes de la plupart des fougères sont en forme de crosse avant qu’elles ne déferlent. Photo: Maplantemonbonheur.fr

Les fougères font partie des plus anciennes plantes de la planète. Des fossiles vieux de quelque 420 millions d’années ont été découverts et les fougères arborescentes ont longtemps été les plantes dominantes sur Terre. Les couches de charbon que nous extrayons des mines sont en bonne partie composées de restes de fougères mortes. Il existe quelque 10 000 variétés différentes de fougères qui poussent partout dans des environnements humides. Il n’y a que dans les déserts et dans les lieux couverts de neiges éternelles qu’on n’en trouve pas.

Les fougères utilisées comme plantes d’intérieur proviennent généralement de régions tropicales et subtropicales.

Plantes à spores

20190208D kaibara87, www.flickr.com.jpg

On trouve parfois des capsules de spores sous les frondes des fougères matures. Photo: kaibara87, http://www.flickr.com.

Les fougères sont des sporophytes: elles se reproduisent au moyen non pas de graines, mais de spores. Les capsules de spores sont le plus souvent fixées sous la fronde: le long des nervures, sur les bords de la feuille, à l’extrémité de la feuille ou dispersées. Lorsque les capsules sont mûres, elles s’ouvrent et les spores, très légères, sont emportées par le vent à des endroits humides où les fougères poussent naturellement.

Assortiment

20190208E www.leroymerlin.pl.jpg

Fougère bleue (Phlebodium aureum). Photo: http://www.leroymerlin.pl

Les fougères les plus populaires en tant que plantes d’intérieur sont les suivantes:

  • Corne d’élan ou corne de cerf (Platycerium)
  • Fougère bleue (Phlebodium)
  • Fougère de Boston (Nephrolepis)
  • Fougère-houx (Cyrtomium)
  • Nid d’oiseau (Asplenium)
  • Patte de lapin (Davallia),
  • Pelléa (Pellaea).
  • Ptéris (Pteris)

Les espèces aux frondes cirées ou coriaces sont plus faciles à cultiver à l’intérieur, car elles perdent moins d’eau à l’évaporation.

Deux fougères qui conviennent parfaitement en suspension sont la corne d’élan et la fougère de Boston.

Points à examiner lors de l’achat d’une fougère 

  • Les plateaux de fougères assorties offrent le plus grand choix.
  • Les dimensions de la plante devraient être proportionnelles à celles du pot.
  • Le terreau doit être humide. Les plantes placées dans de petits pots se déshydratent plus vite et sont alors davantage à surveiller. Laissez en magasin celles que le marchand a laissé sécher pendant trop longtemps, au point où elles perdent leurs frondes ou que celles-ci se recroquevillent.
  • Évitez les spécimens aux feuilles jaunes. Il est toutefois normal que les frondes aplaties à la base des cornes d’élan soient de couleur marron.
  • Vérifiez l’absence de cochenilles à carapace et de cochenilles farineuses. Mieux vaut laisser les plantes infestées en magasin.

Soins de base

  • Les fougères aiment la lumière tamisée, elles ne doivent pas être placées en plein soleil.
  • Ne les arrosez pas par le cœur, mais arrosez plutôt au pied de la plante, humidifiant bien le terreau qui doit toujours rester au moins un peu humide.
  • Les fougères aiment les endroits où le taux d’humidité est élevé comme la cuisine et la salle de bains.
  • Si vous posez des fougères dans un endroit où l’air est sec, placez le pot sur un plateau humidifiant qui augmentera l’humidité atmosphérique autour de la plante.
  • La température ambiante de nos maisons convient à la plupart des fougères d’intérieur. Par contre, la plupart tolèrent ou préfèrent des températures plus fraîches (jusqu’à 10 °C) en hiver.
  • Durant la période de croissance, ajoutez de l’engrais tout usage toutes les trois à quatre semaines.
  • Supprimez les feuilles jaunes ou endommagées.

Conseils pour la présentation des fougères 

20190208B Thejoyofplants.co.uk.jpg

Les fougères s’emploient de dizaines de façons dans le décor. Photo: Maplantemonbonheur.fr

Une façon moderne de présenter les fougères est d’en aligner plusieurs variétés dans des pots identiques, comme dans un laboratoire. Jouez également avec les différents types de support: montrez des variétés retombantes, mais aussi des fougères sur l’eau (l’évaporation veille en même temps à un bon degré d’humidité relative) et des fougères dans une boule de mousse (kokedama) sur une coupe. On peut aussi fixer le nid d’oiseau et la corne d’élan sur une plaque de bois.

Source: Cet article est une adaptation d’un communiqué de www.maplantemonbonheur.fr.