Déménager son jardin

  • Ce sujet est vide.
Vous lisez 1 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #78650 Répondre
      pascale
      Invité

      Bonjour à tous,
      Un message d’Europe Belgique zone 8B, nous sommes mi-mai 2022 les Weigelia sont en fleurs, les Lilas tout doucement sont sur la fin, les rosiers botaniques débutent quant à eux, leur floraison.
      Le topo du stade de floraison actuelle.

      Voici mon souci! On est pas en automne mais à la fin du printemps!!!
      Je déménage et je veux embarquer maintenant ,en pleine floraison, un maximum de mes arbustes, certains ont déja 10 ans, d’autres quelques cerisiers d’ornement, 5 ans etc. Je ne trouve pas de réponses à mes questions: ce serait simple si je pouvais faire tout cela en automne mais je souhaite le faire maintenant avant le début de l’été!!! Mais peut-être est-ce utopique ….Bref, peut -être une technique malgré tout qui me permettrait de le faire.

      Quelle est la meilleure garantie de reprise de mes plantes surtout mes rosiers (les rosiers ont peu de racines…. bêcher verticalement autour de mes arbustes afin de provoquer une nouvelle pousse de racines qui vont aider le plant à renaître de ces cendres?
      – j’attends +/- la fin de floraison, d’ici quelques semaines, je taille tous les arbustes pour limiter la demande de sève mais cela ne va t il pas justement solliciter beaucoup de sève pour vite créer de nouvelle tige et et les racines pas encore remis du choc, ne pourront pas affronter 2 fronts: le nouvel enracinement et le surplus de sève sollicité et va juste faire un burnout?
      – comment faire afin que la plante survive
      – bien arroser les plantes pendant 2 jours, ensuite les transvaser, attendre 2 jours avant d’arroser à nouveau, tout ceci pour éviter de multiples chocs en même temps!?
      – ne pas tailler ( tiens je suis entrain de réfléchir à mes boutures… et cela me donne une idée: je coupe mes tige de mes arbustes mais de manière à limiter la sève au plus près du tronc et je laisse quelques feuilles, je coupe de 2/3 les tiges secondaires, bref comme si mes arbustes étaient ma bouture en version XXXL , c’est une juste idée…)
      ???
      Je cherche quelqu’un qui sait comment la plante va réagir selon ce qu’on lui fait subir.
      Soupir,
      Sur ce, je continue à me creuser les méninges et j’attends et j’espère que toutes vos lumières vont s’allumer ici 🙂 Bon weekend d’ici là

    • #78701 Répondre
      alain Mallette
      Invité

      Bonjour,

      Une des solutions est de bouturer(surtout pour les rosiers), voir: jardinierparesseux.com/2019/07/06/bouturer-des-rosiers-en-plein-air/ et jardinierparesseux.com/2018/07/12/les-boutures-darbuste-si-faciles/ et jardinierparesseux.com/2022/03/02/le-bouturage-pour-les-nuls/. Mais les plants seront évidemment petits.

      Si vous désirez déménager les plantes en dehors de la période de dormance (de l’automne au printemps) je vous suggère de vous limiter à quelques un (les plus précieux et les plus petits). Il faut sélectionner les plantes qui n’ont pas un système racinaire pivotant (des racine en forme de carotte comme beaucoup de variétés de chênes). Il faut atténuer le choc et le temps de transplantation. Lorsque le lieu ou vous désirer les implanter est sélectionner(prêt à recevoir les plantes), vous creuser autour des racines des plantes à déménager en conservant le maximum de celles-ci. La motte de racine doit être le moins dérangée possible et vous l’envelopper pour éviter que le soleil frappe sur les racines pendant le déplacement(sélectionner une journée nuageuse permet d’éviter l’évapotranspiration des feuilles ce qui est un avantage). Le temps de déplacement doit être le plus court possible (quelques minutes est mieux que quelques heures et beaucoup mieux que quelques jours…). Limitez-vous au transfert de 2 ou trois arbustes à la fois. Si l’opération se fait en quelques minutes, vous arrosez seulement lors de la plantation (c’est plus léger pour le transport). Vous pouvez arroser deux jours avant la journée d’arrachage (il est préférable d’arracher dans un sol humide).
      Faire une journée d’arrachage, une journée de transport et deux ou trois jours de plantation aura un niveaux de succès bien moins élevés, que de sélectionner deux ou trois plants à la fois et de mener toutes les opérations en quelques heures et de répéter le processus 10 fois en 5 jours (chaque plant sera transplanté en quelques heures plutôt qu’en quelques jours). Toutes les plantes transplantées devront ensuite être arrosées régulièrement pendant au minimum un an (pendant le rétablissement du système racinaire).

      Vous pouvez aussi faire des boutures pour la majorité des plantes (dont les rosiers) et limiter la transplantation aux arbustes à faible enracinement (comme les azalées et rhododendron). Si certains grands arbustes ont des repousses (comme les lilas), transplanter une repousse a une bien meilleure chance de succès.

      Bonne chance dans votre projet

Vous lisez 1 fil de discussion
Répondre à : Déménager son jardin

Vous pouvez utiliser les BBCodes pour mettre en forme votre contenu.
Votre compte ne peut pas utiliser tous les BBCodes disponibles, ils seront supprimés avant d'être enregistrés.

Vos informations :